mardi 14 avril 2009

La tournée des grands lacs (Michigan)

Donc, six heures durant, nous pûmes nous échauffer en parcourant le coeur léger la distance qui sépare Washington DC de Cleveland. Tout ça pour, arrivés à 23h-repartis à 9h- avaler trois heures de bitume supplémentaire afin de gagner Détroit... Où nous avions rendez-vous avec Henry Ford. Sa vie, son oeuvre, son usine... Une des plus grandes du monde, qu'il a implantée à Dearborn (Michigan), là où il est né.



Et nous avons pu visiter la chaîne de montage d'un 4X4 (pas sûr qu'ils en vendent beaucoup de ces modèles). C'était un de mes rêves. J'y serais resté des heures, à voir quels gestes font les ouvriers, s'ils se parlent entre eux, ce qu'ils font d'autre que les mêmes gestes... Et la mécanique des pièces qui s'emboîtent.

Dans le musée Ford, on a pu voir l'écorché de la mythique ford T et ses 250 pièces, faciles à monter.


En cette mi-avril, en fin d'après-midi, Détroit m'a paru comme un grand trou d'air avec des ruines à quelques pas des buildings du quartier Renaissance (là où se trouve l'immeuble de GM).





Et puis on reprend la route. L'idée de ces vacances, c'est de faire le tour du lac Michigan dans le sens contraire des aiguilles de la montre. Grosso modo, on fait cinq heures de voiture quotidiennes et le reste du temps, on se balade, on mange, on dort et on prend des photos. Plus on monte, plus on voit de neige et de glace.





On rejoint, grâce à ce pont, la péninsule nord du Michigan.


Je voulais voir les gigantesques écluses de Sault Sainte-Marie, qui relient le lac Supérieur et le lac Huron. Par chance, un cargo arrive en même temps que nous. La propriétaire de la boutique de souvenirs voisine nous dit qu'il y a bien moins de bateaux qu'avant à cause de la crise.


Je médite sur l'information pendant une centaine de kilomètres, avec cet horizon devant les yeux.


Notre arrêt suivant est une plage du lac Supérieur où sable, glace, pierre et bois se mélangent.




En remontant vers le phare, on découvre ces panneaux plantés dans le sable.


C'est en mémoire du 10 novembre 1975, lorsque le Edmund Fitzegard, un grand cargo de 162 mètres de long coula au large de cette plage de Whitefish durant une terrible tempête avec ses 29 hommes d'équipage (dont ces trois jeunes hommes). Selon les archives, c'est la seule nuit en 150 ans où le phare n'avait pas éclairé le lac. Depuis 1878, il y a eu plus de 6000 naufrages sur les grands lacs.

Je médite sur les bateaux, les hommes, la mer et voilà deux autres centaines de kilomètres avalés. Au milieu des bois, une cascade qui mérite le détour, dit madame. Pour y aller, on passe par là.


Et on débouche là-dessus.



Du caramel qui s'écoule comme dans Charlie et la chocolaterie (en fait, des micro-particules tanniques des arbres, pas mauvaises du tout pour les poissons).


On a aussi vu
nos amies les bêtes de près (des wild turkeys), de plus loin (hérons et canards) et de carrément loin (daims à queue blanche).






Et voilà pour le Michigan (et une quinzaine de plaques d'immatriculation, ceci dit). Chose étonnante, nous sommes quasiment seuls la majorité du temps. Pour manger, en se promenant dans la nature. Prochaine étape, le Wisconsin.


La chanson du jour : Gordon Lightfoot chante "The wreck of the Edmund Fitzgerald".




Et la liste des "sports en hiver"
- Le ski de fond
- La raquette
- La raclette


(Maintenant, à vous de jouer)

12 commentaires:

Les Pitous a dit…

La luuuuuuuge!

MAis bon, je n'aime pas les sports divers. Trop froid!

Llyn a dit…

Jolie région :) La cascade de caramel donne envie ^^

Les batailles de boules de neige, le fendage de bois, les galipettes sous la couette pour se réchauffer, les longues parties de cartes à la veillée près de la cheminée.

Homéo a dit…

ah toi aussi tu vois des dindes !
Et pour les sports en hiver j'allais écrire "sous la couette" mais y'a déjà quelqu'un ;)

alors je dis surf !

nathinphoenix a dit…

Tres belles photos !

Le ski bar avec lunettes de soleil, pour voir passer les jolis garcons...

Bonnes vacances.

ariana lanento a dit…

homeo, attends que je te trouve le surnom de la mort, ca va pas trainer...

euh, hi, Yib's!
:-)

Arty a dit…

Le vin chaud ! La fondue savoyage ou bourguignonne ! La tarte aux myrtilles ! Les saucissons ! Le Génépi ! Le chocolat viennois !!!

(non je ne suis ni morfal ni alcoolique quelle idée !!!)

plumevive a dit…

le sport en chambre, ça réchauffe !

je vais embaucher Madame pour mes photos de mariage moi...

Mary a dit…

Tiens marrant, on etait chez les Ford, nous aussi, ce weekend. Mais residence d'hiver, s'il vous plait! Detroit est programme avant la fin de l'annee, on s'inspirera de votre periple!

Yibus a dit…

@ Les Pitous : c'est bien la luge. Surtout le café chaud après.

@ Llyn : et la couette d'été, qu'est-ce que tu en fais hein ? C'est bien aussi, la couette l'été !

@ Homéo : ouais et j'ai même appris que pour chaque dinde tuée, le chasseur devait la déclarer à l'Etat, mettre une bague et la peser (celle que j'ai vue toute chaude encore pesait 21 livres...).

@ Nath : merci merci. La variante blonde (pardon !) à tenue flashy n'est pas mal non plus.

@ Ariana : euh salut, je vous laisse régler paisiblement de vagues disputes de filles qui datent de votre entrevue !

@ Arty : tout cela me va très bien. voilà de saines et bonnes vacances.

@ Plumevive : euh, je vais lui demander, par sûr qu'elle supporte le côté sportif des mises en place autour des mariés.

@ Mary : n'hésite pas à m'écrire... On n'est resté qu'une journée à Détroit et on passe deux jours à Chicago...

Llyn a dit…

Bah l'été, c'est plus sous les draps que sous la couette =p

C'est Alice ! a dit…

La raclette, definitely !! Et la tartiflette aussi, c'est bien !

Yibus a dit…

@ Llyn : et le foin, malheureuse, tu as oublié le foin...

@ C'est Alice : tous ces trucs en "ette", ça en jette...