jeudi 14 octobre 2010

Big Father


Depuis trois semaines, je suis bien embêté. Je vous le cachais à coups de billets plus hilarants les uns que les autres mais, à la vérité, des sueurs froides me tiennent éveillé, la nuit, lorsque les longs doigts glacés du remords viennent caresser des mollets à peine rassasiés par le jogging tri-hebdomadaire que je leur inflige.

En deux mots comme en l'un, voici le problème ; je connais 63% de la vie du grand garçon à l'école. Alors que mes parents n'en percevaient que 60%. Et pourtant, ces 3% font toute la différence. La faute à la technologie.

Le collège a mis à la disposition des élèves et des parents un site web qui nous permet d'avoir, en temps quasi-réel les notes et les devoirs de nos chérubins.

Le principe du système surnommé "Pronote" : chaque prof, pendant son cours, note les devoirs à faire sur son ordinateur. Chaque soir, on sait donc quels sont les devoirs pour le lendemain, le jour d'après et la date des contrôles. Ce qui permet de comparer avec le cahier de texte du grand auquel il arrive, comme son paternel, d'être tête en l'air. Comme le démarrage de la 6ème est assez compliqué, le système me paraît utile.

Là où je suis moins à l'aise, c'est que "Pronote" nous permet aussi de connaître les notes à partir du moment où le professeur les saisit sur le site. Il m'est ainsi arrivé de savoir dès le week-ed que le grand avait obtenu un 12 alors qu'il ne recevrait sa note en classe que le mardi.

Explication fut alors exigée sur l'heure, vous connaissez mon côté débonnaire. Mauvaise pioche, évidemment, puisque nous n'avions point le corps du délit en main. Réaction contre-productive pour lui et pour moi.

En y réfléchissant un chouïa, j'ai décidé d'adopter une attitude à deux vitesses. Si j'apprends une mauvaise note avant qu'il l'ait reçue, je n'en parle pas et j'attends de voir la copie pour les explications. En cas de bonne note, nous le félicitons.

Que dîtes-vous ? Quoi ? Une troisième solution ? Ne pas consulter du tout le carnet de notes virtuel ? Hum, hum... Cela me paraît difficile, maintenant que je sais que le système existe. Et que, par ailleurs, le grand est proprement taiseux sur ses résultats et devoirs.

Au fait, un tel système existe-t-il par chez vous ?


Et la liste des "chiffres noirs de la scolarité"
- Une trentaine de colles de quatre heures durant le collège.
- Un 0 en seconde pour une leçon d'histoire pas apprise.

(Maintenant, à vous de jouer)

11 commentaires:

nathinphoenix a dit…

12 c'est une mauvaise note ?

Yibus a dit…

Nath : oui, par rapport à la moyenne de la classe (14,25).

lapuce a dit…

C'est le système employé quasiment partout en France ; perso,je ne saisissais les notes qu'au moment de rendre les copies,pour éviter ce que tu racontes, et pour le plaisir de voir le plaisir d'un gamin qui vient de réussir un truc pas évident pour lui, par exemple.
chiffres noirs:
- la moitié de mes heures de français-latin en 5ème passées dans le couloir (virée)

nathinphoenix a dit…

Non ? ca se fait aussi en France ? je croyais que c'etait reserve aux States ? Alors la je suis sur les fesses. Je ne suis vraiment pas pour, je ne vais jamais regarder pour mes fils. Je prefere qu'ils le disent ou alors, parce qu'on le sait un jour ou l'autre, ils apprennent que ca ne sert a rien de mentir. Et puis je suis convaincue que les notes -chiffrees ou les lettres americaines - ne servent qu'a angoisser, alors j'essaye de beaucoup relativiser,meme si je suis heureuse d'une bonne note.

Ouich comment ca doit te demanger d'aller voir ! Curieux va...

Tous les chiffres, je suis fachee avec les maths !

Yibus a dit…

La puce : et tu es prof de français ??? Merci pour l'info concernant la généralisation du système.

Nath: c'est ce qu'il me faut faire.... RELATIVISER...

C'est Alice ! a dit…

Ah mais quelle horreur ! On ne faisait pas çà de mon temps !

Je crois qu'ils font çà aussi dans le collège où Doudou travaille, pour les absences, les remarques des profs et les moyennes après les conseils de classe, mais je ne sais pas si systématiquement toutes les notes sont partagées en ligne.

Pour les chiffres noirs de la scolarité, moi je dis 9.5/20 ; franchement, presque la moyenne, c'est comme la 4ème place au pied du podium !

lapuce a dit…

Ah, non, en "vrai" je suis prof d'anglais en France mais prof de FLE ici, provisoirement. Tu me diras, ça ne se passait pas mieux avec mes profs d'anglais... hi hi

ariana lamento a dit…

même réaction que Nath, je me disais, si tout le monde a eu 3, il s'en sort plutôt bien...

Pas de ca ici, je crois que j'attendrais la copie avec le fiston, puis je regarderais la moyenne de la classe.

Je ne compte plus mes heures de colle.

Yibus a dit…

C'est Alice : ouais, la quaatrième place est la médaille en chocolat !

La puce : hum hum, prof de discipline aussi à ce que je lis sur ton blog.

Ariana : ah bon, toi, collée ? Ben dis donc, j'y crois que fort peu.

France a dit…

On a ce système aussi sur certains collège de la région parisienne....
Par contre (quand Elle, sera en age) je pense que je n'arriverais pas a résister a la tentation d'aller jeter un coup d'oeil... mais je le garderais pour moi, pour vérifier si elle m'en parle...

anne dagicour a dit…

Je confirme, pronote a ses fans (le papa notamment). Moi, je n'y vais jamais en tant que parent, je fais confiance à ma grande fille. C'est quand même bien pratique quand les enfants sont malades, les devoirs à faire sont aussi notés et ça, c'est top!