mercredi 21 mai 2008

Venims-on aux mains

Les serpents, généralement, personne n'aime. Sauf ceux qui en sont fanatiques. Sitôt connue, leur passion peut être quelque peu embarrassante pour les voisins. Surtout si ces voisins ont des enfants.


C'est le cas d'un homme qui habite dans l'état voisin de Washington DC, le Maryland. Il vit même dans le comté d'Arlington, précision qui a son importance.

Pour faire rapide, le garçon élève des centaines de serpents dans des vivariums installés dans son garage. Il est particulièrement fier d'un spécimen dont le venin serait "thermonucléaire" et d'une vipère d'Ethiopie (photo) tout aussi caline.

Alors qu'il est en déplacement, un plombier vient à l'improviste réparer une fuite d'eau dans le garage. Horrifié, il découvre qu'une vingtaine de reptiles sont morts à la suite d'une coupure d'électricité. Ni une ni deux, celui-ci appelle le 911 (numéro d'urgence) pour que la police vienne.

Entre-temps, le propriétaire rapplique et interdit aux policiers de visiter la maison. Il est tout à fait dans son droit. Car, contrairement aux autres comtés de l'Etat du Maryland, dans celui d'Arlington, il est interdit d'exhiber les serpents ou d'utiliser tout poison ou reptile dangereux susceptible de mettre en danger la santé ou la vie d'autrui" (littéralement)." Mais pas d'en posséder.

A la charge de l'amoureux des reptiles, il faut ajouter que des voisins avaient déjà porté plainte car ils avaient trouvé des serpents venimeux exotiques dans leur jardin. Sans suite car aucun lien n'avait pu être fait avec la collection du garage.

Bref, le "parlement" du comté s'est réuni en urgence la semaine suivante et a décidé d'interdire la possession de serpents venimeux. L'amoureux des serpents les a mis en sûreté. Il ne souhaite pas dire où.

A propos de serpents, je repense toujours à l'immortel Ponson du Terrail dont l'oeuvre est parsemée de bizarreries. La plus connue : « Ses mains étaient aussi froides que celles d'un serpent ».



Ponson du Terrail, qui écrivait très vite sans se relire, a aussi commis pour notre bonheur : « En voyant le lit vide, son visage le devint aussi » ou « d’une main, il leva son poignard et de l'autre il lui dit… »


La chanson du jour : Celia Cruz chante "Guantanamera" avec la Fania.



Et la liste des "jolis calembours qui viennent à l'esprit (ou ce qu'il en reste)"
- Comment allez-vous yau de poële ?
- Tu connais le petit café ? Le petit qu'a fait dans sa culotte...
- Merci d'être velu
- Le régional de l'épate (Antoine Blondin)

17 commentaires:

Lilly a dit…

c'est un peu tard (du 14 juillet) a ma preference... je sais c'est navrant mais ca me fait toujours rire!

Nono a dit…

Dans ce genre-là, Desproges n'était pas mauvais non plus. Du genre, "il venait de sauter un repas et la bonne", "il s'assoit sur sa chaise et sur ses principes". Y en a plein d'autres des comme ça, mais là, j'suis désolé, c'est les tirs aux buts qui commencent. Tu comprendras donc que je doive interrompre la communica...

Paris 19 a dit…

Le couvreur m'a parlé de toi
Saput les colins (salut les copains)
Persil pour tout
Machine allemande
Un temple Aztèque (une boucherie Incas)


Et la version anglaise :
How do you do glas Fairbanks, and you'l Bryner.
Maintenant j'arrête sinon il y en aurait pour des pages et des pages...

C'est Alice ! a dit…

Moi, celui qui me fait hurler de rire depuis que je suis petite, c'est :
"Qu'est-ce que t'en Ponce, Pilate ?"
Même 15 ans après, çà fait toujours effet !

Catherine a dit…

Que dit le pain quand on le coupe ? Il diminue.

