lundi 15 septembre 2008

Je déteste les mères

Je n'aime pas les mères de famille.

Je précise... Les mères de familles expatriées.
Je précise... Celles qui amènent leurs enfants au bus et qui blablatent de choses et d'autres.
Je précise.... Et qui commencent à critiquer la maîtresse sur des petits faits, oh rien, juste que....
Je précise... Et qui ne manquent pas de dire ce qu'elles feraient à leur place. Juste pour aider...

Je précise... Celles qui soulignent bien fort, en public, à la réunion parents-maître que leur enfant parle cinq ou dix langues à la maison... ALORS, COMMENT FAIRE QUAND ON A UN GENIE CHEZ SOI ?

Je précise... Et qui ne te reconnaissent même pas à l'anniversaire de leur enfant... qui avait déjà invité ta fille l'an dernier.

Je précise... Et, en revanche, te regardent, toi, tous les jours, le père qui amène ses enfants, avec un air condescendant.


Cet interlude musical vous a été offert après lecture de ce point de vue sur les "PTA moms" et l'école.

Un autre billet ébouriffant de drôlerie. La lecture de ce blog me réconcilie toujours avec le genre humain (et pourtant, il y a du travail, certains jours).

La chanson du jour : en fait, le rythme du jour... Bidouillé par un amateur génial, Lasse Gjertsen.

La liste des "calmants anti-mères de famille"

- Manger (mais une bonne pizza aux cinq fromages)
- Boire un Coca light bien frais (ou une eau pétillante)
- Ecouter de la bossa-nova
(maintenant, à vous de jouer)

11 commentaires:

nathinphoenix a dit…

Un margarita devant les chippendales ! yeah ha !

Bises et courage - meme si je suis une mere de famille !

pyrrha-Na a dit…

moi je ne connais que des mères de famille sympas, la la la...
et au pire, le calmant ou défouloir : les insultes, et les grrrrr... gnnnnn... sssss... et autres serrements de poings et de dents, le tout malheureusement au téléphone après l'incident, et sans la mère de famille, mais avec un(e) ami(e) compatissant.
ça soulage et ça calme.

Flo a dit…

Moose-track ice-cream... (Quoique maintenant "moose" ca me fait penser a l'Alaska, et donc a Palin, et donc aux membres du PTA, ah....... cette Palin... elle ma gache vraiment la vie!)

Corinne a dit…

Tu fais bien de preciser...j'ai eu tres peur...
Je te recommande de te lancer dans la confection de tartes a la creme. Y'en a quelques unes qui se perdent non !

Ariana Lamento a dit…

merci du lien, Yib's.
Je crois que trouver une fontaine et y crier un énorme MERDE comme nous l'avons récemment fait ma fille et moi devrait te calmer pour 5 bonnes minutes. Ensuite, tu peux le faire dans ta salle de bain, porte fermée, as often as needed.
Good luck.
Moi, j'écoute aussi Ruquier.

Ashley a dit…

Ma môman, à une kermesse de son école (elle est directrice et maicresse), a laissé aclater sa colère contre un père d'élève très PTA mom et elle lui a balancé à la tronche une tarte aux prunes. Et il a eu drôlement mal, parce que la tarte était dans un moule en porcelaine. Mais môman ça l'a bien soulagée. Lui on ne l'entend plus depuis. Donc à la liste des calmants anti-mères de famille, je rajoute ma Môman (qui est la plus forte, naturellement)

Fab-Fab a dit…

Si j'en crois le lien vers le blog d'Ariana, il semble que tu aies mal choisi l'école pour tes enfants : plutôt que de devoir supporter les mères expat' de l'école française, gavées des épisodes de Desperate Housewives (DH) et qui se sont bien identifiées à leurs personnages, si tu allais à l'école américaine, au revoir la condescendance, tu te ferais draguer tous les matins et tous les soirs par des vraies DH, des authentiques, à qui ton statut de français - père au foyer qui plus est - apporterait une réelle pincée d'exotisme...
Bon, après, c'est une question de priorités...

Bon courage quand même!

Yibus a dit…

@ nathinphoenix : oh yeah, (tu peux me raconter une soirée chez les Chippendales, ça m'intéresse, pour un bouquin à écrire... sérieux)

@ pyrrha-na : connaître oui, mais en rencontrer au quotidien, des imbuvables, oui aussi...

@ Flo : tu vas rire, mais quand je vais sur le site d'Ariana, je lis "Alaska mon amour"...

@ Corinne : oh oui, tiens, je me lance dans un nouveau métier.. L'entarteur de Washington.

@ Ariana : excellente idée... Et pour Ruquier (j'aime pas...).

@ Ashley : ah, la môman Abbott, tout un poème, que dis-je, une chanson de geste (le très élégant lancé du moule ne porcelaine)

@ Fab-Fab : j'ai tout mal fait... Pauvre honnête homme que je suis (bouh, pleure Calimero)

plumevive a dit…

ouh la la, j'ai eu peur au début, sérieusement...

Bon, moi, j'ai une solution anti mère comme tu décris... une heure avec une SMIP !

Yibus a dit…

@ plume vive : et pour nos lecteurs zéclairés, pourrais-tu préciser ce que c'est qu'une SMIP ? (dans la série, éduquons les foules...)

Arty a dit…

Oh ça me fait plaisir ce que tu dis ! Moi pareil je ne peux pas les voir et pourtant elles ne sont pas expat !!!

Elles ne te voient pas, t'ignorent alors que la veille tu accueillait leur progéniture chez toi, te culpabilisent : "ah bon ??? Tu ne savais pas que le prof Machin sortait avec la mère Machine ???"
Et par dessus tout leur enfant est toujours exceptionnel... Grr...