jeudi 15 octobre 2009

Halloween (saison 3)


Ce matin,
je me levais du pied gauche, gai et pompeusement optimiste, malgré la pluie qui ne nous quitte plus d'une botte, lorsque j'appris derechef que les banques américaines avaient engrangé des bénéfices record l'année dernière, ce qui les "obligeait" à les distribuer à leurs plus valeureux éléments.

Ce qui manqua de me faire choir de mon fauteuil simili cuir car je croyais que l'on était toujours en crise. Magasins fermés, chômage galopant, tout ça quoi... Même que j'en discernais déjà les conséquences sur la prochaine fête mensuel de notre calendrier américain, Halloween. Quoi, les vampires ne feraient plus recette ?

N'allons pas si vite en besogne. Disons que je trouve que mes voisins sont un peu en retard sur le plantage de tombes et le creusage de citrouilles. Ces deux dernières années, ils peaufinaient leurs horreurs un bon mois avant le jour fatidique. Là, quinze jours avant l'échéance, c'est le calme plat. Un seul jardin décoré alentour. L'affaire est grave.


Un parc d'attractions rempli de maisons hantées dans le Connecticut n'ouvrira pas cette année et donne rendez-vous à ses visiteurs en 2010... La crise, vous dis-je...

Bref, j'en étais à ces réflexions nuageuses quand je me réveillai dans un sex shop... Des affiches plus étonnantes les unes que les autres me faisaient de l'œil.







Happé par ce -comment dire- goût exquis, j'entendis un cri... Le petit garçon se prenait pour Buzz l'éclair. Je rejoignis alors la triplette dans le carré des costumes pour enfants du magasin d'Halloween de notre quartier qui les a installés (ses quartiers) en lieu et place du Linen & Things en faillite. Et qui remballera ses goules début novembre.


Il n'empêche... Je demeurai inerte. Halloween, une fête sexy ! Et moi qui n'y voyais qu'innocent commerce illicite de bonbons parrainé par le syndicat de dentistes locaux. Madame, du haut de son objective expérience de salariée experte en métro, confirme pourtant avoir vu l'an dernier des jeunes femmes en jupette et quelques marioles déguisés en vampires. Soit, dans quinze jours, il y aura des masques, des bas résille et des sucettes. Des décolletés, même.

Sans aucun rapport, tout cela me fait penser à une première fois. La première apparition d'Halloween dans ma vie, en France... Je devais atteindre les 20 ans... Vint Elvira, la princesse des ténèbres, que j'ai eu l'heur de croiser un jour dans un bar...


Avant de la fréquenter quasi-quotidiennement... A raison de 1 ou 2 francs pour 15 minutes de jeu (voire carrément plus si je claquais une partie gratuite).


(Vous ai-je jamais raconté ma passion des flippers ?)

La chanson du jour : Les grim grinning ghosts du "manoir hanté" de Walt Disney.



Un peu de poésie (c'est beau la poésie, tout de même...)



Et la liste des "flippers mythiques"
- Le Kiss (plein de couleurs, de bruit et de fureur)
- Le Family Adams (le multiballs était terrible, Cristina Ricci aussi)
- Le Xenon (au début des 80's, un des plus avancés en matière d'électronique, mais pas fun, trop de musiqe électronique)

(Maintenant, à vous de jouer)

5 commentaires:

plumevive a dit…

le terminator, le rocky et le... mierda, c'était le mien, avec une pétard d'extraballe, j'y ai joué plus d'un an, avant qu'il ne le bazarde, me souviens plus de son nom !!! avec des rampes d'enfer aussi ! crotte de bique, foutu Alzheimer !

nathinphoenix a dit…

Si t'es sage tu auras la photo du monsieur qui repare les robots en Pamela Anderson, lors du dernier Halloween... ca vaut son pesant de Chouqettes - Bises mais qu'est ce qui pleut dans ton pays !!!!!

C'est Alice ! a dit…

Elle est joulie la photo des petits fantômes autour des arbres :)

En France, Halloween, çà a déboulé d'un coup, genre méga succès, la déferlante, alors que pratiquement personne n'était foutu d'expliquer ce que çà représentait. Pi j'ai l'impression que çà s'est calmé aussi vite que c'est arrivé, déjà l'année dernière on l'a presque pas vu passer.
Et actuellement, les magasins passent de leur vitrine de rentrée des classes et d'automne à l'esprit de Nowel, direct ! Sans passer par la case Halloween ... C'est pas dans notre culture française, on a voulu copier bêtement, mais je crois que çà n'a pas pris ...

Homéo a dit…

j'ai également noté une baisse des effectifs en matière de déco halloweenesque cette année, peux être que comme en France la fête ne prend plus ;)

Yibus a dit…

@ plume vive : chouette, une amatrice (drôle, j'avais oublié le premier "a")... Je viens de regarder sur les ventes d'occasion, tu as des flippers à 2000 euros... Des vrais... Hum hum, faut la pièce (et donc la maison) qui va avec.

@ Nath partie de DC : c'est pas faux, la pluie s'est arrêtée hier pour voir un match de foot pro américain.

@ C'est Alice : à la limite, le billet n'est fait que pour cette belle idée d'animation d'Halloween.

@ Homéo : y'a quand même des restes certains... Citrouilles, "trick and treat"... J'ai l'impression que c'est juste le retard à l'allumage.