dimanche 15 juin 2008

Une chance sur un milliard

Non, sans rire, c'était minime sur ce coup-là, la possibilité de se rencontrer.
Je ne sais pas, moi, bien moindre en tout cas que le fait de pouvoir un jour discuter avec une de mes idoles de jeunesse (Bob Morane) ou encore de comprendre comment j'ai pu avoir des enfants aussi gentils et intelligents et bien élevés (c'est sûrement la faute à madame)...

Bref, il y avait une chance sur infini qu'on se rencontre, et pourtant c'est arrivé. Samedi. A la fête de l'école des enfants. Entre la baraque à frites et le trampoline. L'air était chaud, empli de fumée de merguez, l'herbe rase et jaune, ma tête comme une courge au bout de cinq minutes passées dans ce lieu qui excite les moins de 15 ans et détruit le reste de mes neurones de la semaine.

Je vous la raconte en étapes pour être clair tant l'émotion m'étreint, plus d'un jour après les faits.

1) Je vois la mère d'une bonne copine de ma fille.
2) Je découvre un homme à côté d'elle.
3) Comme je n'ai jamais vu son mari, j'en déduis...
4) Ils s'approchent à pas feutrés, par l'odeur de la barbapapa bleue attirés (oui, ici la barbapapa est bleue limite fluo, pas rose). On se salue bien civilement.
5 ) Il me dit que mon visage lui rappelle quelque chose.
6) Moi, je réponds que le sien "rien", enfin peut-être un truc vraiment et absolument et indubitablement très vague.
7) Dialogue.
Moi : je viens de Lorraine... (histoire de décourager ce faussaire voulant faire ami-ami avec un futur copain d'Anne Sinclair... (à ce propos, j'attends toujours ton commentaire, Anne) )
Lui : oui, mais encore...
Moi : près de Toul (là, c'est sûr, il va rengainer ses questions et tourner le dos)
Lui : du village de XXX ? (anonymat obligatoire, hein ? Mes parents y habitent encore, si on pouvait éviter le défilé de car devant leurs tulipes, ce serait sympa...)
Moi (carrément ébahi) : absolument (silence de chez silence)
Lui : je me souviens bien de toi, tu prenais le car pour aller au collège....
(bla, bla, bla...)

Non, mais sans rire, elle est étonnante quand même cette matinée.
Rencontrer à Washington un garçon qui vient du même village que moi, dont la fille est une bonne copine de la mienne, je crois que je ne m'en remettrai jamais.

Bon, d'accord, à part ça, qu'est-ce qu'on peut se dire ? Peut-être pas grand chose...
Quoique... Sa fille a tiré sur la queue de loup et la cravate de ma fille avant le spectacle de la fête. Et ce n'est pas parce qu'on est du même bois que je vais me taire. Au contraire. Puisque je suis en terrain de connaissance.

Pensez-vous que ma rencontre est plus probable que ça ?



La chanson du jour : les Breeders chantent "Cannonball"



Et la liste des "hasards"
- naître
- vivre
- mourir
(maintenant, à vous de jouer)

18 commentaires:

la Mère Castor a dit…

Le monde est petit, tout petit. Ça ne m'étonne pas.

Ashley a dit…

Et il ne connaitrait pas Anne Sinclair par hasard?

Fab-Fab a dit…

j'imagine un bus vomissant ses dizaines de badauds et leur défilé, appareil photo en bandoulière, dans ce lotissement de la banlieue touloise... et le (la?) guide y aller de son petit refrain : "voilà la maison où a grandi le petit Yibus qui s'est récemment illustré en remportant un concours du plus grand nombre de verre de vodka cul-sec face à Anne Sinclair, organisé lors d'un barbecue franchouillard dans la balieue de DC..." "Les plus chanceux pourront peut être apercevoir furtivement les parents de ce grand homme à travers les rideaux - n'écrasez pas les tulipes...." " maintenant, si vous voulez bien me suivre, nous allons visiter son ancienne école..." Tout un programme!!!

Marie a dit…

Moi aussi j'ai fait une rencontre pleine de hasard samedi soir, mais je n'en dis pas plus car tes oreilles ont du siffler...
Si avec ça tu ne te prends pas le ciboulot toute la journée.
Un indice : elle n'avait pas les yeux azur, ni marine d'ailleurs.

Mary a dit…

Decouvrir par hasard qu'une copine de DESS, hongroise de son etat, travaille dans la filiale hongroise de ta boite!
Ou rencontrer le meme jour, au fin fond des Hautes Alpes, au barrage de Serre-Poncon, un cousin lyonnais perdu de vue et une copine vivant a 300 km de la!
J'adore, quand le hasard nous joue des tours!

