lundi 12 avril 2010

Joshua tree park (jour 3)



Ca doit être le vent qui soufflait dans les quelque 4000 éoliennes de la vallée de Palm Spring, après deux heures de route depuis Los Angeles. Ou la découverte de mon premier désert avec les enfants (en fait, le premier premier désert était en Jordanie mais nous n'étions qu'avec le grand garçon, alors, vous comprenez, ça ne compte pas, la famille n'était pas au complet).

Mais dès l'entrée dans le parc national de Joshua tree, je me suis dit : "ça y est, je peux rester là 40 jours et nuits, toutes les tentations du monde peuvent m'assaillir, je serai de marbre tant ce paysage est magnifique". Quatre heures plus tard, nous étions sortis. Mais quelles heures.

Après la découverte d'une oasis avec des palmiers, les enfants ont grimpé sur des immenses rochers ronds d'une dizaine de mètres de haut qui ressemblaient à de gros frères minéraux du chat de "Mon ami Totoro".

Et puis, j'ai vu qu'une balade menait à une ancienne mine. Aller-retour, cela faisait 4 km... Faisable. Le problème, c'est qu'on a commencé à 17h et que ça montait sans arrêt. Le chemin rempli de pierres passait sur la crête des collines, le vent sifflait. Les enfants avaient froid, la mine avait fonctionné de 1893 à 1936 et avait permis de dégager 9000 onces d'or (dans notre Travelodge perdu, l'Internet n'est pas assez rapide pour calculer l'équivalent en kilo).


Malgré une descente nettement plus rapide que la montée, nous sommes arrivés deux heures après, soleil couché, fourbus (tous) et heureux (un peu moins), à la voiture. Alors otite ou pas ? (A suivre).

8 commentaires:

Marie a dit…

ça fait 255 kilos.
J'adore le décalage entre Hollywood Bd, Universal, puis le désert, une mine désafectée, des champs d'éoliennes... t'es vache, j'aurais rien pris comme place, pliée en quatre dans une valoche.
Bonne journée les zaventuriers.

nathinphoenix a dit…

Il est beau mon ciel tout bleu, non ?

Bises et careful, c'est le reveil des rattlesnakes, ca grouille et sont grognons... et c'est pas des histoires, les amas de cailloux sont dangereux.

Nath

Corinne a dit…

Ah ce ciel bleu cobalt...

Je ne me suis jamais lassées des Joshua Tree contrairement aux cactus...

Having fun à ce que je vois. Bonne continuation !

Llyn a dit…

C'est joli, par là-bas :)
(je préfère mille fois aux studios Universal, mais je suis sure que ce n'est pas une surprise)

Homéo a dit…

Wow !! c'est beau...........
alors otite ou pas ?

Yibus a dit…

Marie : chère amie, je me rends compte que je ne vis QUE de décalages... Finalement.

Nath : il est magnifique (vivement l'année prochaine).

Corinne : oh que oui, le désert de Mojave, quelle découverte (et attends un peu, j'ai trouvé mieux)...

Llyn : oh que non, et tu n'es pas la seule. Comme tu as pu le comprendre, je préfère, à la limite, Disneyland.

Homéo : ah, ah, la suite au prochain numéro... C'est vrai, c'est venteux, froid et beau (le prix de la douleur).

Fab-Fab a dit…

j'aime les joshua trees!
un peu à cause de l'album de U2, un peu pasque ça me rappelle le film "l'étoffe des héros", et un peu pasqu'ils sont bizarres et originaux.
j'aimerais bien en voir en vrai.

Fab-Fab a dit…

wouaw, j'avais pas pris le temps de lire, mais la mine d'or, c'est mythique!
je pense que ça valait bien la peine d'être fourbus à l'arrivée, des authentiques mines d'or comme celle là, on n'en croise pas tous les jours!