vendredi 3 octobre 2008

Le petit village

J'ai manqué une occasion en or de boire hier soir. Plutôt qu'être gris, j'en suis vert de rage (voire de désespoir). Je vous explique : c'était le débat tant attendu entre vice-présidents.
Et aux USA, un des jeux -surtout pratiqué par les étudiants et les adultes un peu frappadingues- est de regarder le débat à plusieurs, chacun ayant choisi des mots clés. Si le candidat les prononce, oups, un coup à boire... Cinq minutes plus tard, le même mot... Yep, rebelote.

Ca donne un texte complètement sérieux-drôle-foutraque.

En fait, tout ça, c'est la faute à Sarah -tu permets que je t'appelle Sarah ?- Palin... On sent bien qu'elle s'est retenue mais elle a quand même dû prononcer au moins cinq ou six fois le mot chéri, le terme adoré, tendre et fort à la fois... ALASKA...

Madame ajoutait, confortablement installée dans son fauteuil made in Suède (le modèle Poäng) et dans un demi-sourire que la Sarah touchait là son gri-gri. Madame avait beau n'avoir jamais étudié les principes de la programmation neurolinguistique et des points d'ancrage afférents, elle avait touché la corde sensible. Elle était fine mouche.

A chaque fois que Sarah parlait de son pays, elle prenait un coup d'adrénaline et revoilà le sourire mécanique et la mine réjouie... D'un coup d'un seul, la voilà qui gambadait à nouveau dans les rues de Wasilla, au bras de son Todd en moto-neige, un enfant dans chaque main et la Bible dans la dernière. On la sentait, au chaud, tendrement blottie dans son canapé que recouvrait la peau encore tiède d'un ours abattu le matin même à grands coups de carabine.

De son doux sourire que soulignait à peine le rouge à lèvres, dans ses yeux qui reflétaient la brillance du drapeau américain sur une broche en vieil argent relevé de quelques rubis et topazes, Sarah se retenait d'exulter. On sentait le menton trembloter, la main se faire plus ferme sur le pupitre. Elle était à son aise, combative comme jamais. Elle venait de passer l'examen de la vice-présidence.

Le ticket républicain aurait besoin d'autre chose pour l'emporter mais elle venait de grandir aux yeux de toute l'Amérique.

Sauf que moi, en regardant Sarah, je n'ai rien bu du tout. Pourtant, ce matin, j'ai la gueule de bois... (c'est des billevesées tout ça, je file juste la métaphore).
Parce qu'à force de l'entendre évoquer son pays, ses blanches étendues, psalmodier le chant immortel qui retentit depuis la naissance de l'humanité ("fore, bébé, fore"), susurrer les confidences échangées entre l'homme et le dinosaure il y a 6000 ans...

Eh bien, elle m'a foutrement filé le mal du pays, Sarah. Comme une molle envie de revoir mon petit village, comme le chante moultement bien Ridan (texte de Joachim du Bellay, quand même)...




Et à propos de racines, Sarah n'est pas la seule à en être fière. Les rappeurs ne sont pas que de banlieue, qu'on se le dise. Entre deuxième et énième degré, on a eu droit à la tendance "Marly-Gomont" chanté par Kaminy (2007). J'aime bien deux autres branches...

La version côte ouest : "ça vient de Vendée" par MC Circulaire.



Et la sudiste : "l'Aveyron 2" par les 4P.



Et la liste des "cinq sens du petit village qui me manquent"
- Toucher les pierres dont sont faites les maisons.
- Sentir l'odeur d'un feu de bois quand tombe la fraîcheur d'une soirée automnale (ouf, la phrase est terminée).
- Voir un chat noir passer dans la rue de gauche à droite.
- Manger la croûte d'une baguette.
- Entendre la cloche d'une église (surtout si elle est fendue).
(maintenant, à vous de jouer).

22 commentaires:

ariana a dit…

Ah... cette Sarah, si on ne l'avait pas.
Bon, ce que j'aimerais faire dans un petit village bien de chez nous, déjà, Y ALLER, ensuite, fouiller dans la section "bonbons", et me racheter toutes ces friandises dont je raffolais étant petite. Qui se souvient de la poudre de coco?

Encore plusieurs mois d'attente avant de dépenser mes sous dans les boulangeries de province.

nathinphoenix a dit…

Ce matin - enfin le leur - il a neige sur les memises et la marmottes elle est rentree dans son terrier...
Et mes copines avec qui on prenait le cafe avant de travailler...
Et ma maison au bord du lac avec les promenades du chien... et... ouhiennnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn ! c'est malin je pleure !

nathinphoenix a dit…

Ah oui et Paris a 6h00 du mat en rentrant de boite, le petit dej de la place de l'hotel de ville, avant d'embrayer sur une journee au BHV... mais ca je peux plus le faire... suis trop vieille, et les armes de la ville, le cafe de doisneau et son baiser est devenu un bodyshop... misere tout fout le camp, sauf... l'alaska !

Les Pitous a dit…

Je ne sais pas (et ne veux le savoir) combien de mains à cette Sarah so Palin, mais es-tu sûr qu'il ne fallait pas lire :
"un enfant dans chaque main et la Bible dans le derrière"?

Les Pitous a dit…

Ah oui, encore un mot : Ridan n'est pas beaucoup plus tendre avec les ours que la Palin.

Homéo a dit…

elle fait trop peur celle là! (so Palin! ça lui va très bien, tiens, je garde!)

marcher sur un trottoir, traverser une rue, entre les gens râler....j'arrête si je réfléchis trop je vais pleurer!