Yibus a dit…

@ lilly ; pour nos vacances en France, lancer la vanne en ce jour précis devrait me valoir mon petit succès.

@ nono : bravo Anelka, moi je dis, de casser comme ça le rêve de Roman

@ paris19 : j'aime beaucoup la version anglaise, vu le lieu où je me trouve, tu comprendras bien...

@ c'est alice : très très bon, à replacer quand on me proposera d'aller me laver les mains...

@ catherine : celle-là devrait beaucoup plaire aux enfants. Je la teste illico pistou (on a des pâtes ce soir comme repas, logique...)

pyrrha-Na a dit…

rhooo, j'adore les calembours! (et j'en fais de bien pourris, hihi)

mais y en a un qui m'en a fait voir de toutes les couleurs à ce propos... c'est mon cher Marcel.

Duchamp pour précision.

Une grande partie de son oeuvre est fondée sur les calembours classiques et visuels...

Là, tout de suite, je pense à son Pi qu'habilla Rrose Sélavy = Picabia l'arrose c'est la vie!
(Rrose Sélavy est devenue par la suite l'expression du côté féminin de Duduch)..
Il y a aussi :
- le L.H.O.O.Q.
- l'eau de Voilette La belle Haleine
- Apollinaire/A pole in air
- enfant-phare (en fanfare)
- dimanches
- Duchamp du signe

pour n'en citer que quelques uns!

James a dit…

Le comté d'Arlington, n'est-il pas dans la Virginie ? Ou est-ce qu'il y a un autre dans le Maryland ?

(Une petite note à propos du lien sur mon blog, en fait c'est appelé "James's" et pas "Jame's".)

HELENE J a dit…

Je suis nulle en calembours, alors je vais tout noter sur mon petit carnet et tout apprendre par coeur!

Yibus a dit…

@ pyrrha-na : ah, ce Duchamp, je viens de voir une roue de bicyclette qu'il a mis sur une chaise pas plus tard qu'aujourd'hui au Moma à New-York... Et c'était vraiment surprenant de voir la tête des gens.

@ james's : tu as raison, il n'y en a pas dans le Maryland... Je corrige de suite. Merci.

@ helene : pas mieux, je ne me rappelle quasiment jamais rien... d'où le petit jeu.

LOBSERVEUR a dit…

Ah l'Antoine(Blondin)!! J'en ai des rigolottes le concernant lorsqu'il travaillait au journal L'EQUIPE. Un jour il rentre de plusieurs jours de reportage avec une note faramineuse de bar(s), les troquets je veux dire. Et pour justificatifs à l'adresse de la comptabilité du journal, il avait écrit: "verre de contacts".

Didier Goux a dit…

Ce billet est le plus beau jour de ma vie !

Yibus a dit…

lobserveur : ah, je me disais bien, que serait-on sans le bon vieux père Antoine (que je préfère de loin dans ses articles que ses bouquins).

@ Didier : et vous avez vu ? Il a tellement plu que je l'ai laissé quatre jours pour que vous puissiez le contempler à souhait.

Ariana Lamento a dit…

il y a plein de calembours que je n'avais jamais entendus! Oh.. merci, alors, pour ce billet, je vais tous les noter (mais bon, j'sais pas trop à qui les ressortir, ici, c'est un peu ça le problème...)

larkeo a dit…

je vous laisse, je vais dîner car j'ai faim (comme un cheveu). Bon je sais ça a quelque chose d'opaque (comme les oeufs).
allez, arrosoir et persil !

la Mère Castor a dit…

Tu Minerve, disait Jupiter à sa fille.

Yibus a dit…

@ ariana : tu les ressortiras dans tes billets sur ton excellentissime blog (par ailleurs, plein d'humour)... Et je me tiendrai muet.

@ larkéo : et bien, ma foi, un bien beau moment... Sous vos applaudissements.

@ la mère castor : je crois que c'est le crépuscule des vieux, non ?