mardi 24 mai 2011

Monstres et Cie


J'aimerais vous poser une question simple, plongée dans le bain de la réalité tout ce qu'il y a de plus banale, pragmatique.

Est-ce que quelqu'un sait s'il existe des décharges publiques aux Etats-Unis ?

Des vraies, je veux dire, des officielles, pas des squatteuses, à l'air libre.

Bref, où peut-on se débarrasser d'un vieux barbecue qui a fait son temps et de quelques sacs remplis de mauvaise herbe à ras-bord ?

Je pose la question parce que je n'ai pas de réponse. Enfin.... Si.... Mais ce que j'ai fait hier ne me remplit pas de joie.

J'ai déposé les objets sus-cités dans une de ces grosses poubelles vertes en acier qu'on trouve derrière les supermarchés. Dans la banlieue résidentielle et chic. A l'heure où les Américains sont encore dans les rues, prêts à dégainer leur portable et à appeler la maréchaussée si vous écrasez un seul brin de leur précieux gazon.

J'ai agi seul, en catimini. Dieu seul connaît la profondeur de ce délit qui me hante. Car il est interdit pour un particulier (c'est écrit) d'utiliser ces poubelles.

La dernière fois que j'avais dû me séparer d'un "monstre", j'avais appelé une entreprise pour venir chercher le canapé qui avait eu la bonne idée de pourrir dans le sous-sol pendant le mois d'été où nous étions partis en vacances. La facture se montait à 250 dollars.

Alors que faut-il faire ? Par pitié, ne répondez pas que la seule solution est de coincer le tout dans les poubelles en plastique que nous avons à disposition. Elles sont déjà archi-rembourrées.


Et la liste des "déchets odieux"
- Les paquets de céréales (compliqués à plier en deux).
- Les filtres avec marc de café (spongieux et glissants).

(Maintenant, à vous de jouer)

5 commentaires:

nathinphoenix a dit…

Nous avons une trash alley et on met tout devant le mur... et les gens viennent faire les poubelles... il ne reste en général rien de rien. Et une fois par mois la ville vient retirer les herbes, palmes de palmier, détritus de jardin.
C'est d'ailleurs la que nous creusons le trou qui t'es destine !

ariana lamento a dit…

nous, on met tout "at the curve", devant la maison, le jour des poubelles. Et quoi que ce soit, ça part. Le marc de café, tu peux le mettre dans ton disposal, non? Ou dans tes plantes.

Yibus a dit…

@ Nath : chouette, je vais côtoyer des poubelles. Nonheur !

@ Ariana : pas de disposal (c'est le compost ?). quant aux plantes, elles sont déjà toutes mortes, alors... j'en ai marc !

lapuce a dit…

J'ai remarqué qu'ici, tout le monde met tout sur le trottoir, et ça s'en va, en camion poubelle ou en ... catimini.
On dit que le marc de café dans les écoulements d'évier, ça nettoie.
Les déchets odieux : les crevettes et le melon

Claudine a dit…

En Arkansas, on appelle un numéro unique de la Mairie, on dit ce qu'on a besoin de faire enlever (gros encombrants) et ils fixent un Rdv. Ce jour là on sort son bazar sur le devant de la maison et un camion poubelle passe le chercher. Simple comme un coup de fil !