mardi 2 novembre 2010

Newseum ad nauseam


En attendant l'ouverture
à Washington DC d'un musée consacré aux "hommes de loi" dans trois ans (police, contractuels, shérifs, avocats...), je vous déconseille fortement d'aller au Newseum.

On n'y apprend rien. Il n'est même pas beau. Le bâtiment semble conçu pour abriter les trous d'air.

Déjà, comment traduire Newseum, au-delà du jeu de mots ? Musée des informations ? Peut-être. Musée des médias ? Sûrement pas, tant le vide est abyssal sur la fabrication de l'information. D'accord, mon sang -critique- de journaliste n'a fait qu'un tour et je monte fissa sur mes grands chevaux. Résumons plutôt.

Ca commence très mal à l'entrée : 20 dollars par personne (au mois d'août, l'entrée était gratuite pour les enfants).

Que raconte ce musée ? Ce n'est pas l'histoire de la presse, qui aurait été un tantinet longuette et ennuyeuse mais plutôt une série de vignettes événementielles.

Comme souvent aux Etats-Unis, on est dans le règne des memorabilia, des "choses remarquables, dignes de souvenir " (traduction vague de l'américain)... Exemple avec la chute du mur de Berlin, qui occupe une pièce.

Défense de toucher aux pans du vrai mur avec des vrais graffitis dessus...


Pour vous consoler, visiteur en mal d'émotion commémorative, vous avez droit à cela.


A l'étage, une mezzanine consacrée au 11 septembre. En plein centre, on voit ce qui reste de l'antenne de Comcast sur une des tours jumelles. De nombreuses photos racontent la vie et mort de cette antenne...

Sur le mur voisin, 134 Unes de journaux le lendemain de l'attentat... Pas un seul quotidien français (le discours à l'Onu se paie cher !). Possibilité de voir un film sur les attentats. Avec le détail qui tue.


Ah, j'ai oublié de vous dire que la pièce est sponsorisée par Comcast. De même que le premier étage a été offert par Murdoch... On a donc droit à des Unes de tous ses journaux...

Pour être honnête, j'ajouterai que j'y ai vu une excellente exposition de photos ayant obtenu le prix Pulitzer. D'autres mini-distractions, comme voter pour son chien de président préféré en mettant un penny, sont plus dispensables.


(Le gagnant est Bo, le chien d'eau portugais d'Obama).


Une voiture criblée de balles trône pour évoquer la couverture de la guerre en Ex-Yougoslavie... Un mur étale les portraits des journalistes morts sur le terrain sans légende ni autre commentaire. Inutile.

En fait, on n'y apprend rien sur la fabrication de l'information, sur la manière dont travaillent les différents médias, dont on réalise une interview, dont se fabrique un journal... Tout est vu par le petit bout de la lorgnette, l'anecdotique.


Seuls intérêts du musée : les enfants peuvent s'enregistrer dans un studio reconstitué. La puce et sa copine en vacances sont reparties hilares (et moyennant 5 dollars) avec une photo et une vidéo de leur prestation en Miss météo.


(Pour jouer sur ces ordinateurs, pénétrez dans cet open space dépressif).


Autre avantage, la vue sur le Capitole depuis la terrasse est unique. Parfaite pour les soirées cocktail organisées chaque semaine par des sociétés privées.


C'est d'ailleurs grâce à elles que le Newseum doit faire son chiffre d'affaires. Parce qu'au vu du nombre de visiteurs...

Bref, le quatrième pouvoir est totalement accessoirisé, noyé dans un verre de Martini (en même temps que l'olive).


Et la liste des "événements marquants retransmis à la télévision".
- Les concerts du 1er janvier à Vienne
- Les défilés du 1er mai sur la place Rouge.

(Maintenant, à vous de jouer)

12 commentaires:

nathinphoenix a dit…

ah bah ca donne pas envie. Mais quand donc ouvre le musee sur la traite des esclaves ? Ca me donnera une bonne raison de revenir a Washington, au printemps parce que l'automne... brrrrrrrrrrr.

Pour l'evenement en ce moment le petit journal de canal +, ca nous mets en joie a la maison ! Ou sinon miss France mais sans Genevieve quel ennui ! Bises a +

a l'ouest a dit…

Newseum Ca fait penser à Nauseam non? Est-ce voulu?

Homéo a dit…

Ah ouais mais non ça c'est pas très intéressant.

Yibus a dit…

@ Nath : un grand musée afro-américain ouvre dans deux ans sur le mall, juste entre l'obélisque et la Maison blanche...

@ A l'ouest: j'aime bien l'expression. Je me permets de l'incorporer au titre...

@ Homéo : non, un autre avantage tout de même. La clim' quand la chaleur dehors était absurdément haute.

lapuce a dit…

Ben c'est super étonnant pour un musée anglo-saxon ... sont tellement doués pour faire dans le ludique, l'interactif et l'informatif ..! Y'a du blanchiment d'argent dans l'air (ou autre truc de ce genre), non?
Chuis toute désole pour ta désolation

Yibus a dit…

@ Lapuce ; il faut bien que ça arrive... J'ai rarement été désolé par un musée aux USA (si, l'avant-dernier était le musée d'art de Chicago, en réparations, impossible de s'y retrouver et la disposition des toiles était toute pourrie).

ariana lamento a dit…

alors ici, le musée des droits civils est un bonheur. Pas pour les petits, mais il est très bien fait.
J'ai vu un musée des sciences dépressif a Destin, FL

Yibus a dit…

@ Ariana : musée des sciences dépressif aux States... Alors là, tu fais fort...
Mmh, il est à Birmingham, ce musée des droits civils ?

ariana lamento a dit…

oui

tribulete a dit…

Tout a fait d'accord, yibus. Le musée le plus nul de tout Washington DC -et c'est un journaliste qui parle.
Je sais que tu as fait des virées plus intéressantes pendant tes soirées

lapuce a dit…

Bé alors, toujours pas remis?
;)

nathinphoenix a dit…

hou hou !!!!!!