vendredi 6 février 2009

Franc-maçon


Cher ange gardien,


Ça fait un bout de temps que toi et moi, on se connaît. Bon, je ne sais toujours pas si tu existes, je ne suis même pas sûr de croire en toi (contrairement à 50% des Américains), mais prenons la chose comme acquise. Tu es là et tu me veux du bien.

J'aurais une requête : accorde-moi, au moins cette fois-ci, le privilège de ne pas faire d'ironie dans un billet.

Je sais, je suis exigeant. Mais le sujet est important, sérieux. Il ne souffrirait pas d'être traité par-dessus la jambe comme tout ce que ce blog touche (ou caresse de ses doigts frêles) depuis quelque 200 billets. Je te fais confiance sur ce coup-là. Ne me laisse pas tomber. Compris ?

Donc, jeudi fut pour nous une journée haute en colonnades (encore une) et en spiritualité. Nous avons effleuré la franc-maçonnerie américaine. Oh, on peut même dire "pénétrer" car nous avons visité dans la même journée le Mémorial maçonnique consacré à George Washington construit à Alexandria (Virginie) et le temple maçon situé dans la 16ème rue (le boulevard des églises) à Washington.

Le Memorial a été édifié, sur le modèle du phare d'Alexandrie.


On a appris que Dan Brown, (Da vinci code), est souvent venu faire des recherches pour son prochain bouquin sur la franc-maçonnerie à Washington qui sort en 2010.

Le temple de Washington a plutôt des airs gréco-romains (et une touche d'Egypte).



Vu ce que j'avais entendu durant ma jeunesse sur la franc-maçonnerie (FM), j'étais curieux de lever le voile sur cette étrange organisation. En résumé, j'ai retenu quelques trucs.

Les chiffres d'abord (c'est plus rassurant). On a, grosso modo, 4 millions de FM dans le monde dont la moitié aux États-Unis. Un chiffre en diminution depuis 50 ans. D'ailleurs, le dernier président des 14 présidents maçons était Gerald Ford. Les frères sont organisés selon des rites différents où on devient un grand-maître en 7 ou 33 degrés (ça, c'est pour l'ambition).

Les FM ne sont pas très progressistes aux Etats-Unis. Les loges féminines ou mixtes sont interdites. Les femmes sont dans des associations qui ont des accords avec des loges. Au début de chacune des visites, on me demandait : "Are you a mason sir ?". Question suivie d'un grognement de madame.

A part ça, ils prônent la fraternité, la spiritualité et se considèrent comme "une société avec des secrets plutôt qu'une société secrète" (dixit notre guide).

Sinon, (ce qui m'a surtout plu), leur conception est fondée sur la symbolique où le triangle est roi. Selon les rites, ils ne craignent pas de mélanger des trucs de l'ancien testament avec les chevaliers. Ce qui, vous en conviendrez, donne de fort belles images.


La clé de voute du temple de Salomon (symbole de notre construction intérieure).


Les animaux symboles de sagesse.


L'arche d'alliance (peut-être ai-je trop regardé Indiana Jones).


Le trône de Salomon.


Une salle en forme de chapelle pour les réunions entre dignitaires.


Voilà l'armure.


La bibliothèque.



C'est pas tout ça, mon ange gardien putatif mais je m'aperçois que je commence à croire en toi. Je n'ai point chuté dans les abîmes de l'ironie.

Avant de sombrer dans la sainteté, je te raconte la dernière. Ne pouvant me retenir, j'ai demandé à la jeune guide du temple à Washington si la présence d'une échelle dans une salle était volontaire.


Elle m'a fixé, interloquée. Madame m'a sauvé en précisant : "l'échelle, en forme de triangle, la symbolique, tout ça..." Long silence.

Vous pouvez me prendre pour un fou. Mais, à Alexandria, quelques heures auparavant, j'avais vu ça.


Alors, moi, je dis, les symboles, il y en a partout ou bien nulle part. Si tu veux que je croie en toi, mon ange gardien, fais-moi signe. C'est tout.

La chanson du jour : les Beatles chantent "Penny Lane".




