mardi 23 septembre 2008

Ecrire

L'écriture serait la chose la mieux partagée aux États-Unis. Ateliers d'écriture, des rayonnages de méthodes apprenant à pondre un récit... "Mes secrets d'écrivain" vendus pour 18 dollars... L'art du roman semble accessible à tous.

Tandis qu'en France, hors le talent point de salut. On est écrivain ou pas... Qu'on ait publié ou non. L'écriture serait comme la grâce chez certains protestants : on est sauvé ou pas. Peu importe la vie menée. Le romantisme continue de faire des ravages.

Je ressors des comparaisons entre les deux approches de l'écrivain (métier ou vocation) la tête remplie de marmelade : quel est le meilleur système ? Sauf qu'au petit jeu des listes, les écrivains me plaisant le plus sont anglo-saxons. Il faut dire que j'aime les gros livres, les épopées familiales...

Et patatras. Voilà qu'aujourd'hui les frontières s'écharpent. "Ecrire ne s'apprend pas", déclare Francine Prose, un écrivain inconnu de moi dans le Washington Post du jour. Elle ajoute qu'en revanche "lire peut s'apprendre". Selon elle, une lecture approfondie combinée à un travail constant d'écriture est le seul moyen de vraiment apprendre à écrire.

Voici ce que disait ce cher Jules Renard.
"Le talent est une question de quantité. Le talent, ce n'est pas d'écrire une page : c'est d'en écrire 300. Il n'est pas de roman qu'une intelligence ordinaire ne puisse concevoir, pas de phrase si belle qu'elle soit qu'un débutant ne puisse construire. Reste la plume à soulever, l'action de régler son papier, de patiemment l'emplir. Les forts n'hésitent pas. Ils s'attablent, ils sueront. Ils iront au bout. Ils épuiseront l'encre, ils useront le papier. Cela seul les différencie, les hommes de talent, des lâches qui ne commenceront jamais. En littérature, il n'y a que des boeufs. Les génies sont les plus gros, ceux qui peinent dix−huit heures par jour d'une manière infatigable. La gloire est un effort constant."

Alors, j'ai acheté un petit carnet pour le tome 2 des Saintes écritures que j'entame d'ici quelques jours. Il devait être pas très grand et surtout sans ligne. Je suis tombé sur le Moleskine.... qui va, à coup sûr me propulser au rang des plus grands.


"Moleskine est le carnet légendaire des artistes et des intellectuels européens de ces deux derniers siècles : de Van Gogh à Picasso, d'Ernest Hemingway à Bruce Chatwin. Compagnon de voyage de poche et de confiance, il a conservé les esquisses, les notes et les suggestions avant qu'elles ne deviennent des images célèbres ou des pages de livres que nous avons aimés."
(extrait de la pub livrée avec le carnet).

Si avec ça, je n'arrive pas à gratter mes dix pages quotidiennes, c'est à se damner...

Je vous laisse compléter le montant de la récompense pour celui qui retrouvera le carnet... Si jamais il se perd dans la Capitale de l'Empire. (ça vaut combien, les aventures s.......es du héros du Yibus ??)



Donc, je résume... Ecrivain, c'est un bagne. Il faut se tenir seul, à un bureau, puis réfléchir, écrire... ET en plus, quand on est connu, répondre à des entretiens... Et poliment, je vous prie. Cf celui de Sagan et Desproges, ici.


La chanson du jour
: Iron Maiden susurre "fear of the dark".




Et la liste des "excuses les plus lamentables pour ne pas écrire"

- Je n'ai pas trois heures d'affilée devant moi
- Je ne dispose pas de mon litre de café + 2 litres de Coca-light
- Il fait trop frais dehors (ou trop grand soleil)
(maintenant, à vous de jouer)

32 commentaires:

nathinphoenix a dit…

j'ai deux enfants, un travail, un couple, un chien et un chat, les cheveux en bataille, et deux langues etrangeres a parler...

