jeudi 29 mai 2008

New York (2)

Voyager à New York avec trois enfants n'est pas forcément un enfer. Il est même possible d'y prendre du plaisir.

Le tout est de soigneusement choisir la date. On y était le week-end de Memorial day (lundi férié, commémoration des combattants américains morts). A priori, les habitants étaient soit partis hors de la pomme soit au cinéma pour voir Sex and the City.


En tout cas, peu de monde dans les rues. Du bonheur en barre (de building).... Vues depuis l'asphalte ou en haut du Rockfeller plazza : "the top of the rock".






Dans le quartier surnommé "Hell's kitchen", au sud-ouest de Mahanttan. Un nom qui pourrait être dû aux émeutes très chaudes de la fin du 19ème siècle.


Sans aucun rapport, une boutique Paul Smith célèbre mai 68 à sa façon... Sur la 5ème avenue.


La maison de la radio locale... Belle architecture.


Qui est invité dans deux semaines ?


De quoi parlera Bill Clinton ? Il dira sans doute que sa femme a fait une belle campagne et qu'elle se positionne comme espoir démocrate en 2012 ou 2016 (si Obama gagne).

Puis, on rejoint en marchant le sud de Manhattan. On traverse Little Italy (réduite à un gros pâté de maison) avec, ce jour-là, une fête. Au milieu des stands, une statue de Saint-Antoine et les offrandes. Et puis c'est Chinatown. L'atmosphère nous est familière car on habitait à Belleville avant de venir à DC.







On prend ensuite le ferry croisant la statue de la liberté. Comme pour les quartiers, les mondes de l'eau se côtoient.




Moment très agréable du séjour, on a fait un tour en bus amphibie, qui après la visite des rues, se transforme en petit bateau pour voir la ville depuis l'Hudson. Il y avait des tas de marins américains et canadiens en ville et sur un navire de guerre.



De voir ces costumes blancs alignés me fait forcément penser à cette chanson indémodable : " In the navy" des Village People.



Et la liste des "costumes blancs, là, tout de suite"
- Benoît XVI (écrivain allemand)
- Tom Wolfe (écrivain américain)
- les mariées chinoises
(maintenant, à vous de jouer)

19 commentaires:

Ashley a dit…

Et les chercheurs qui manifestent ou qui bossent en blouse blanche naturellement...

Ariana Lamento a dit…

Tout de suite maintenant?
Euh... les croque-morts lors d' Opposite Day, peut-être? Okay, je vais me coucher pour finir de digérer ces champignons...

Marie a dit…

Oh la la, la neuneu. J'ai laissé un message chez moi, pour toi, parce que je ne voulais pas que tu penses que je ne te lis plus ou que je me la joue flemmasse du commentaire. C'est juste que pas moyen d'en laisser chez toi, les lettres, le mot de passe et tout le bastringue. J'ai bien été obligé de chercher à comprendre ce qui clochais puisque je n'arrivais même plus à laisser des commentaires sur mon blog... et voila, j'ai compris. Je préfère ne pas entrer dans les détails de cette sombre histoire d'incompétence, neuneu je te dis.

Yibus a dit…

@ Ashley : oui, oui, dans la série, on a aussi l'infirmière et le docteur, j'avais oublié nos amis scientifiques et soignants.

@ ariana : c'est quoi Opposite day ? Mais sinon, les croque-morts en blanc, ça me plaît bien (façon de parler).. Et me fait penser aux Chinois, je crois, qui font les funérailles en blanc.

@ marie : je ne comprends rien au mauvais karma qui te touche sur ce coup-là.

Alors je mets ton truc en blanc (et peut-être à plumes, me souvient juste qu'il bouffait au kilomètre du beurre de cacahouète et des médocs)

"Je te répondais pour les costumes blancs que Elvis Presley en combi boudinée à Vegas, col montant et quelques paillettes argentées ça me semblait pas mal."

Arty a dit…

Tes photos sont superbes !

Ben y a pas que les mariées chinoises qui sont en blanc tu sais !!!

Sinon je pense aux soirées blanches d'Eddie Barclay.

Yibus a dit…

@ arty ; oui, pas qu'elles mais comme j'habitais à Belleville, c'est cette image des mariées chinoises aux Buttes-Chaumont ou dans la rue le dimanche, attendant la grande limousine qui me vient à l'esprit.

Excellent les fêtes de l'homme aux 7 femmes (officielles), enfin, je crois...

James a dit…

Quand j'entends des mots "costumes blancs", je pense forcément au KKK...

Ariana Lamento a dit…

Opposite day, c'est quand tu fais le contraire, quoi!
T'as pas opposite day, à l'école de tes gosses? Ni pyjama day, ou grand parents day? Y font quoi, alors, tes gosses, y bossent? Venez en Alabama, y'a de quoi faire!!!

Yibus a dit…

@ james : oui, sombres souvenirs que ces costumes blancs.

@ ariana : mes gamins sont à l'école française où il n'y a pas tous ces jours (et crois bien que je regrette amèrement le pyjama day...)

la Mère Castor a dit…

Duke Ellington et son orchestre, à Paris dans les années 70 : Tous en costume blanc, la classe.

HELENE J a dit…

Mes fringues d'été,
Le service R et D où bosse ma grande moitié de pomme,
Mon ancien job et ma blouse blanche toujours trop longue (ca existe pas les blouses en douze ans!), ouin,
Désolée pour ce commentaire absolument narcissique...
Ah les joueurs de Wimbledon et de cricket...

Les Pitous a dit…

Comme Arty, je pense à feu Eddy Barclay. Dans la mort, il doit être plus chenu encore...

Paris 19 a dit…

Kadafi, l'ange blanc, Scarface, les infirmières, les peintres en bâtiments, les cols blancs, les déesses grecques, Le clown blanc,

Yibus a dit…

@ helene j : eh, pas de désolation, on est narcissico-partageur sur les blogs, non ?
J'aime beaucoup les joueurs de W et de cricket... A ce propos, shocking quand une joueuse française a arboré une rayure rouge sur le blanc... Drôle ce maintien de la tradition (conservatisme ? A débattre)

@ les pitous : ce bon vieil Eddy (si je puis dire). De lui, je me rappelle Caroline (la sept ou huitième ?) et sa maison de disque avec Johnny...

@ paris19 : je prends tout ça comme un blanc-sein (bien bien aussi la peau laiteuse)... Mais je délire, là...

Flo a dit…

Eh bien moi, je continue de vous admirer, Madame Yibus et toi, de faire tous ces voyages avec 3 enfants. Et felicitations aux 3 petits de si bien jouer le jeu.

Mary a dit…

Superbe ta 3eme photo en partant du haut!
Ah les marins, les rues en etait pleine ce weekend et c'est toi qui m'en donne l'explication.
Les djelaba blanches, les premieres combinaisons d'astronautes (celle de tintin...), les blouses et cornettes.

Catherine a dit…

Très belles photos. J'aime beaucoup les silhouettes en contre-jour sur le bateau.
- Les nuits blanches d'Eddie Barclay.

Catherine a dit…

J'ai lu les commentaires après avoir fait le mien. Je ne suis pas la seule à avoir pensé à Barclay. Pas d'autre idée ! : ((

Yibus a dit…

@ Flo : en fait, on les embarque et c'est parti. Au début, le petit garçon râlait car il n'aimait pas la voiture, il a vite compris que c'était "not negociable" et que si l'on voulait voyager, il fallait faire, beaucoup-beaucoup de kilomètres en voiture (avec, en plus, le prix des billets d'avion pour 5)

@ catherine : merci. C'est drôle comme le sieur Eddy a marqué.