mardi 27 mai 2008

New York (1)

Ok, une tête de vipère (toujours la même, en plus) pour vous accueillir quand vous venez chaque jour prendre votre dose de Yibuserie, c'est pas top top.


D'accord, pas de billet pendant une semaine, pas glop glop (pour les amoureux de Pif et du gadget).


Seulement, j'avais des excuses, les meilleures du monde… J'avais oublié les deux cordons permettant de relier nos appareils photos avec le monde extérieur, aka l'ordinateur. Donc, un voyage à New York comme celui que nous fîmes ce week-end sans photo, ça ne vaut pas. Et avec des photos pompées du Net. Non, mais... Je respecte mon lecteur, moi, monsieur ! Je lui donne du produit fait maison... A défaut d'être très frais.

Bref, voici le meilleur du meilleur de ce que j'ai aimé. Commençons par la première journée et demie, soit vendredi AM et samedi.

Visite du MoMA. Je tenais à y aller, et malgré une tête qui commençait à migrainer sérieusement et pas mal de monde, n'ai pas été déçu.



Des sculptures en veux-tu en voilà dès l'entrée du musée (Balzac de Rodin) puis dans le jardin intérieur : Maillol et pis d'autres de Brancusi, (le gros galet, c'est le poisson) et pis Giacometti.







Les peintures de Rothko me mettent dans un état proche du nirvana (sans rire, c'est sans doute une de mes prochaines voies pour méditer... Si quelqu'un peut m'en livrer deux-trois grands formats).




On se demande si ce panneau est une oeuvre post-post-post-post-post moderne abstraite. Sinon, je n'ai vu personne compter.


Elle était à l'entrée de l'exposition des Becher, photographes de monuments industriels (hauts-fourneaux, mines, cuves de refroidissement). Celle-là a été prise en Lorraine, à Knutange, en 1983. Les gens font un petit tour très rapide et puis s'en vont. C'est vrai que l'aspect répétitif des prises de vue, leur signature, est un peu lassant à la longue.



Une exposition temporaire sur les jeux de lumière de Olafur Eliasson. Bien bien. La première est un cube (la pièce noire est une fournaise tant les projecteurs dégagent de chaleur) et la seconde une salle où le panneau change de couleur.




En sortant du musée, après un double espresso et une part de Cheesecake, direction le parc Bryant, un tout petit écrin vert au coeur de Manhattan. Ce qui est génial, c'est de pouvoir lire gratuitement les bouquins et revues à disposition (n'oubliez pas le sponsor...)



Bon, et puis on est quand même allé à Times Square. Les tambours battaient à fond dans la tête, très utile quand on est dans un "jouetsc'estnous" de 3 étages, rempli d'enfants et de bruit. Mais ni le dinosaure de 10 mètres qui bouge (surtout ses yeux) ni le Superman pourtant costaud n'ont tué le séisme cérébral.




C'est tout pour aujourd'hui. Les monuments demain (mais pas de trop).

Les chansons du jour : Daft punk chante "digital love".


Je trouve que cette chanson ressemble diablement à un des tubes de ma lointaine enfance : "video kills the radio stars" des Buggles.



Et la liste des "pensées qui viennent quand on dit New York"
- Chanson de Sinatra-Minelli (NY-NY)
- Les Italiens et les films de Scorsese
- l'arrivée des immigrants à Ellis Island.
(maintenant, à vous de jouer)

26 commentaires:

Ariana Lamento a dit…

New York!!! 1 an fou de ma vie, Brancusi était à Paris et Giacometti dans mon coeur, et...un autre dans mon lit.

la Mère Castor a dit…

Quand on dit New York je pense à ma fille Alice qui y va la semaine prochaine, pour quelques jours.

C'est Alice ! a dit…

Ravie de te revoir parmi nous !

Alors moi quand on me dit NY, je pense aussi à la chanson de Sinatra, et aussi à Friends (Central Park, Central Perk, tout çà), et aussi à un t-shirt I Love NY, et aussi à que j'aimerais bien y aller une fois, pour voir !
Des bisous !

Lilly a dit…

ca me rappelle quand j'ai voulu etre jolie pour mon mari d'amour et que j'ai mis des talons... lui il m'a fait faire NY by night... a pied!!! j'ai fini par rentrer a l'hotel en marchant pieds nus sur les trottoirs et en rigolant comme une andouille... tres bon souvenir...

Yibus a dit…

@ ariana : joli résumé, on dirait un haïku des temps modernes (et sans Chaplin)

@ la mère Castor : ah, quelle chance, on y retourne dès qu'on peut. C'est vraiment une ville étonnante. Mais Washington n'est pas mal non plus surtout avec ses musées et la nature environnante.

@ C'est Alice : moi aussi, ravi... Friends, jamais accroché, mais les tee-shirts avec "I love NYC", des milliards dans les rues. A croire que c'est ici que ça a été inventé.

@ Lilly ; ouah, le fou que c'est. J'imagine que tes hauts-talons, tu ne les as jamais remis.

Mary a dit…

Moi aussi j'y etais ce weekend! et je pense "Quand est-ce qu'on y retourne? Encore tant a voir!".
Et puis je pense aussi "Pffff c'est passe vite" et puis enfin "c'etait cool, encore mieux que je ne l'avais imagine."

Arty a dit…

NY, j'y étais en octobre dernier pour la deuxième fois et j'adore !!!