Je n'ai pas de genie car je suis epuisee !

plumevive a dit…

J'avoue... je n'ai aucune excuse lamentable... c'est un besoin chez moi, c'est viscéral... que ça aille bien, mal, moyen ou neutre, j'écris, c'est comme ça... tantôt des histoires, tantôt ma vie, tantôt des idioties, tantôt des choses profondes (meuh si, ça arrive), j'écris sans relâche (et je ne suis pas ennuyeuse pour un sou au quotidien, non mais, je ne vous permets pas !). Précision : sans thé, point de salut.

Ca déménage cette nuit (heure d'écoute du superbe morceau rythmé... 3h50 du matin, yeah...)

sinon Yibus, je ne sais si tu affectionnes ou abhorres ce genre d'exercice, mais je n'ai pu résister à l'envie de te faire connaître, au détour d'un tag... si tu veux suivre le mouvement, tu peux faire un tour chez moi ce jour...

plumevive a dit…

J'ajouterais également (parce que je ne fais pas qu'écrire, je parle énormément également), que ce genre de petit carnet, les deux ou trois fois où ils m'ont suivie... ils ont fini dans les flammes, triste fin.

Tous mes voeux pour cette nouvelle entreprise (il faudra juste que tu me dises ce que le point sur certaines aptitudes relevés par ailleurs pourra t'inspirer, s'il te plait).

Yibus a dit…

@ Nath : a priori on ne demande pas du génie mais de la constance (les fulgurances, tu en as, tu le prouves quasi quotidiennement...)

@ plume vive : merci pour le tag (ça faisait longtemps que ça n'était pas arrivé, pas fana mais j'y répondrai...)

Je n'ai pas trop compris le sens de ta dernière phrase : "le point sur certaines aptitudes relevées... t'inspirer".

(tu voudrais un commentaire sur ce que je découvre de moi en cours de route, that's it ??)

Ariana Lamento a dit…

je crois qu'on ecrit le mieux quand on n'est pas en train d'ecrire.

putain, qu'est-ce que je m'ecoute ecrire!

bon courage, yib's

plumevive a dit…

Ariana, excellent !

Yibus, je faisais référence à ton com' sur "cours de culture administrative et examens" ou "interro surprise", me souviens plus... mais je prends l'option "un commentaire sur ce que je découvre de moi en cours de route", tu as mon mail ;-)

Concernant les tags, je comprends parfaitement, et c'est pourquoi tu seras, je pense, aussi la victime de mon prochain, que je traite actuellement, mais qui a au moins le mérite de parler de... livres !

(et cette fois je m'en vais de cet article, promis je ne polluerai pas les commentaires de mes bavardages incessants).

Paris 19 a dit…

Jeu cé pa aicrire et jeu fé dais faute mon amie.
Ou encore
Je laisse cet exercice à des gens brillants comme vous mon cher.

Vive ton blog mon frère

Fab-Fab a dit…

Beuah, Yibus! savais pas que t'avais un frangin!

Moleskine, mouais, bof : je trouve d'une part, que l'habit ne fait pas le moine, et d'une. De deux, je n'aime pas trop le design légèrement désuet (appelle ça "classique" si tu préfères). De trois, je trouve bcp plus pratique les carnets à spirales qui s'ouvrent en grand et dont la rigide tranche ne pose pas de problème. J'en ai personnellement un bleu fluo en ce moment, c'est pour être assorti avec mes yeux. En plus, quand on n'est pas content d'une page, on peut l'arracher proprement. Du coup, faut reconnaitre qu'avec ce droit de se tromper, les feuillets s'étiolent comme en automne... ah ben tiens, on y est!

J'aime bien la mention "as a reward : $...". J'imagine qu'on doit rayer et augmenter régulièrement le montant initialement inscrit, au fur et à mesure que l'on noircit les pages.

Quant à la valeur des aventure de ton héros, je tente une estimation (comme le poids du jambon) : je dirais : 9,99$ dans toutes les bonnes gares??

Allez, bon courage!

C'est Alice ! a dit…

... la mine de mon crayon est cassée et j'ai pas de taille crayon ...

