mercredi 4 février 2009

Le Giant, c'est bien


Ce titre, c'est de l'humour.
En fait j'ai comme une crise en ce moment. La dépression de la consommation. Juste pas envie de faire les courses. Car toujours l'homme de bien retourne dans un magasin pas sexy pour deux sous, j'ai nommé le Giant. La loose de la loose.

Pensez-vous donc. Que faire d'un magasin qui n'a ni rayon livres et magazines (que de l'alimentaire et des couches et des médocs) ? Ou je ne peux retrouver mes illustrés favoris ?


Pas grand chose, hormis faire le remplissage hebdomadaire du frigo. Dans une précédente vie de journaliste, j'étais payé pour savoir que l'on achète 80% des produits déjà acquis la semaine précédente. Là, je dois frôler le 99%, je suis dans le film "Un jour sans fin" version achats de bouche.

Et puis j'ai découvert deux Giant un chouïa différents de mon pauvre magasin.

Le premier, situé à Charlottesville (Virginie) propose quelque spiritualité au rayon boulangerie (y aurait-il un Christ en croix au bricolage ?)


Le second, dégotté à Chevy Chase (Maryland), permet d'assouvir mes instincts coupables. Oui, j'ai acheté un Expresso Truffle (deux doses d'expresso dans un chocolat chaud) dans le mini-Starbucks à l'entrée du magasin.


Une boisson bouillante (comme indiquée sur le carton) que j'ai sirotée en emballant les bananes (enfin, après car je n'ai que dix doigts), sur laquelle j'ai soufflé après avoir renversé deux yaourts puis gobé les dernières gouttes juste au moment de passer en caisse.

Bref, monopolisé par l'ingestion du liquide récalcitrant, j'en ai oublié jusqu'à l'ennui mortel des courses du soir (j'ai essayé le matin, pas mieux) en me promettant la prochaine fois une autre activité déambulatoire genre :
- compter les dalles de carrelage au sol (au moins dix mille).
- Comptabiliser le nombre de sortes de saucisses parfumées (au moins 30).
- Déterminer les marques de glaces proposant le parfum vanille (au moins dix).

Et si on faisait ce genre de manifestation au Giant ? Chiche...



La chanson du jour : James Brown chante "it's a man's man's man's world".



Et la liste des "courses agréables".
- Flâner dans une bouquinerie.
- Aller réserver les hôtels pour les vacances sur Internet.

(Maintenant, à vous de jouer)

16 commentaires:

nathinphoenix a dit…

Si tu savais comme je te comprends... je deteste faire les courses. J'en ai marre, mais alors ras la casquette !
Et puis c'est encore pire aux states ou je dois faire des tas de magasins differents...
Je me souviens d'une autre vie ou j'avais decouvert que grace a Internet, on pouvais faire ses courses depuis le bureau entre deux reunions, et se faire livrer chez soi... heureux temps ! Mais tres vite cela a tourne court car les livreurs n'etaient pas fiables et que le service a ete arrete dans la region.
Je crois que je ne comprendrais jamais ceux qui me disent adorer les supermarches et le contact avec la caissiere...

les boutiques de fringues, et les magasins de deco... mais seulement si j'ai des sous...
Bises et invente des histoires pendant tes courses - la vie de la banane que tu enveloppes, la vie secrete de la retraitee en face de toi, ce qui se passe dans la tete du vigile qui aurait voulu etre artiste chanteur ou desinateur de mode ...

Homéo a dit…

Ben dis donc je vois qu'on a eu une journée pourrie tous les deux !
J'ai pas Giant ici mais Publix c'est pareil, j'en peux plus.
Costco pour les gros remplissages, publix pour les retouches, le miel, le café, les jus de fuits
Whole foods pour le boeuf, le poulet bio ET les yaourts
Trader joe's pour les haricot verts surgelés
et ça dans un triangle de 15 miles(env 25 km).
Mais l'expérience café en même temps que tu fais autre chose c'est très exotique , là on voit qu'en temps que français on ne joue pas dans la même catégorie :)
Les vidéos extras !
et pour compléter ta liste je dirais que faire les courses en France pendant les vacances c'était jubilatoire ;)

Sixtine a dit…

Mais que c'est siant de "faire les courses", surtout que je fais partie des gens qui rachètent toujours la même chose, parcours balisé, pas de surprise, pfiou ...

Heureusement au Carrouf y a des liv', et il m'arrive d'y dégoter un petit poche bien miam ...

Sinon la louze hein (moi, courses faites hier, yeah).

plumevive a dit…

ah ben moi, j'aime bien faire mes courses... sorry.

et les courses les plus agréables : celles des anniversaires et des noëls...

Fab-Fab a dit…

Les courses, c'est un truc qui me gave bien aussi, mais bizarrement, j'abhorrais davantage voilà quelques années, durant ma vie d'étudiant... La fréquence et la répétitivité m'insupportaient bien plus qu'aujourd'hui, à croire que je m'y suis habitué, au côté routinier de la vie! (remarque, me lever le matin m'est toujours très pénible!)

Sinon, c'est marrant que tu parles d'"Un jour sans fin", car j'ai découvert aux infos nocturnes d'une chaîne de la TNT, pas plus tard que lundi dernier, que le jour de la marmotte existait vraiment! Avec les mêmes mecs de la confrérie de la marmotte déguisés, et tout! Pareil! Je trouve ça incroyable!

