mardi 11 mai 2010

Je suis un crédit pourri


- Pour la loi américaine, vous êtes comme l'Indien qui descend pieds nus de sa montagne, m'a dit l'autre jour l'assureur que j'étais allé voir pour négocier une baisse de mon assurance auto. Depuis notre arrivée ici, la facture est de 1900 euros par an pour un gros Espace. Corsée.

- C'est-à-dire ?, je lui demande, craignant d'avoir mal compris.

- Pas de racisme là-dedans. Simplement, l'Amérique ne fait aucune discrimination entre les gens qui viennent chez elle. C'est la loi, vous êtes tous à égalité. Vous, qui venez d'Europe avec toutes vos lois et votre système de santé et ceux qui viennent de pays moins riches. C'est pour ça que vous êtes considéré comme un jeune conducteur pendant trois ans. Le temps ne joue pas en votre faveur. Ah, vous avez aussi un autre problème, fait-il en consultant son écran.

- Je n'ai jamais eu d'accident (et pourtant, dieu sait que les Américains conduisent bizzarement surtout dans les ronds-points et l'oreille collée au portable) et j'ai toujours payé mes factures à temps.

- Peut-être mais votre "credit history" (historique de crédit) est mauvais.

- Normal, nous n'avons jamais rien acheté à crédit. Nous avons deux cartes de débit, c'est tout. Nous n'avons pas voulu entrer dans ce système, d'autant que les chiffres et moi, hein...

- Ah mais c'est très mauvais ça. Comprenez bien -il dessine deux rectangles sur une feuille-, là vous avez les clients privilégiés, ceux qui ont un bon crédit et là, les clients standard, dont vous faites partie.

- Mais l'assurance auto, elle assure l'auto, non ? Elle ne prend pas en compte les autres aspects de votre vie. En France, elle est plus chère si vous avez un accident ou si vous avez une grosse voiture. Pas si vous avez acheté dix matelas remboursables en cinquante mois.

- Ici, c'est différent. On fonctionne sur le crédit. Pour avoir des bons prix, il faut avoir une carte de crédit et l'utiliser fréquemment. Et encore, je dis une, ce n'est pas suffisant. Prenez mon exemple ; j'en ai cinq, des cartes de crédit. Je n'utilise jamais la totalité du crédit mensuel disponible, mais un peu à chaque fois. Comme cela, je ne suis jamais dans le rouge et je gagne des points de crédit.

- ...

- Vous pouvez choisir de ne pas entrer dans le système mais vous paierez plus cher vos assurances. Revenez donc en octobre, je pourrai vous faire un petit rabais à ce moment-là. D'ailleurs, ce serait plus simple si vous nous confiez aussi votre assurance habitation.


Et la liste des "débits et crédits"
- Le débit de l'eau (et le crédit du lait ?)
- Mort à crédit (et vie à débit).

6 commentaires:

nathinphoenix a dit…

Tiens la notre (d'assurance) n'est pas basee la-dessus.

Ah le credit history ! Sans en etre nous avons pu acheter une maison, une voiture, un leasing sur une autre... On peut faire sans mais c'est moins "facile".
Bref nos deux familles sont des rebelles... Yeahhhhhhhhhh.
A + Nath

Lilly a dit…

nous on a une carte de credit et un credit sur la voiture mais il parait qu'on est trop bon payeur... on ne devrait pas paye la totalite de la carte de credit a chaque fois, ni rembourser plus que necessaire sur la voiture, c'est pas bon pour notre credit history... mais ou va le monde...

coucou canada a dit…

Oui pour nous aussi le credit history a été un vrai choc. Pour voir acheter une maison mais avoir des difficulté a avoir une carte avec laquelle tu peux payer plus de 400$ Wahouuu ca a été dur a comprendre.
On a résisté 6 mois avec des débit puis on a finit par prendre une crédit que l'on utilise presque jamais mais bon on rentre dans le moule.
Bon courage pour le shopping assurance
Elisacanada

C'est Alice ! a dit…

C'est un truc de dingue ! Pas sûre de bien comprendre le fonctionnement mais ce qui est sûr, c'est que c'est tordu !!

Euh ... crédits photo et débits de boissons ? :)

plume vive a dit…

euh...je sais pas quoi dire là... un aspect assez ignoble de la vie américaine je dois dire... pétard, j'en reviens toujours pas.

crédit d'impôt et débit de revenus...

Les Pitous a dit…

Je ne m'étonne plus de rien depuis que j'ai appris que prendre un crédit (sur une somme minable, en plus)pour acheter notre voiture d'occasion nous permettait de bénéficier d'une garantie sur le véhicule pendant la durée du remboursement.
Monde bizarre où tu as intérêt à placer ton argent tout en payant à crédit...