mardi 14 septembre 2010

Zombies à la pelle


Un cours sur les zombies. Si cela vous intéresse, c'est à l'université de Baltimore (Maryland) depuis la semaine dernière, Ce cours très sérieux, qui durera un semestre comme ses homologues, examinera 16 films, des classiques du genre...

Vous êtes morts-vivants de rire ? "Le zombie est peut-être une des icones les plus puissantes du film d'horreur et le plus proche de nous en termes d'identification, explique le prof, un spécialiste du sujet. C'est simplement nous".

Toujours dubitatif ? Dans son cours, il racontera comment le personnage du zombie évolue à travers les âges et la manière dont il reflète notre culture. Il expliquera les zombies des premiers temps, obéissant aux prêtres vaudous et les créatures issus d'explosions nucléaires en vogue durant la guerre froide... Jusqu'aux zombies post 11 septembre de "I'm a legend", conçus à partir de mutations génétiques...

Et le prof d'en rajouter une couche dans le Post en assénant que les zombies sont moins unidimensionnels que les loups-garous et aux vampires.


Et là, je dis stop. Car bien que détestant les films d'horreur ou consorts, j'ai commencé à regarder la série "True blood" où des vampires vivent en Louisiane à visage découvert. Nous n'en sommes qu'au début mais on voit les quenottes poindre et aussi un parallèle entre la situation "vampirale" et celle des noirs dans les années 50-60. Même rejet de l'autre, exclusion ou fascination-haine-amour et compassion. Passionnant.

Et la liste des "vraiment méchants au cinéma"
- Le fou furieux joué par Javier Bardem dans "No country for old men" (et quelle coiffure).
- Le désaxé joué par Robert Mitchum dans "La nuit du chasseur" (et quelles mains).

(Maintenant, à vous de jouer)

10 commentaires:

nathinphoenix a dit…

C'est deja Halloween a l'universite?
J'adore les films d;horreur qui me font rires car au 25me degre... genre Pirhanas qui vient de sortir, realise par un francais, qui s'amuse comme un petit fou avec les poncifs du genre...
Bises a la tribu...

ariana lamento a dit…

je me demande bien comment tu as pu te procurer une photo de moi...

Fab-Fab a dit…

Héhé, elle est drôle Ariana!

Personnellement, je suis pas fan non plus des films gores /d'horreur, mais récemment, "Zombieland" m'a fait beaucoup rire. Je ne pensais pas qu'on puisse réinventer le film de zombie (le terme est peut-être un peu fort), mais j'avoue avoir été agréablement surpris.

J'avais bien aimé "I'm a legend" aussi. En revanche, "La nuit des morts vivants", découvert sur le tard (il y a 5 ou 6 ans de ça, en ciné club) m'a ennuyé au possible.

Bon week end, et n'oublie pas de barricader la maison!

Maman Lapin a dit…

Ah bin voilà ! Moi qui réclamais une photo de la sublimissime Ariana (je n'en doutais pas hein !) je suis servie.
Et pas déçue !

Yibus a dit…

Nath : vi, moi aussi j'adore les films catastrophe... Mais pas trop ceux de zombies (je fais d'horribles cauchemars)... Simplement, j'aime les cours un peu déglinglés de la tête mais qui nous renseignent sur notre monde... Genre, il faudrait un précis d'architecture de maisons laissées àl'abandon aux Etats-Unis...

Ariana : mais si, rappelle-toi, c'est celle que tu m'avais envoyée lorsqu'on s'est rencontrés... (D'ailleurs, je dois t'avouer maintenant que madame était un tantinet jalouse et reculait à l'idée de venir dîner chez toi...)

Fab-Fab : z'ai tellement peur des zombies que ze vais partir dans la forêt ce week-end voir s'il y a des ours.

Maman lapin : merci bien et bienvenue... Bon, je vais changer bientôt la photo, il paraît qu'elle peut troubler les jeunes femmes enceintes...

Homéo a dit…

elle fait vraiment peur cette Ariana !!

nathinphoenix a dit…

tu parles c'est parce qu'il y a plein de sexe et de sang que tu regarde true blood on me la fait pas. Seb

Plume Vive a dit…

moi, c'est ma phobie le zombi... vrai de vrai hein, j'en ai une peur bleue... j'ai regardé entre mes doigts écartés thriller, lors de sa première diffusion en France (chez drucker) alors que j'avais 6 ans et j'en fais encore des cauchemars...

un vrai méchant : Profit... mmmmhhhh

Yibus a dit…

Homéo : en plus, elle est à côté d'un pays de vampires (Louisiana).

Seb : oui, mais pas que (à la limite, mais "Paquin" du nom de l'adorable actrice au sourire en diastème, ah, quelle fraîcheur dans ce monde de beautés artificielles).

Plume vive : ne ris pas, ils existent (je peux apporter des preuves).

lapuce a dit…

Je trouve ça excellent que des facs / universités "autorisent" (je trouve pas d'autre mot, là, tout de suite) des études apparemment loufoques ou "irrelevant" alors que tout art produit par l'homme révèle forcément beaucoup de son environnement et de ses préoccupations conscientes ou inconscientes.
J'avais remarqué que quelques films d'horreur américains post 11 septembre se terminaient vraiment mal, de manière plus que pessimiste (et pas juste le gimmick de dernière seconde pour annoncer un sequel).

J'ai pas de vrais méchants qui me viennent, là ... sauf dans le dérisoire : JR Ewing