Enfin, la vidéo "no pants in subway", c'est rigolo, mais pourquoi faire ça en plein hiver? Ils ont dû se geler le c**! En tous cas, c'est pas à Paris que tu trouverais des gens pour suivre le mouuvement!

Allez, je libère l'antenne! See ya!

La reine du chateau: a dit…

Les courses je deteste ca! je n'achete jamais la meme chose, je n'ai jamais de liste et au final il me manque toujours des trucs.
Les courses agreables: les bouquins... encore et toujours et le the :-)
des bisous

Marie a dit…

Ahh, vaste programme les course. Entre les 4 magasins où je dois me rendre à intervalles plus ou moins réguliers, j'ai un peu l'impression d'être tous les jours de courses, yeah, j'ai trop de la chance!
Les courses sympa... voyons, avant j'aurais dit "bouquins, papeterie, courses spéciales pour un dîner avec potes", mais maintenant je me contenterai d'un "seule".
Bonne journée.

ariana a dit…

je deteste faire les courses, alors si je suis seule, je prends mon iPod et j'ecoute mes podcasts, et si je suis avec Titi, je lui enseigne le nom des produits, lui glisse des bisous furtifs car il est arnache dans son petit siege, et au final on rigole bien. C'est vrai, y'a jamais rien de nouveau, c'est ultra penible.
J'adore en revanche faire du shopping sur iTunes, et bien sur, en France, fiare les courses est un plaisir, car TOUT est nouveau.

la Mère Castor a dit…

faire les courses, c'est la purge absolue. Mais les brocantes et les marchés aux puces, j'adore.

Llyn a dit…

Le seul moyen agréable que j'ai trouvé de faire mes courses, c'est de faire le marché le samedi matin ou le mercredi. M'enfin ça n'empêche pas d'avoir des achats à faire dans les grandes surfaces -_-°
Des courses agréables? Bouquinerie, dépôts-vente, armurerie, fleuriste.

Mary a dit…

Passe l'attrait de la nouveaute, vient l'ennui!! Heureusement le magasin principal est a 2 min, ce qui il faut bien le dire limite la duree de la corvee de maniere tres satifaisante.
Et sinon: faires des courses a pied en centre ville, par exemple dans ma chere Croix Rousse.

Corinne a dit…

Tu remues le couteau dans la plaie, je suis en partance pour la course a la bouffe, un vrai parcours du combatant car plusieurs magasins comme Homeo. Je note que maintenant je mange entre les repas a cause de leur satane degustation piege... J'adore la video de l'impro !
Bon week end Yibus !

pyrrha-Na a dit…

moi j'aime bien les courses, mais seulement si j'suis toute seule dans le magasin et à la caisse.

le mieux serait de supprimer la caisse, en attendant, j'aime bien quand y a des caisses express, sans caissière.
J'aime bien scanner les produits..
(ma soeur dite l'Economiste dit que ça ne supprime pas d'emplois. les réparateurs et créateurs de caisses remplacent les caissières. dans la vie réelle, c'est bidon, mais ça donne meilleure conscience).

et puis les courses de voitures dans Death Proof, elles sont mortelles (c'est le cas de le dire)...

et aujourd'hui, tu es gâté, tu es tagué...
sur ce, bon week-end !

Yibus a dit…

@ Nathinphoenix : excellente idée, le coup des histoires... Je raconterais, comme ça..

@ Homéo : c'est vrai, même l'Intermarché du coin prend des allures de palais de la consommation.

@ Sixtine : moi, je dis, les grands hypermarchés sont sauvés par leur rayon bouquins (et c'est tout).

@ Plumevive : bon d'accord, chacun ses défauts :-)

@ Fab-fab : si c'était en été, ce serait moins drôle... Enfin, je pense.

@ La Reine : eh, eh, pas mieux (sauf le café dans une brûlerie à la place du thé).

@ Marie : je confirme, seul c'est mieux qu'à quatre.

@ Ariana : absolutely (et avec le Ipod, les gens te regardent avec des yeux ébouriffés ou quoi ?)

@ La mère castor : hum, ici, il y a des brocantes de 50 000 mètres carrés (dans un entrepôt, véridique et très bien rangé, c'est un bonheur).

@ Llyn : le marché me manque, on en a un à des dizaines de kilomètres. Or, le marché, c'est à pied !

@ Mary : problème, on va avoir un Whole food (où le moindre morceau de fromage coûte un rein) qui va s'installer à cinq minutes de chez nous. Mon portefeuille va entrer en résistance.

@ Corinne : merci. Je ne fais qu'un magasin à la fois, sinon, c'est la déprime assurée.

@ Pyrrha-na : ah, les caisses automatiques. Disons, pour avoir étudié le sujet à fond, que les caissières sont ravies de faire autre chose et que celles qui seront remplacées par ces machines feront à l'avenir... de la vente assistée (conseil en rayon ou manutentionnaire).

maria a dit…

Comme je te comprends... Les courses, pour moi, c'est la pire des corvées. L'horreur totale, je suis comme un robot et faut pas que ça traîne. Malheur à celui qui se met devant le caddie !

Yibus a dit…

@ Maria : bonjour Maria et bienvenue. Content de te lire. Ouah, faisons gaffe à la "Calamity jane" des supermarchés !