lundi 11 octobre 2010

Mort du cinéma en 3D


La semaine dernière, nous sommes allés voir "Alpha & Omega", un dessin animé pour enfants en 3D. La triste norme désormais, la banalité sans intérêt. Car maintenant que nous sommes allés en voir une poignée (de films en 3D), nous pouvons les enfants, madame et moi, en tirer une conclusion honnête.

La 3D n'a aucun intérêt. Elle n'apporte rien. Elle va sombrer dans les oubliettes de l'histoire cinématographique.

A peine sortis du film, les enfants ont baillé, critiqué la lenteur du film, la pauvreté des personnages... La 3D ? Pas un mot dessus. Sur les trois meilleurs dessins animés vus en salle depuis deux ans -"La princesse et la grenouille", Toys story 3" et "Dragons"-, les deux derniers sont en 3D. Aucun commentaire sur la technologie à la sortie de la salle pour Toys Story. Et les passages en 3D où l'on vole à dos de dragon ont moins retenu leur attention que l'originalité de l'histoire.

Alors de deux choses l'une ; soit elle ne sert à rien et il vaudrait mieux la supprimer (car, en plus, elle me file une migraine carabinée et j'ai l'air fin avec deux paires de lunettes). Soit elle est utile et on la conserve... Mais utile à quoi, au fait ? Vous allez me dire, on vit mieux le vol des oiseaux, on a l'impression d'être dans le film... Mouais, je ne suis pas vraiment convaincu...

Je vois surtout que chaque film en 3D augmente le prix du billet d'au moins 3 dollars (3 d !!!!). De ce fait, les marges des studios se maintiennent malgré un nombre de spectateurs en baisse constante ces dernières années.

Parce que pour l'intérêt d'un film, rien ne vaut (et ne vaudra) l'histoire, les personnages et la réalisation. Et si pour un "Avatar", phénomène de société avant même sa sortie (et dont certaines images étaient superbes), il fallait aussi conserver toute la ribambelle de dessins animés médiocres affichant le triste label, eh bien, je suis prêt à jeter le bébé avec l'eau du bain dans la poubelle de l'histoire cinématographique.


Et la liste des "choses à sauver en 3D"
- Les sculptures (oui, les corps, oui...)
- Les arbres (tous, finalement...)

(Maintenant, à vous de jouer)

5 commentaires:

ariana lamento a dit…

Moi, j'aime bien Yibus et sa famille en 3D

lapuce a dit…

Jamais vu, mais je veux bien te croire ... comme un feeling ...
Choses à sauver en 3D :
- les livres
- la nourriture (non, non, je ne suis pas obsédée), ... les yaourts (ah ben si, chuis obsédée!!)

Llyn a dit…

J'attends qu'on m'explique l'intérêt de la 3D au cinéma aussi. En fait, je crois que le pb réside dans la manière dont sont conçus les films en 3D : on le pense d'abord en 2D et on soupoudre de 3D ensuite, alors qu'il faudrait surement les penser directement en 3D pour que ce soit intéressant. Brèfle, pour le moment, je ne chausserai pas de seconde paire de lunettes :D

-les animaux

nathinphoenix a dit…

Meme constat ici... la 3d aucun interet, suaf pour Avatar parait il mais je ne l'ai pas vu. Et puis au drive in pas de 3d et des petits prix.
J'espere qu'on pourra encore choisir de voir en 3d ou pas.

Choses a sauver en 3D, une tempete de sable... et meme 4 D, apres tu tousses ! A +

Yibus a dit…

Ariana : c'est charmant (et depuis un an, j'ai pris 5kg de 3D).

Lapuce : oh oui, des bons yaourts sans rien dedans, ni fruit ni édulcorant, des yaourts nature comme il n'en existe pas aux USA (snif).

Llyn : d'accord avec toi, je pense qu'il n'y a pas de véritable réflexion 3D au moment où le film se conçoit (à part, peut-être sur le film des chouettes en ce moment qui semble pas mal).

Nath : eh eh, le drive in aussi est un hymne à la 4D (je m'arrête là, je pourrais déborder du sujet).