mercredi 22 juin 2011

Vers San Antonio (jour 6)

Alors le mercredi, c'est le jour des enfants. Comme on aime faire plaisir, après deux belles journées passées à la Nouvelle-Orléans, nous avons décidé, en parents généreux, de réserver toute la journée à la route.

Une journée en voiture, rien qu'en voiture, c'est fort alléchant, n'est-il point ?

Lever à 6h40 pour partir dès potron-minet. Le signal de départ sera donné à 7h24... S'ensuivront de brillantes et très intructives heures en quatre roues, à quitter la Nouvelle-Orléans...


... A rouler, rêvasser, jouer, regarder des DVD, écouter des CD et bavarder.

Le grand : qu'est-ce que tu fais là ?
Sa soeur (derrière lui) ; je te flaire.
Le grand : ah, tu vois que tu t'ennuies. (Elle lui avait dit qu'elle ne s'ennuyait jamais).
La puce : je ne m'ennuie pas, je te flaire.

Et ainsi de suite, dans cette atmosphère confraternelle et cordiale qui fait passer si vite les kilomètres.

Au bout de 9h de route (soit 11h de voyage) et quelque 800 kilomètres parcourus à travers la Louisiane et une partie du Texas, après avoir nettoyé la voiture sous quatre orages dégoulinants, nous sommes arrivés à San Antonio, patrie de Tony Parker.

Et là, tous dans la piscine de l'hôtel.


Et le top 3 des villes du jour.
- Butte-la-Rose, Louisiane.
- Grosse tête, Louisiane.
- Seguin, Texas.

(Maintenant, à vous de déclamer l'occupation qui vous bottait le plus en voiture durant les vacances.)

7 commentaires:

L'affreuse a dit…

On jouait à "talat-talat" : à genoux sur la banquette arrière pour observer la route qui défile (à l'époque c'était pas interdit), tu tapotes sur ton clavier imaginaire (d'où le "talat-talat") pour faire exploser les autres véhicules qui ont eu la malchance d'essayer de te doubler.

On pouvait y jouer des heures (la Bretagne c'était loin).

helen. a dit…

Avec la cousines, le jeu c'était de faire les pires grimaces affreuses à ceux qui nous doublaient ou que l'on doublait,
Ou chanter MjACKSON sur le double cassette !
Pas attachés of course !
(souvenir génial de ces voyages en Bretagne !)
-j'espere que vos kids se plairont au LFB!-

ariana lamento a dit…

vous etes fous. Nous les avons eus aussi, les orages, et je me suis super inquietee pour vous.
Bon, maintenant ca va mieux, bravo pour l'intelligence aigue de tes petits.
Nous, on chantait a tue-tete dans la voiture, tout le temps.

ClaireG a dit…

On jouait à "Le premier qui voit une voiture Rouge !" OU bleue, ou noire, bref...
Et aussi beaucoup à l'alphabet: on choisit un thème et et on doit donner un mot se rapportant au thème pour chaque lettre de l'alphabet ( thème pays: Autriche, Bulgarie, Chine, etc...)

nathinphoenix a dit…

Je lisais cher monsieur... par je n'avais pas le droit de faire autre chose, et surtout rien de bruyant ! je me souviens d'un embouteillage monstre et 8 bibliothèque vertes lus... de Hector Malot a Enid Blython. C'est dans ces moments la que je me disais que je ferais soit 0 soit 2 enfants, parce que toute seule derrière c'est trop triste !
Bonne piscine... la mienne est a 32.

Yibus a dit…

> L"affreuse ; quelle belle activité sale et méchante. J'adore.

> Helen : et ils répondaient j'espère. Quand un gamin me fait une grimace, je lui en sors une plus grosse derrière.

> Ariana : ça a été, merci... Les enfants ne chantent à tue-tête que sur Joe Dassin.

> Claire G. : l'alphabet, c'est ce que font les grands (ils appellent cela le baccalaurat express).

> Nathinphoenix : je suis bien d'accord, je lisais des Bob Morane à foison.

lapuce a dit…

Ma mère détestait faire les Cherbourg-Toulon avec moi parce qu'il paraît que je n'arrêtais pas, un vrai moulin à paroles dans lequel j'acceptais parfois d'accueillir frérot. On jouait à "deudeuche verte" (et jaune, rouge, orange .... pour lesquelles on inventait toutes sortes de tortures sadiques pour celui qui n'aurait pas vu la deudeuche en prem's), et on apprenait les départements en regardant les plaques d'immatriculation, et on chantait sur la cassette medley que mon père avait enregistrée avant le départ (les Bee Geeeeeeeeeezzzzz!) et aussi je...
BAM!
bon d'accord, j'arrête ;)