mardi 29 juin 2010

Jour 4 : Cahokia, Missouri et Kansas


Réveil en douceur à Lincoln, Nebraska,
après huit heures de route. Hier, nous avons senti passer l'expression "manger du bitume". Il faut dire qu'entre les interminables lignes droites des autoroutes du Missouri et du Kansas, nous avons eu le temps de méditer.


Il y a tout de même un peu de lecture au bord de la route, avec les grands panneaux publicitaires...


Détail intéressant des autoroutes américaines (par rapport à leurs homologues françaises), tous les commerces pour se ravitailler en essence (gas), manger (food) ou dormir (lodging) sont indiquées avant chaque sortie. Très utile en cas de fringale enfantine pour le déjeuner sur les coups de.... disons.... 13H30...



Entre "loutre creek", "perche creek" et "le portage des sioux" (entre le Mississippi et le Missouri), le Missouri a une connotation française. De fait l'Etat constituait le nord de la Louisiane vendue par Napoléon en 1803....

Autre curiosité, la présence, à chaque carrefour ou presque de vastes chapiteaux colorés proposant des feux d'artifice (fireworks) en veux-tu en voilà. Le 4 juillet, la fête de l'indépendance américaine n'est pas loin.



En quittant l'autoroute, nous pénétrons dans les terres fermières du Kansas .


Elles sont entrecoupées de grands silos...


... Et de réserves indiennes. On ne peut pas les manquer : ce sont les seules à pouvoir exploiter des casinos (les Indiens ont obtenu cette riche compensation).


Bon,
à part dire que c'est un Etat du midwest, un gigantesque champ de cérales, que connaît-on du Kansas ? Pas grand chose. Enfin si, les Américains ont dans un coin de leur coeur "le magicien d'Oz", tourné ici bas. Alors, à coups de sculptures (et peut-être d'une nouvelle version prochaine), les politiques locaux vantent le film aux tournesols...


Un dernier truc avant de reprendre la route vers Denver (Colorado)... Nous avons visité, en matinée, les restes d'une civilisation perdue ; la ville de Cahokia, à côté de Saint-Louis. Cette cité, qui a existé entre 900 et 1200, était, avec 20 000 habitants, la plus grande ville indienne au nord du Mexique. Les ouvriers ont bâti de vastes plateformes (dont celle-ci, plus large au sol que la pyramide de Khéops, disent les panneaux du musée)...




Allez, on met les gaz sur Denver, la haute ville (perchée à 1200 m du niveau de la mer) du Colorado.

3 commentaires:

nathinphoenix a dit…

Quel joli voyage !

C'est vrai qu'il n'y a que comme ca que l'on visite le centre des states...

As tu adopte une highway ? Yibus du potomac ca interpellerai le chaland et serai un bel hommage.

Bonne route et Tu diras bonjour a Alexis Carrington pour moi. Bises - Nath

Homéo a dit…

C'est vrai qu'à part traverser ces Etats y'a rien à y faire , mais Yibus l'a fait, Bravo Yibus and co !!!

Et merci pour la carte :-)

Yibus a dit…

Nath : merci (je te dois un mail, je sais, sorry sorry...).
Pourquoi, Dynasty, ça se passait où ? A Denver ?

Homéo : oh que si, on regarde les panneaux sur le bord de la route et on visite tout ce qu'on peut (soit deux lieux dans le Nebraska)...
Elle est vraiment simple à placer, c'est vrai.