dimanche 5 juin 2011

Andrew Wyeth


Après être allés
dans le jardin extraordinaire dimanche matin, nous avons fait une découverte de première bourre l'après-midi. Ce n'est pas tous les jours qu'un peintre vous tape dans l'oeil.


Au sein du moulin familial transformé en galerie, trois générations de peintres. Le père, Newell Convers Wyeth, était un brillant illustrateur, le petit-fils, Jamie, un peintre réaliste d'excellente facture.



Et Andrew Wyeth nous a plongé dans d'intenses rêveries. Madame se souvenait d'avoir vu sa toile la plus connue, "Christina's world", peinte en 1948.



A vrai dire, ce Wyeth-là (1919-2009) est un des peintres américains les plus connus du milieu du vingtième siècle, selon ses biographes. Un des plus admirés, un des plus détestés aussi.

Un critique d'art américain devait établir une liste des peintres qu'il considérait comme les plus "surévalués" et les plus "sous évalués"... Le seul à apparaître dans les deux listes fut Andrew Wyeth.




Et la liste des "peintres qui stimulent l'imaginaire"
- Léon Spilliaert
- Paul Delvaux

(Maintenant, à vous de jouer)

13 commentaires:

L'affreuse a dit…

Je suis très Caravage, ou Otto Dix (tout se tient).

ariana lamento a dit…

Hundertwasser

Léa a dit…

Leonor Fini, Léonard de Vinci

lapuce a dit…

Lorsque je ne m'intéressais pas du tout à la peinture, ma première grande émotion vint de Edward Hopper.
Depuis, Turner me tient à coeur, découvrir de la Tour avec toi fut un choc, et "la Bohémienne endormie" de Rousseau est la toile que je voudrais avoir en face de mon lit, pour m'assurer des rêves comme je les aime (peuplés d'animaux, riches en odeurs et couleurs ...)

(mon blog est complètement bloqué, inaccessible, j'enrage)

Yibus a dit…

@ L'affreuse : pourquoi donc, lié ? Et Grosz, tu connais ?

@ Ariana : c'est drôle que tu parles de lui, le grand garçon devait commenter une de ses réalisation à l'école et j'ai découvert ce formidable architecte à cette occasion.
(En plus, j'adore lasonorité de son nom).

@ Léa : oh, merci beaucoup pour Léonor Fini. Je ne la connaissais que de nom, magnifique (et quelle vie).

@ La puce ; je suis bien content pour La Tour. Et O'Keeffe, et ses lumières ? Tu me diras, quand tu iras à Phoenix, si tu retrouves les mêmes couleurs... (Je sais, c'est Santa Fe et alentours, mais bon, c'est toujours le grand ouest).

nathinphoenix a dit…

Pourquoi j'ai l'impression d'etre une inculte quand je viens chez toi ?

Hummmmm... Le peintre qui me stimule l'imaginaire c'est Margarhita...

Yibus a dit…

@ Nath : Hum, avec Margharita, la culture c'est d'une douceur...

L'affreuse a dit…

Oui oui j'aime aussi Georg Grosz, bien sûr.

Tout se tient parce que ce qu'ils nous montrent est affreux, sale et méchant, bien sûr!

Léa a dit…

Il y a aussi Frieda Khalo. On aime ou pas, mais on ne peut pas dire que ses peintures ne stimulent pas l'imaginaire.

helen. a dit…

MMmmhh, je vais aller dans les profondeur de mes lacunes abyssales...

jE ne saurais dire qui stimule mon imaginaire.

Enfin le geste que je préfère c'est Dufy et Marc. L'imaginaire Delacroix et Kandinsky je crois, pas sure en fait.

Rhooo et puis c'est trop dur c'te question !

ariana lamento a dit…

bin, euh, Yibs, on est déjà JEUDI, là, kestufous?

nathinphoenix a dit…

Bien dit Ariana !

lapuce a dit…

On est à nouveau JEUDI
Dis, tu vas pas nous laisser tous seuls pendant votre virée, hein?