jeudi 1 avril 2010

Sauna quoterie


Kari Mokko est un homme chaleureux. Le responsable presse de l'ambassade finlandaise à Washington DC organise, depuis deux ans, des rencontres informelles dans un sauna.

Hé, hé, je vous vois tout de suite venir, votre sourire grivois aux lèvres.

Rien de tout cela n'est graveleux. Tout est diplomatie du meilleur goût. Pour faire connaître la Finlande, pays calme et sans histoire, notre ami Mokko a eu la riche idée de faire construire un sauna dans les sous-sols de l'ambassade et d'y inviter des connaissances de travail.

Correspondants étrangers, représentants américains, lobbyistes... Ils sont 150 happy few à goûter, chaque semaine, aux joies de la vapeur à 87 degrés celsius (190 degrés farenheit).

Comme dans toute bonne société, le rituel est précis. On consomme de la vodka avec de la truite, des crevettes et des boules de viande finlandaise. Puis les femmes investissent les lieux, avant les hommes.

Rien ne transpire des conversations, serviette sur les genoux... Mais on imagine que la chaleur adoucit les moeurs.


Et la liste des "endroits évocateurs"
- Une simple porte moletonnée réhaussée d'un oeilleton.
- Une simple couverture de livre.
- Une simple arche de pont sur la rive d'un fleuve.

(Maintenant, à vous de jouer)

5 commentaires:

Homéo a dit…

hummm c'est lui sur la photo ?
Parce que si c'est lui je deviens lobbyiste, mais c'est juste pour le sauna, de toute façon fait trop chaud dans un sauna on peut rien faire !!!

endroit évocateur :
un matelas sur la moquette...

(Le mot de vérification je l'adore : FADMOUR !!!)
c'est un signe non , la machine sait de quoi on va parler ?

Yibus a dit…

@ Homéo : oui, c'est le Finlandais chauffant.
Eh eh, cette machine est décidément une engeance du diable (qui habite l'enfer, une version améliorée du sauna).

nathinphoenix a dit…

Ne serait'il pas poisson ton Finlandais ?

Bisous - Nath

Yibus a dit…

@ Nth : pas du tout (je n'y avais même pas pensé, en plus)... Les dessous des lobbyistes sont impénétrables.

plumevive a dit…

il y en a temps !

un simple lit défait...

une chambre d'enfants en bazar...

une table avec les reliefs d'un repas...

une partition ouverte sur une piano...

une plume qui attend sur sa page blanche...

(tu auras remarqué que j'ai réuni mes passions en quelques mots ! non ? ben maintenant tu le sais !)