Et la liste des "symboles dans ce vaste monde".
- bonjour
- s'il vous plaît
- merci
- au revoir

(Maintenant, à vous de jouer)

9 commentaires:

Nono a dit…

Je t'aime, Yibus.
Euh... Ce que je veux dire, c'est qu'il y a aussi "je t'aime" comme symboles à citer.
Sinon, joli esprit d'escalier... Enfin d'échelle je veux dire.

nathinphoenix a dit…

Ce n'est pas une echelle mais un compas... le grand agencement de l'ordre de l'univers. le compas tout comme la truelle sont les symboles de la construction de la connaissance maconique.

le rituel d'entree dans l'ordre des macons reprend pour partie le serment des architectes. L'architecture, la construction, les chiffres d'or, font partie de la symbolique maconnique.

La visite a Paris de grand orient de france et surtout de la merveilleuse bibliotheque est tres instructive sur les cercles de macons dans le monde...

tres beau billet, Yibus... mais j;aime bien aussi quand tu es ironique ! bises - nath

Fab-Fab a dit…

Bon sang, mais ce billet manque foutrement d'ironie! Heureusement, imaginer la tête de ta guide lors de ta private-joke / moment de solitude m'a bien fait rire, ça compense.

Bon, sinon, excuse moi de te le dire tout net, mais pour le marronier hivernal, tu es en retard! Le dossier spécial du Point à la couverture accrocheusement récurente consacrée au sujet, c'était la semaine dernière, affichée, comme toujours,aux quatre coins de Paris, en grand.

Sinon, moi, franc(hement) ma-connerie me laisse assez indifférent... :-)

Sixtine a dit…

Uh uh uh.
Hum.

C'est super chouette ce qu'ils font les FM (moi j'ai droit à l'ironie).

Et si on passe sous l'échelle (enfin, le compas spirituel) on a des problèmes ?

Symbole : un sourire ...

pyrrha-Na a dit…

bon, je précise : j'suis fatiguée.

nan parce que je vois plein d'allusions sequesuelles dans ce post...
entre l'échelle et la montée vers l'extase, le FM qui se transforme en SM quand la vue se brouille, les caresses et cie...


ou alors, l'échelle, c'est un renvoi post-daté (ou pré, j'sais plus trop où est le temps) vers le post de Fab-Fab de tout à l'heure. la météo.
et le truc dingue, c'est que je viens de mentionner une grenouille.

bref.
y a beaucoup de symboles dans le vaste monde.
les couleurs par exemple. j'vous renvoie à mon très cher ami Michel Pastoureau qui a certes écrit des trucs un poil au ras des pâquerettes, mais d'autres plutôt bien tournés.
et je tourne les talons et vais piquer un roupillon dans les pâquerettes, bonne nuit !

Fab-Fab a dit…

Las! Cette pauvre Pyrrha-Na déparle, ma foi! La prescription du Dr Fab-Fab : satisfaire les manques, de façon générale (à commencer par celui de sommeil, manifestement), et l'univers te paraîtra beaucoup moins pubiscentré...

(bien qu'il paraît que c'est ça qui fait tourner le monde... moi, hein, j'demande à voir!)

:-D

plumevive a dit…

il existe des symboles dans ce vaste monde ? sérieusement ? ben ça alors... si j'm'attendais !

ah ben si remarque... y'a bien les Beatles !

Ariana Lamento a dit…

mais justement, l'ironie, c'est TON symbol, yibounet!

Yibus a dit…

@ Nono : je comprends. C'est un beau symbole.

@ Fab-Fab : je pense quand même que ces échelles étaient là fortuitement. Et donc que c'étaient des échelles... pas des compas.
Sinon, merci pour les explications.

@ Sixtine : eh eh, je ne sais pas. Même si pas superstitieux, on ne sait jamais.

@ Pyrrha-na : connais pas ce Pastoureau. M'en vais voir de ce pas (toral).

@ Fab-Fab : ton "pubiscentré" m'a fait la soirée. J'adore.

@ Plume vive : quoi, tu fais de l'ironie ? Toi ? Si je m'y attendais (:-)).

@ Ariana : mouais, faudrait voir à ce qu'elle ne file pas trop loin, cette gueuse !