mercredi 7 avril 2010

Monument alley


Voici deux semaines
, nous sommes allés visiter une ville délaissée par les expatriés (et les touristes, n'en parlons même pas). Située en haute Virginie, Richmond est à trois petites heures de Washington DC.

Pour être honnête avec vous, ce week-end était placé sous le signe de la guerre de sécession, marqués que nous étions, madame et moi, par le long et profond documentaire de Ken Burns que nous avait prêté la formidable voisine.

Bref, Richmond était la capitale des confédérés et elle possède une magnifique artère, "Monument avenue", ponctuée de demeures magistrales et de statues des héros sudistes de la guerre. Parmi elle, une statue très insolite...



A tout seigneur (de guerre), tout honneur, la première statue à être édifiée fut celle du général Lee, chef des armées sudistes pendant la majeure partie de la guerre. Plus de 100 000 personnes assistèrent à son inauguration en 1890 (tout juste un quart de siècle après la fin de la guerre).



Stonewall Jackson, le bras droit de Lee. Simple colonel au début de la guerre, son caractère offensif et sa rigueur conquièrent ses supérieurs. Il meurt en 1863 après avoir été touché de trois balles tirées par son propre camp.




Jefferson Davis était le président de la confédération durant la guerre. Sa maison était à Richmond. Condamné pour trahison par les nordistes, il sera déclaré inéligible à toute fonction publique... L'interdiction sera levée par Jimmy Carter en 1978, soit 89 ans après sa mort.



Ah non, ceci n'est pas une statue.



Et la statue insolite qui ferme ce cortège est celle d'Arthur Ashe (en contrejour). Le premier tennisman américain noir de renom est, en effet, né à Richmond. Un joli raccourci de l'histoire quand on sait qu'une des causes de la guerre de sécession fut la liberté des esclaves noirs.


Et la liste des "statues grandioses"
- Le lion de Belfort (pas Chevènement, hein...)
- Le projet de trombone géant pour les JO de Londres

(Maintenant, à vous de jouer)

7 commentaires:

coucou canada a dit…

Merci pour ce petit moment historique et ces belles photos.
Elisacanada

nathinphoenix a dit…

Et hop dans ma liste !

La statue du pecheur chevauchant une crevette de puerto penasco au mexique...

Bisous - Nath

la serie Roots de 78 est parfaite pour les enfants.

C'est Alice ! a dit…

Sympa cette petite ville :)

Côté statue, je vais te dire "Le MannekenPis" à Bruxelles. Moi je l'imaginais grande, cette statue, ... énorme déception quand je l'ai vue en vrai pour la première fois, il est tout minus ! Je suis même passée devant sans le trouver, c'est dire !

Je ne trouve pas d'autre exemple à citer, mais j'aime beaucoup observer les statues en général, plus que les tableaux par exemple. C'est plus humain, plus concret, je pense ...

Homéo a dit…

Ça fait tout drole de regarder ces images depuis la France !!
Connais pas richmond mais je connais bien tes héros du jour ils sont en relief sur Stone Mountain à Atlanta....
Statue grandiose :
Rocky à Philadeliphia

escampette a dit…

Pour moi Richmond = Key Scarpetta, l'heroine des Patricia Cornwell. Surement pas ton truc mais tres bien pour ameliorer son anglais. Je n'imaginais pas la ville comme ca, sans cadavre...
Merci pour la visite !

Llyn a dit…

Une très belle statue, pas gigantesque, mais très bien mise en scène : celle d'Imre Nagy, à Budapest. Il comtemple le Parlemant du haut de son pont.

J'aima bien quand tu parles des villes confédérées, j'ai l'impression de prolonger un peu mes parties d'Aces & Eights ^^

Yibus a dit…

@ coucoucanada : you're welcome (encore plus de photos pendant quinze jours beacause on s'envole vers la Californie).

@ Nath : tu parles du bouquin et de la série sur les esclaves ?

@ C'est Alice : pas mieux, je le coroyais au centre d'une place, et tout et tout et finalement... Un tout petit jet.

@ Homéo : oh oui, rocky (et le nombre de personnes se faisant photographier dans la même position...).

@ Escampette : et pourquoi donc, pas mon truc ? MADAME, j'ai lu TOUS les Scarpetta (sauf les trois derniers, incompréhensibles).
Et toi, hein, tu as lu églament la minie-série (en deux volumes) qui se passe dans la ville des frelons (pas mal) ? :-)

@ Llyn : et je conserve une photo de vieux pistolets de la guerre (pour l'amatrice que tu es).