Elo a dit…

Moi, à l'inverse, je voudrais aller au Wall mart, à Crystal River voir les dauphins nager, manger dans un food court (ça promet pour + tard...), emmener mes enfants faire les parcs d'Orlando et surtout, telle Lynette Scavo, m'attabler à une table de notre futur restaurant.....

C'est le monde à l'envers!
je reviendrai lire ce post dans un an.....Promis! :D

Yibus a dit…

@ ariana : c'était le truc qui piquait délicieusement la langue et qui descendait d'un tube ??

@ nathinphoenix : ah, c'est vrai, le café du matin (j'en ai parlé au début du blog et il me manque, parfois)

@ les pitous : oh, mes amis, non, non, Sarah est une extraterrestre qui dispose d'au moins une douzaine de mains de rechanges.

@ homeo : so palin, ça pourraiat être un slogan... "La politique du nettoyage de Washington" (clear up).
Et tu habites où, homéo dans les grands USA ?

@ elo : euh, le Wall Mart, franchement, ça va une fois pour la découverte, après, pfeuhhh. Le seul avantage, c'est quand il est ouvert 24h/24.

la Mère Castor a dit…

la boîte de coco en métal, petite, ronde, avec de la poudre de réglisse dedans. On en parlait hier avec mon Père Castor...
La poudre qui pique et le tube en réglisse, c'est le fameux "mistral gagnant" de Renaud.
Moi qui vit dans un village, ma nostalgie c'est Paris, les pavés,la Seine,les arbres au printemps et les vacances qui approchent.

larkeo a dit…

Comme Mère Castor je vis dans un village mais entre maïs et lisier. Donc la nostalgie...

Homéo a dit…

j'habite en Géorgie, à côté d'Atlanta.
Bon WE

nathinphoenix a dit…

j'avais pas vu le lien !!!! c'est nous que tu traites d'adultes frapadingues ????? non mais oh !

remarque t'as ptete pas tord...

Euh ca veut dire quoi foutrarque ?

Yibus a dit…

@ la mère castor : ah la poudre de réglisse, ça devait être bon... (En fait, je dévoile un secret : j'ai la nostalgie de presque tout ce qui est passé).

@ larkeo : venant de Lorraine, j'ai pas mal connu de lisier durant l'enfance (les usoirs, on les appelait) et puis l'odeur du maïs qui pourrit dans le silo.

@ homeo : ah formidable, on est allé faire un tour du côté de Savannah (je crois que c'est en Georgie), que nous avons préféré à Charleston... Atlanta n'est pas trop désagréable comme ville... (en tout cas, je me rappelle un bouquin de Tom Wolfe, "un homme, un vrai" qui en parle en mal).

@ nathinphoenix : foutraque, c'est de travers, un peu fou, un peu dingue, voire déglingué (en fait, j'adore la progression de l'alcoolémie au fur et à mesure de ton billet...).

Mary a dit…

Bon on n'emploie pas les memes termes pour en parler, mais on parle bien de la meme chose non?
- Ouvrir les volets et decouvrir d'un coup, d'un seul, le jura et le Mont Blanc,
- Aller chercher une baguette a pied et revenir avec une brioche a la praline,
- Deguster une bonne raclette avec ses meilleurs amis!

La reine du chateau: a dit…

nan mais moi a lire tous les commentaires je suis en train de pleurer comme une gamine... c'est officiel maintenant j'ai passe plus de temps aux USA qu'en France... alors est ce que j'ai le droit de jouer??? arghhh je file me moucher! hihihi

Yibus a dit…

@ mary ; ah ça, si c'est pas de la savoyarde que je rencontre mon premier dinosaure demain et que je te lui file un gros poutou...

@ la Reine : eh mais t'as de la chance (dans ton grand malheur de privée de car-en-)sac pas mal de temps dans l'année)... C'est que tu vas bientôt voter pour cette élection tétra-importante...

Paris 19 a dit…

Rien à dire je suis né en banlieue :(
et c'est beaucoup moins bucolique...

Piotr

plumevive a dit…

wouaouh... je suis encore sous le coup des extraits musicaux...

de mon pays, la Franche Comté, je retiens et me languis des forêts sombres, vertes et fraîches, des vaches, douces et impressionnantes, des collines, hautes et odorantes, des plats mitonnés, chauds et goûteux, de ma famille... qui est tout ça à la fois.

Flo a dit…

Ce que je retrouve toujours avec plaisir en rentrant dans mon village, et c'est la que je me rends compte que ca me manque, ce sont les cloches de l'eglise qui marquent l'heure, le quart d'heure, la demi-heure, etc... et la messe de 18h30. Quand elles se mettaient a sonner a 18h25, c'etait l'heure de rentrer a la maison quand j'etais gamine.
Ceci dit, Palin ne m'inspire aucune nostalgie...

La reine du chateau: a dit…

Yibus: ca oui je peux voter... est ce que j'en ai envie... euuuhhh... je suis en train d'etudier les deux sites des candidats... y'en a un c'est certain je vote pas pour lui... l 'autre je ne suis meme plus certaine... donc ouais bofffff...

Yibus a dit…

@ Paris 19 : tout de suite, alors qu'il y a un magnifique parc, genre les Buttes-Chaumont.

@ Plume vive :, vite, faites faire à Plume vive une pub pour les fromages de la doulce France...

@ Flo : dis Flo, est-ce que j'ai parlé de Palin ??? Pas toujours, hein... Je viens de regarder à l'instant le dernier SNL sur le débat entre VP??? croustillant...

@ La Reine du château : je n'ai qu'un seul mot à dire : VOTE... Après, tu fais ce que tu veux...

La reine du chateau: a dit…

nan mais je vais me faire entendre hein faut pas croire... d'une facon ou d une autre... :-)