vendredi 1 avril 2011

Des souris et des enfants


C'est le lieu à éviter aux Etats-Unis si vous avez des enfants. L'enfer sur terre se nomme Chuck E Cheese. Je vous en conjure, si votre gamin y est invité un jour, n'y allez pas... Je vous en supplie, ne l'envoyez pas là-bas.

Offrez-lui plutôt un cadeau, je ne sais pas moi, une grande brune accorte sortant d'un gâteau géant... A la rigueur, brisez-lui un genou mais évitez-lui cette horreur.

Bon, si vous devez tout de même vous y traîner en compagnie de la prunelle de vos yeux, sachez qu'il ne s'agit, ni plus ni moins, que de l'antichambre de Las Vegas, d'une zone à telle fréquence dans les aigus que les gros fans de hard y abandonnent leurs oreilles en piteux état.

Avant tout, je tiens à remercier Anne qui, au péril de son intégrité mentale, a pris ces photos dantesques tant je pleurais, prostré dans un coin, pendant que le pauvre employé jouant la souris ricanante pansait les bleus résultant des assauts de la horde de jeunes furieux de l'anniversaire précédent.

Mais brisons là nos plaintes et imprégnons-nous de ce lieu à l'architecture et la décoration intérieure conçues selon les principes du feng-shui classique.




Les deux heures de l'anniversaire
-la stricte norme américaine- se déroulent ainsi : d'abord, on mange, au fond de la salle, sur des tables alignées comme dans une triste kermesse. Au menu, l'étrnelle pizza, une boisson et un gâteau d'anniversaire au sucre quasiment pur sur lesquels la direction doit faire une culbute homérique.


Ensuite, les enfants reçoivent un bol de jetons qu'ils vont introduire dans les multiples jeux à leur disposition : jeux avec rampes (je reconnais, j'aime bien, surtout avec les paniers de basket), jeux d'arcade adaptés d'émissions de la télé et de jeux plus traditionnels ...



... Et surtout, et c'est là que mon coeur s'est mis à saigner, un jeu qu'on pourrait trouver à Las Vegas himself... Un jeu d'argent (enfin de jetons, mais bon...), pour des gamins de 6 à 10 ans...

Si ce n'est pas de l'incitation à la débauche et à une addiction future, je rends mon tablier d'accro aux jeux en tous genres.

En fait, la perversité de la société de consommation dans ce qu'elle a de plus bas et de plus laid est au coeur même de l'entreprise Chuck E Cheese. Chaque fois qu'un jeu est terminé, on reçoit des tickets... En enfournant ces tickets dans cette machine...


... On reçoit un ticket de caisse sur lequel est inscrit un nombre de points. Il n'y a plus qu'à aller les échanger contre des cadeaux. Ohhhhhh, comme c'est beau ce mur de présents...


En fait, en deux heures de jeux non stop, le petit garçon a juste récolté de quoi s'offrir ce genre de cadeaux....

... Deux grenouilles et un serpent en plastique.

Pardon ? Vous me dîtes que c'est le même principe que les foires de notre enfance... Peut-être bien, oui. Mais d'une part, à 41 ans, tout ce plastique inutile me fatigue... Et d'autre part, depuis que nous vivons aux Etats-Unis, les enfants reçoivent, à chaque anniversaire des "goodies", un petit sachet rempli de minuscules cadeaux made in China, qui partiront à la poubelle dès le lendemain.

Bref, Chuck E Cheese est la goutte de plastique qui a fait déborder ma patience. Un condensé de mes aversions sur le sol américain.


Et la liste des "endroits très pénibles"
- Les fêtes foraines.
- Les champs de paintball.

(Maintenant, à vous de jouer)
-

10 commentaires:

nathinphoenix a dit…

Ah il faut que tu fasses "peter piper pizza", c'est pareil en pire... et puis Seb te racontera que j'en suis sortie en larmes et le suppliant de rentrer en France la maintenant tout de suite. Tu imagines ce qu'il a du faire pour me faire rester...

Ouais c'est ce soir la que nous avons decide que nous ne voulions pas faire grandir nos enfants la... C'te misere.

Yibus a dit…

@ Nath : arrgggh, je viens de consulter leur site, c'est exactement le même principe...
Alors, qu'a fait le bon Seb de si convaincant ? Acheter un méga caillou ? Te faire boire en bong un hectolitre de marghrita (genre Spring break) ? Ou pis encore, te redemander en mariage avec seconde cérémonie à l'île Maurice ?

nathinphoenix a dit…

Que nenni... Tu y reflechiras sur les rubans d'asphalte de l'Arizona !

nathinphoenix a dit…

Un indice c'est pas loin de spring break mais pas l'alcool...

Woodchuck a dit…

j'ai ouï-dire que Chucke Cheese's allait s'implanter en Belgique, avec des frites à la place des pizza of course !!
Sinon pour l'avoir pratiqué deux fois, je confirme que ce lieu est un enfer pour les parents !

L'affreuse a dit…

Autre endroit très pénible: un compartiment de train avec ma fille de quatre ans.

J'ai hâte de venir et de découvrir l'enfer sur Terre (après le Toul de Nadine), moi aussi je pourrai dire: j'y étais.

Pour te répondre, nous ser(i)ons dans un Etat réputé pour ses homards grillés sur le port en été et où l'on se calfeutre lors des tempêtes de neige en hiver...

Mais la lourdeur administrative promettant d'être fidèle à sa réputation, j'attends d'être dans l'avion pour être sûre de notre avenir et être plus définitive.

Ceci étant, les blogs joyeux de français dans l'Amérique me préparent bien, merci!

Homéo a dit…

Ah là je te sens au bout........ je comprends, je comprends ... ça me rappelle quelque chose allez courage le retour en Europe approche !

ariana lamento a dit…

A-lors.
Mon premier Chuck E cheese, c'est drôle, c'était il y a deux semaine a Detroit, MI, pour l'anniversaire de Titi (4 ans). Bien sur, l'endroit était désert, parce que pour les autochtones, c'était pas spring break. On était tout seul, salad bar, flipper, jeux, tickets, Titi n'avait pas assez de points pour le bracelet qu'il voulait offrir a sa grand mère, qu'a cela ne tienne, la dame, émue, le lui a donné. Un très bon moment, donc, pour nous. Je ferais pas ca avec 30 enfants, c'est sur.

Yibus a dit…

@ Nath : ah oui, les colliers en plastique vert que reçoivent les dames qui montrent leur haute anatomie sur Bourbon street (ou un voyage en Floride).

@ Woodchuck : annulez tout, on rentre à Paris !!!

@ L'affreuse : tout le plaisir est pour nous (blogs français)... Tiens, à propos, hormis ceux des copines, tu aurais des bons blogs (drôles et informatifs quoi) à me recommander...
Sinon, le Maine, c'est bien (nous avons adoré lors de notre périple en Nouvelle-Angleterre).

@ Homéo : un 'tit peu, c'est vrai. Mais avoue, Chuck E cheese, c'est quand même la souffrance à tous les étages.

@ Ariana : alors là, je ne dis rien. Quand il est question des enfants, toute remarque est infondée et inutile.
Si tu as passé un bon moment, good for you.

lapuce a dit…

Tiens, encore un truc qui me file la nausée ... Il y en a un tout près de chez moi, et j'ai observé de loin, suffisamment pour me méfier très vite, puisque j'ai reniflé la malbouffe et discerné les machines à (faux) sous.
Endroits très pénibles .... me concernant, c'est limpide ...