vendredi 4 septembre 2009

Syllogomanie


Vous vous rappelez,
la vieille dame ou le voisin un peu bizarre qui conservait des tas de trucs sans importance. Ces drôles d'olibrius qui en avaient plein leurs remises. Le ménage de printemps n'était pas passé par eux. On discernait à travers les vitres sales du garage des monceaux de sacs, une roue de vélo, des bidons d'huile mal refermés. Quelques fois des photos tachées.

Un jour béni entre tous dans l'année était celui où nous pénétrions dans ces garages, les chambres (et même des salles de bains) pour récupérer les vieux papiers et les apporter au prêtre du village. Il les revendait à la tonne. C'était le denier du culte des gamins.

Et puis j'ai lu hier, dans le Washington Post, la vie de deux frères dans le New York des années 30. Les frères Collyer, des ermites qui sont restés des années dans leur appartement, accumulant des tonnes de détritus en tous genres. La syllogomanie, ça s'appelle, un trouble obsessionnel compulsif.



Voir ces tas informes me rappelle la période (ça devait être entre le 1401ème et le 1500ème bouquin, soit vers l'âge de 17 ans) où je m'aventurais du côté du terrain de foot local, direction la déchèterie. Là, en équilibre instable sur la porte d'un frigo, broyant les épluchures d'une soupe, je farfouillais les ordures à la recherche de livres qui fussent usagés. Une période récupération, pourrait-on dire.

Peu importait le bouquin (il y en eu d'économie internationale datant de 1930), je n'en repartais pas sans avoir atteint mon quota d'une vingtaine d'unités. Et la nuit, dans le sous-sol, à la lueur de la lampe 40W, je m'exclamais en découvrant les notes griffonnées. La surprise maximale était atteinte lorsqu'un passage était souligné (voire stabilobossé) ET commenté dans la marge.

Incapable de raturer et encore moins de corner un bouquin, je demeure ébahi quand j'entends des personnes (parfois des gens très bien) dire qu'elles lisent toujours le stylo à la main et qui barrent, raturent ou consignent leurs réflexions dans la matière première. Dans mon rapport sacré au livre (quoique déclinant de mois en mois), ce sont des iconoclastes ou des fous.

Ainsi, je passais des heures sur un manuel de savoir-vivre de 1962, me délectant, page après page, d'une écriture (que je devinais masculine, jeune ou retraitée), d'un type de stylo (mon préféré étant le plume couleur violette) et d'une manière d'annoter. Le nerveux, qui raye un paragraphe, les points d'interrogations dans la colonne vide d'un esprit ouvert, les étoiles en page de garde de l'homme. Sans doute m'emparai-je, de la sorte, des personnalités qui s'étaient, elles-même, approprié un livre.

La chanson du jour : Jon la Joie, un garçon (très drôle) dit des choses (pas bêtes) sur la mort de Michaël Jackson.


Et la liste des livres "lus depuis 10 jours"
- Saison noire de Pat Conroy
- Les Bienveillantes de Jonathan Littell
- Meurtres dans le sancturaire de C.L. Grace
- Le mal de pierre de Milena Agus
- Le journal d'Hélène Berr
- La littérature sans estomac de Pierre Jourde

(Maintenant, à vous de jouer)

10 commentaires:

nathinphoenix a dit…

Aie aie aie ca se confirme : je suis folle !
"Dans l'or du temps" de Claudie Gallay. La rencontre improbable d'Andre Breton avec les amerindiens Hopi, en Arizona.
Jolis souvenirs...

Homéo a dit…

plusieurs questions :
- Hermitage c'est un film à venir ?
- Mickaels jackson on dirait du Flight of the Conchords non ?
- T'as lu les Bienveillantes et d'autres livres en 10 jours ?????????
Si la réponse est oui je veux que tu me dises comment tu as fait

Depuis 10 jours j'ai lu 2 BD et commencé un manga ...

nathinphoenix a dit…

tu es entre dans un truc genre secte?
Parce que le commentateur il insiste!
Bises

Fab-Fab a dit…

Ton "rapport sacré aux livres"... celui la-même qui t'y faisait découper de jolies illustrations pour agrémenter tes exposés de collégien?
Ah bah oui, je balance, excuse moi, mais à un certain moment, toute vérité est bonne à dire! Et puis c'est surtout pour désacraliser un peu l'objet et affirmer que tout est relatif (même si je n'approuve pas la découpe!).
Il m'arrive de souligner des passages, de tirer des traits ou de tracer des croix dans la marge, mais toujours au crayon de papier.

Après, si j'achète un livre en tant qu'outil (sur un sujet donné), alors là, sans retenue que je te le stabilotte en vert (mon surligneur du moment), et sans scrupules en plus : c'est la finalité du bouquin.

Je finirai par une question : mieux vaut-il un bouquin lu et pourtant d'apparence quasi neuve qu'on ne retouchera jamais, bien rangé dans la bibliothèque, ou un livre annoté, marqué, repéré dans lequel on se replongera avec plaisir pour retrouver telle phrase ou tel passage?

Homéo a dit…

@Anonyme il est super beau cet hotel , mais c'est où ??
@Yibus t'as une idée parce que ça m'étonnerai que le spam me réponde ;)

plumevive a dit…

Euh... j'avoue n'avoir lu qu'un seul petit livre ces 10 derniers jours, mais j'ai de solides excuses ! C'est le premier volume des Chroniques de San Francisco, dArmistead Maupin, que j'ai lu en deux jours.

et Jon La Joie, on ma fait découvrir il y a peu... mon morceau préféré : http://www.youtube.com/watch?v=5PsnxDQvQpw

enjoy !

Homéo a dit…

Mince ne jamais parler à un anonyme sinon il te parle pendant des heures de choses que tu ne comprends pas !
:)

Yibus a dit…

@ Nath : l'ai acheté cet été (en France), m'en vais le lire bientôt..

@ homéo : Hermitage, c'est un projet de fin d'année, C'est Jon la Joie, le garçon et j'ai rien fait d'autre que lire et me coucher tard et me réveiller tôt (les enfants sont heureux).

@ Fab-Fab : damned, tu as bien raison, mais bon, autres temps, autres moeurs, j'avais 12 ans et c'était en 5ème... Quant à ta question, pas de réponse définitive même si je vois de quel côté de la marge tu penches.


@ Plume vive :

plumevive a dit…

oui ?

Anonyme a dit…

Currently it seems like Movable Type is the preferred blogging
platform available right now. (from what I've read) Is that what you are using on your
blog?

Here is my web-site - electric griddle