mercredi 24 mars 2010

Shakespeare : you can do it


On ne l'attendait plus. Enfin un comédien américain est capable de jouer Shakespeare.

Le monde du spectacle peut respirer à nouveau. Le Washington Post, qui balance l'info en Une, raconte les années creuses. "Le public américain avait l'air de se désintéresser totalement de savoir s'il y avait des stars capables de déclamer les vers élisabéthains avec autorité. Hé, c'est à ça que servaient les Britanniques, n'est-ce pas ?"

Et puis des acteurs, plus ou moins inspirés, se sont lancés sur la scène : Stacey Keach, Helen Hunt, Kevin Kline ou encore Denzel Washington.

Mais aujourd'hui, c'est terminé. Plus besoin pour un acteur américain de chercher la consécration dans un rôle sérieux et shakespearien (pour se faire descendre le lendemain dans les journaux), l'homme providentiel est arrivé. Il s'est incarné en la personne de Michael Hayden dont la prestation dans Richard II et Henry V vaudrait le déplacement.


N'ayant pas vu le garçon jouer, je me garderai bien d'émettre une critique. Ce qui est certain, en revanche, c'est qu'il est bel et bien américain (en témoigne le tee-shirt blanc sous la chemise).


Et la liste des "meilleurs acteurs british du monde entier"
- Dominic West dans la série "the Wire"
- Ian Mc Shane dans la série "Deadwood"
- Philip Glenister dans la série "Life on Mars" (version british)

(Maintenant, à vous de jouer)

10 commentaires:

escampette a dit…

Ma mere te dirait Laurence Olivier et moi je te dirais Kenneth Branagh dans much ado about nothing.
Le bonjour du South West Yibus !

Yibus a dit…

@ escampette : c'est marrant, ce film m'avait déplu et je ne me rappelais plus du tout de la tête qu'avait le bon Kenneth (plutôt sa drôle de femme de l'époque, HB Carter).
Kenneth a joué dans un film plutôt récent un rôle que j'avais bien aimé (mais je ne me rappelle plus tu tout le titre)... Décidemment, ce garçon, je l'oublie sans arrêt.

Homéo a dit…

Mince l'escampette m'a piquée mon Kenneth ;)

Yibus a dit…

@ Homéo : Mais qu'est-ce qu'il a ce Kenneth ? En quoi est-il mieux que Timothy Dalton ou Sean Connery ou encore David Cameron ?

C'est Alice ! a dit…

"Ce qui est certain, en revanche, c'est qu'il est bel et bien américain (en témoigne le tee-shirt blanc sous la chemise)" ... huhuhu j'adore, c'est bon çà !!

Bon alors moi, pour amener ma touche girly et légère à ce sujet si sérieux, je vais dire Hugh Grant ! Nan paske que je le trouve tellement choupinou, et que s'il venait à me demander, avec son petit air de british maladroit et timide, si je veux bien l'épouser, je crois que je serais capable de lui répondre oui sans même demander à mon père !!

nathinphoenix a dit…

Quooooooooooi ? un amerloc qui declame de la poesie en collant mouleburnes ???
Ah la vache ils ont raison les republicains, avec Obama tout fout le camp... mon pauvre monsieur, ou va l'amerique ?

Moi je dirai Elisabeth Taylor Et Richard Burton, ensembles avec le gros diamant. Bises - Nath

Montana a dit…

Eh bien moi, je vous bats tous en matière de choix DU meilleur acteur british :

...

...

...

Margaret Thatcher :))))

Montana a dit…

Bon, plus sérieux et pour répondre en lieu et place de Mme Montana :

Hugh Grant en petit choupinou ? Oui, c'est bien le seul rôle sur mesure qui lui seille, tsss. Alors, je dirais plutôt Colin Firth (là c'est Mme Montana qui parle), le bel uomo british au sourire coincé dans son benn (là, c'est moi qui parle).

Yibus a dit…

@ C'est Alice : j'avoue avoir un faible pour Hugh Grant, ses yeux tombants et cet humour qui n'en n'a pas l'air..
En fait, je crois que c'est pour les Anglais (espèce générique) que j'ai un faible... Rien que d'avoir vu "Life on Mars" version british m'aurait presque donné envie d'aller vivre à Londres. Dingue, non ?

@ Nath : Eh eh, tu as le sens du détail "poutre apparente", toi.

@ Montana : Alors là, faut voir Colin firth dans "Mama mia", il pête tous les records de sourire (au moins deux demi-sourires dans le film, c'est fou).

mariewolfrom a dit…

Moi aussi je suis fan de Dominic West dans The Wire et de Colin Firth dans Pride and Prejudice. Mais au sommet de mon Panthéon à moi je place Mark Rylance, un comédien anglais qui a joué tout Shakespeare et qui a dirigé le Globe Theatre à Londres. Un génie, méconnaissable d'une pièce ou d'un film à l'autre. Malheureusement méconnu parce qu'il a peu joué au cinéma.