lundi 30 mars 2009

Uncle Ben


Philadelphie
, c'est Benjamin Franklin... Le grand homme américain est né ici, il a un musée à son nom, gratuit et remarquable. Tout simplement parce que, pour parodier la pub, Uncle Ben, on ne le colle jamais.

Quelle que soit la question, il a réponse à tout. C'est l'honnête homme du 18ème siècle, l'Américain généraliste dans toute sa splendeur. Imprimeur, physicien et homme d'Etat, c'est un des personnages les plus populaires après Lincoln et Washington.

Rien que pour avoir dit " tout homme a deux patries ; la sienne et la France", on devrait inviter l'oncle Ben dans la famille française. Diplomate, c'est lui qui est venu inlassablement demander à Paris d'aider la République américaine naissante.

C'est aussi lui qui a écrit :
"Qui boit vite paie lentement".
"L'oisiveté est comme la rouille, elle use plus que le travail".
"On n'est jamais trop âgé pour s'instruire".
" Il n'y a jamais eu de bonne guerre ni de mauvaise paix".

Pour savoir ce que les autres pensaient de lui, vous n'avez qu'à leur demander. Composez un numéro de téléphone et vous aurez Washington (ou une trentaine de personnages illustres) qui vous livrent leur pensée dans un message enregistré.


A la fin de la visite, un dessin animé de Walt Disney (1953) raconte la vie de Ben... En se plaçant du point de vue d'une souris, Amos, qui l'aurait largement inspiré grâce à des éclairs de génie.



La chanson du jour : Nina Hagen comme je ne l'avais jamais vue (et entendue).


Et la liste de "ce qu'on peindrait sur un mur" (3 parmi les 2800 murs peints de Philadelphie)

- Un rêve d'Italie















- Un rêve d'un peu partout















- Un président en chantier















(Maintenant, à vous de jouer)

7 commentaires:

Phoebe a dit…

Ca me rappelle un épisode des Simpsons où père et fils visitaient le musée de BF et mettaient un souk pas possible : scandaaale ! ^^

plumevive a dit…

ma vie !

koissa ça fait trop mégalo ?

pas du tout, c'est juste un super feuilleton moi j'dis

La reine du chateau: a dit…

un bisou

nathinphoenix a dit…

Pfff m'inspire pas ce monsieur... surement un grand homme - suis nulle en histoire amerloc - mais bon ben non...
Je peindrai mes enfants comme ca je les verrai 24h par jour... hein suis cinglee ? je les vois deja 34 h sur 24 !!!!!

Bises a la prochaine !

Ariana Lamento a dit…

ah, Ben...
et la France du XVIIIeme siecle...

Moi, je ne peindrais pas les murs. J'aime les briques.

Yibus a dit…

@ Phoebe : eh eh, ça me paraît plutôt sain comme réaction.

@ Plume vive : et il faudrait au moins un mur de 150 X 200 mètres pour la raconter d'après ce que j'ai lu chez toi.

@ Reine du château : merci. Retour à l'envoyeuse.

@ Nath : si tu vas à Philadelphie, le musée des sciences Benjamin Franklin (pas le petit dont je parle) est un vrai bonheur où les enfants peuvent faire des tas d'expérience. La Cité des sciences en mieux. (Et les parents peuvent se reposer pendant ce temps).

@ Ariana : Dans des quartiers tout pourris et avec des terrains vagues en veux-tu en voilà, je trouve ça, comment dire, joli.

isa - biblioboss a dit…

c'est vraiment superbe ! sur Orléans on trouve quelques murs peints, mais ils ne sont pas aussi précis, ni "historiques".