LOBSERVEUR a dit…

Ah il est certain que Yibus va se prendre le ciboulot toute la journée. Moi je SAIS ce que Marie veut dire à propos de samedi. Elle était même à deux doigts de rencontrer la femme aux yeux bleus, mais dont l'avion a eu finalement beaucoup de retard la faute à l'orage sur Dulles. Alors ?

Cat a dit…

Rencontrer l'homme de sa vie a 20 ans et s'apercevoir que nous avons fait notre scolarité depuis la meternelle dans les memes ecoles, sans jamais se voir (ou tout du moins se remarquer) et en vivant a 500m l'un de l'autre..Voila un bel hasard!!
Au debut de ton post, je croyais que tu avais rencontré A. Sinclair!

Ariana Lamento a dit…

Une chance sur un milliard en effet...
Mon mari a rencontré un copain de lycée (ils sont de Detroit, Michigan), dans une rue de Safed, Israël.
Moi, j'attends toujours que ma meilleure copine déménage en Alabama. Une chance sur combien tu crois?

Catherine a dit…

Et le loto ? On a combien de chance de rencontrer le gros lot ?

Yibus a dit…

@ la mère castor : il paraît qu'à n+5 (une relation d'une relation d'une relation...) on est cousins...

@ Ashley ; tiens, je vais penser à lui demander... lors du repas qu'on organisera en septembre.

@Fab-Fab : et tu sera embauché comme scribe officiel du grand homme (et grassement payé, je te rassure pour flagorner)

@ marie ; tu as vu Strauss-Kahn en partance pour la Frane (ou de retour de la France ??)

@ mary : j'adore aussi, sauf que je reste muet comme une grosse carpe japonaise hors de l'eau...

@ l'observeur : Strauss-Kahn ?? Christine Okrent ? PPD qui va être embauché sur CNN ?

@ cat : pas mal du tout, ton cas d'école... Ah non, pas Anne (malheureusement)

@ ariana : allez, une sur l'infini surtout si elle lit ton blog (ahah) à moins que tu la paies grassement...

@catherine : welcome back, j'espère que les vacances ont été bonnes. Vous rendez-vous compte, on parle amour, rencontre et vous évoquez le loto !! Quelle tristesse (remarquez, vous avez déjà un luminaire céleste...)

La reine du chateau: a dit…

ah nan hein pas PPD sur CNN!! ca va pas la tete nanmeho!

la liste des "hasards"... argh moi j'en ai pas de zazar comme ca... pourtant j'en vois defiler du monde sur mes chantier et je reste jamais longtemps dans le meme coin... alors forcement a un moment ou a un autre je vais rencontrer AC hihihi... comment ca c'est pas le sujet???? zut me suis trompee de jour ou de billet alors! ;-)
des bisous

nathinphoenix a dit…

j'ai rencontre au Mali une fille qui sortait avec un mec, qui avait exactement le meme nom - tres rare - prenom et profession que le mien... le coup au coeur !
Ce n'etait pas le meme, mais j'ai gagne une super copine...
Bises je crois qu'anne t'as repondu...

Yibus a dit…

@ la Reine : sûr, un jour tu as le rencontrer AC, aux Etats-Unis ou peut-être en Egypte dès janvier. Tu raconteras, hein ?

@ NathinPhoeinix : dingue comme coïncidence. Je vais aller voir ce que dit Anne...

La reine du chateau: a dit…

ah ca oui tu penses bien que je raconterai... hihihi ca me fait rigouler comme une gamine!

Paris 19 a dit…

y'a bien thierry hazard, Le Jerk et la Poupée Psyché
:)

la Mère Castor a dit…

Avoir deux couples d'amis qui ne se connaissent pas, vivent dans des villes différentes, qui se rencontrent dans une improbable gargote en Inde, et se rendent compte qu'ils ont des amis en communs, nous. Savoir que si loin, là où on n'ira sans doute jamais, des amis ont parlé de nous.

Corinne a dit…

Une chance sur un million de decrocher un stage dans une grande institution europeenne a Bruxelles suite a une rencontre dans un TGV Paris Annecy et pourtant...

SD c'est l'abreviation pour San Diego, et oui fallait le trouver ! Je reconnais me vautrer dans la facilite de l'abreviation mais comme toi, la culture americaine me comprime les neurones et sur la Cote Ouest, le travail de sape se fait plus intense... Parfaitement !

Kaay a dit…

Union Island aux Grenadines. Le meilleur pote de ma période adolescente perdu de vue depuis des années, de dos dans un bar sur la plage. Une chance sur combien...

Une pierre tombale dans un cimetière à l'île Maurice qui porte mon nom, avec la même orthographe. (On est 17 en France à porter ce nom avec cette orthographe)

Tu crois que je peux jouer au Loto..?