Yibus a dit…

@ ariana : toi, c'est pas pareil, tu joues de la musique, tu écris en notes... Ah, bon, on me dit que tu écris quelque part ? Où on peut voir ça ? (ahaha)

@ plume vive : merci, merci (ouf ouf)...
Tu ne pollues rien du tout en laissant des commentaires, au contraire... Ecris donc.

@ paris19 : faudrais que tu t'y mettes un jour, moi je dis (un poème, un tout petit)

@ Fab-Fab : ah ah, le héros à 5,80 euros, c'est donné finalement.
bon, j'ai aussi une soeur... La marraine de la puce.

Et puis pas du tout pour les spirales, ça se déchire quand je ne veux pas, justement et les feuilles ne sont pas reliées entre elles, elles flottent... Et je déteste quand ça flotte...

@ c'est Alice : alors, ça c'est zut... (Les bic, c'est bien aussi)

Les Pitous a dit…

Gageons que Jules Renard, ce besogneux, suerait de nos jours sur un blog. Je ricane, mais il a sans doute raison...

Tu as besoin d'excuses, toi, pour ne pas écrire? Il suffit pourtant de se noyer dans le quotidien : on finit par ne même plus y penser.

pyrrha-Na a dit…

rhhaa, comme il est rabat-joie Fab-Fab...
j'ai pas le temps d'en écrire davantage (pour une fois), mais je reviens. (ouaip, si tu croyais être débarrassé.. ben c'est raté).
et tu écris quoi ? et tu as déjà publié ? et comment ça s'appelle ?

(et hors-sujet, les réunions de rédaction c'est trop trop trop trop bien... ça me fait des palpitations..)

pyrrha-Na a dit…

et les spirales, c'est pas bien, ça gêne pour écrire sur la page de droite..

la Mère Castor a dit…

Je n'ai pas le temps, j'ai un blog à tenir, c'est déjà pas mal.
Décidément, ce Jules Renard...

Yibus a dit…

@ les pitous : justement, c'est ça le problème...

@ Pyrrha-na : si tu aimes les réunions de rédaction, la moitié du chemin est fait vers le journalisme (le reste, c'est pas grand chose, interviewer, se relire et écrire)

@ La mère Castor : et pis vous faites de la poésie et ça, Jules n'en faisait point.

pyrrha-Na a dit…

et donc tu fais exprès de ne pas me répondre sur ce que tu écris exactement hein ? hein, avoue !

moi je prenais l'agenda moleskine ces dernières années, mais celui à la couverture souple c'est de la gnognotte, les pages se détachent super facilement ! j'espère que ce n'est pas le cas pour les carnets !

je suis carrément d'accord avec le Renard, j'avais déjà lu un truc du genre, grâce à un écrivain que j'avais rencontré, et qui m'avait également fait ressentir le rythme des phrases, ce qui m'avait ouvert tout un univers (et m'avait permis de remporter un prix à un concours de nouvelles, ouaip, j'me la pète)... j'adore trouver des rythmes qui vont avec le contenu de la phrase etc. (soit dit en passant, Proust est passionnant de ce point de vue).

hhéééééééé t'écris des romans pornos !!!!!
les aventures s(equesuell)es du héros de Yibus, c'est ça ?
moi je ne complète pas le montant de la récompense tant que je ne connais pas le contenu, nomého !

et mes excuses pour ne pas écrire, c'est le manque de temps, principalement (évidemment si je n'allais pas sur internet.. oui parce que là je ne parle pas de mon blog, écrit le plus souvent à la va-vite..)
et j'aimerais parfois qu'on pioche directement dans mon cerveau, parce que quand une idée (ou une phrase précise) me vient au milieu de la nuit ou de la rue, ben le plus souvent j'ai la flemme de prendre un stylo et un papier et l'id'Hépar (régime oblige).

et pour les réunions, ça fait un peu papotage entre copines (échanges d'idées etc), c'est cool (et très très frustrant de ne pas participer).. quant au reste, c'est une autre histoire..

pyrrha-Na a dit…

je viens de passer au moins 1/4 d'heure à tenter de poster mon comm : blogger marchait plus, ggrrrrrrrr...

Fab-Fab a dit…

moi, rabat-la-joie? bah, je prends ça comme un compliment!

ben tu vois, des fois, blogger, c'est bien relou! un truc tout simple, il vaut pas faire! ça m'insupporte ça! surtout quand tu veux poster un comm profond et spontanné, il perd tout de suite beaucoup de sa fraîcheur.

quant aux spirales, Yibus, c'est vrai que les feuilles se détachent parfois toutes seules, mais ça, c'est quand le cahier est trop vieux, ou rangé ouvert n'importe comment.

Pyrrha-na : moi, c'est marrant, c'est plutôt quand j'acris sur la page de gauche que les spirales manifestent leur présence : on ne doit pas utiliser la même main pour écrire!

pyrrha-Na a dit…

bien vu Fab-Fab..
:)

Yibus a dit…

@ Pyrrha-na : ah ah, tu as démasqué l'artiste qui sommeillait en moi...
(il doit y avoir environ 500 autres mots avec ces lettres-là, cherchons encore...).

@ Fab-Fab : c'est vrai que j'ai tendance à mettre le sac-à-dos un peu n'importe comment et à laisser le carnet traîner dedans dans toutes les positions du cosmonaute en milieu hostile.

Flo a dit…

Comment dire? J'ai horreur d'ecrire. Voila. Ca a commence au CP avec les cartouches d'encre turquoise que mes parents avaient achete pas erreur et qui ne s'effacait pas, les taches d'encre au fur et a mesure parce que je suis gauchere, et ca a continue jusqu'au plan en 3 parties, avec 3 sous-parties et 3 sous-sous-parties de Lettres Sup. Je ne m'en suis jamais remise.

Corinne a dit…

Pourtant ca ne parait pas Flo !

Moi c'est le poil dans la main qui me sert de canne...Poil dans la main payé à rien foutre, regarder la poutre dans l'oeil du voisin... enfin tu connais.
y aura-t-il de l'humour dans ton roman (a la Jean Paul Dubois) ou tu nous prepare une bio historique de Powel comme le lac (bah pourquoi pas) en 18 volumes ??

Ariana Lamento a dit…

Corinne, NE L'ENCOURAGE PAS, en plus!
18 volumes? T'es fou, lui!

Yib's, commence par un, et on verra ensuite, d'ac?

pyrrha-Na a dit…

tu nous fait un Robinson Crusoé : les aventures SurprenantES de... ?

pyrrha-Na a dit…

rhhhhaaa la faute horrible !!!!!! j'ai honte.. tu nous faiS ...

ariana a dit…

@ Pyrraha-na : ah, oui, la...

Sixtine a dit…

J'ai un moleskine, des stylos, des cahiers, et rien à foutre de la journée ... ^^

nathinphoenix a dit…

ma chere Anne, Dom est devenu le presidentiable prefere a gauche des francais - devant bertrand et segolene frisolette ! - avec 39 % !

Allez-vous renter ? bises

HELENE J a dit…

Bah moi, écrire c'est pas mon kif!
Donc une bonne raison: j'ai un crayon, une page blanche... je préfère dessiner!!!! Là je me régale!La plume vive, cela ne se décrète pas je crois!
Mes écrits sont mielleux tendance niais, aucun intéret!...C'est pour cela que je suis passée à l'anglais yaourt on my blog (et aussi pour faire diversion, j'me compreds!)
(ps: tous avec dom!)

HELENE J a dit…

je ne peux plus passer aussi souvent ici, ni blogguer comme je voudrais, sniff, c'est ça REtravailler....J'écris je n'arrête pas d'écrire des fiches en tout genre, mais pas de prose!
(iron maidden, oups, je passe!)

HELENE J a dit…

je ne peux plus passer aussi souvent ici, ni blogguer comme je voudrais, sniff, c'est ça REtravailler....J'écris je n'arrête pas d'écrire des fiches en tout genre, mais pas de prose!
(iron maidden, oups, je passe!)

plumevive a dit…

je reviens polluer, et avec de la vraie bonne pollution qui plus est... hum...
http://plumevive.wordpress.com/2008/09/30/tag-12355-1/