J'ai vu Bryant park avec une patinoire (pareil : merci au sponsor) mais surtout j'ai raté le MoMA devant lequel je passais tous les jours et pour lequel il y avait trop d'attente pour entrer... Un grand regret...

mes photos : ici

Fab-Fab a dit…

Wouaw le MoMA! Troop classe! Moi aussi j'veux y aller! M'enfin, bon, c'est vrai que si c'est pour voir les châteaux d'eau et hauts-fourneaux lorrains de Bernd et Hilla, côté dépaysement, c'est pas ça!
Quand je pense à NY, il me revient cette pensée qui me frappai tantôt :" Didonc, c'est fou tous ces buildings! Quand c'est que ça s'arrête, j'ai mal dans la nuque!"

Bye guys!!

Corinne a dit…

New York c'est la chanson de Telephone "un jour j'irai a NY avec toi". Taxi Driver, le nom de famille de ma grand mere a Ellis Island... le 9/11, JFK. C'est la cote Est et sa culture...

larkeo a dit…

Paul Auster

Les Pitous a dit…

Ce que je pense quand on dit New-York? Bah à Sex and the City, quoi d'autre? Même tes photos le clament haut et fort!
Et puis on n'oublie pas que la police new-yorkaise est un Nid à PD (NYPD)

J'ai une culture affligeante, hein?

Yibus a dit…

@ mary ; en fait, j'étais venu seul quatre jours voici une an et demi (ce qui m'avait donné envie de vivre ici, c'est fait !!) et j'appréhendais le voyage avec trois gamins. Finalement tout s'est bien passé.
On reviendra au moins une fois par an...

@ arty : tes photos sont magnifiques... J'adore celle de l'Empire state building la nuit et la statue de la liberté à travers les arbres... Et celles du défilé avec les femmes nues peintes, c'était quoi (question logique, non ?)
Merci pour le lien, vraiment. Très très belles

@ Fab-Fab : exactement, j'ai eu un peu mal au cou.
Mais ce n'est pas arrivé car je portais le petit garçon sur les épaules... risque de chute qui l'aurait mal foutu.
Et le MoMa, vraiment magnifique.

@ Corinne : oui, c'est une ville sur laquelle tout le monde a quelque chose à dire, un souvenir entendu, vu ou imaginé. Peut-être comme Paris ou Londres... Des villes-mondes.

@ larkeo : ah, c'est vrai, Paul Auster. J'avais bien aimé un film "smokers", je crois avec Tom Waits sur un petit coin de rue.
je vais essayer de le retrouver pour le second billet sur NY. Merci.

@ les pitous ; tu tiens la forme toi, dis-donc, aujourd'hui.
Spécialement pour toi, donc, dans le prochain billet, une photo de marins qu'on a prise durant le we ; il y en avait des centaines en ville.
(et je ne te cache pas que ça devrait me permettre de mettre en chanson du jour une de mes morceaux préférés (in the navy).
Au fait, rien sur l'eurovision chez vous ?

James a dit…

J'aime la photo de la foule à Central Park. Ça me rappele le tableau de Seurat (Une dimanche à la Grande Jatte) - si on néglige les gratte-ciels, bien sur ;).

pyrrha-Na a dit…

mais je suis la seule à ne jamais être allée à New-York? ?
JE VEUX Y ALLER.
Je pense directement au MOMA et au Met. Mon rêve.
Et je veux voir le cow-boy nu. (après réflexion, j'suis pas sûre qu'il soit nu.. sinon comment savoir que c'est un cow-boy ? haha, quelle logique implacable! à moins qu'il ne garde que chapeau et santiags? mpppffff, tout ceci nécessite un approfondissement..)
Et je veux aussi voir la boutique m&m's. miam.
Qui me paye le voyage ?
(tant qu'à faire je ferai des petits détours, des chutes du Niagara à Miami).

Arty a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Arty a dit…

Yibus>
Merci :)
C'était Halloween !!! (elles aussi exhibaient leurs bourrelets :)

J'en profite pour faire ma pub : ici mon billet sur NY
:)

HELENE J a dit…

Bah tu as oisé avaler mon super commentaire de chez la vipère réclamant un post d'urgence pour zapper ledit reptile avec mes suprs liens musicaux, rhô, pas bien yibus!
Alors sinon, Rothko, trop trop le trip, j'ai mis du temps à comprendre pourquoi on devenait accro mais là j'en suis et bien!
Alors NYC, là tout de suite, c'est Sinatra, le T shirt IloveNYC (et le mythe de la 5th avenue, c'est bien là bas...j'y connais pas grand chose!)...

Yibus a dit…

@ james : oui la foule mais c'est à Bryant Park (plus petit mais super joli)

@ pyrrha-na : oui, qui ? Bonne question.... Pas de réponse dans la salle... RRrhhho, les gens sont bizarres hein... Euh, moi, j'habite à Washington, alors pour l'hébergement, c'est un peu loin...

@ arty : arrête de mettre tes photos, j'ai trop la honte (retour de mon langage 15-25 ans).
Nan, je blague... Elles sont très bien.

@ helene : je ne sais pas ce qui s'est passé. Une mauvaise manip. Tu pourrais me remettre les liens s'il te plaît ?
Et par la même occasion (tant que j'y suis), qu'est-ce qui dans Rothko, te plaît tant ? Je commence. La taille des tableaux, ces lignes, et surtout la palette de couleurs que je trouve incroyablement émouvante. C'est récent (depuis que j'ai vu une salle Rothko dans un musée de Washington) mais sa peinture me fait un effet boeuf.
Et j'aime beaucoup Soulages, aussi.

pyrrha-Na a dit…

hé Yibus!
1. merci de te proposer pour Washington, ça me va. c'est toujours plus près que Paris. donc j'arrive demain.

2. moi j'ai 23 ans et je ne dis pas "c'est trop la honte"... m'enfin si tu te sens vieux et que tu as besoin de te rassurer en stéréotypant la jeunesse haha. :D :p...

3. et à Rothko je préfère Newman, dans la même mouvance "colorfield" (si je ne m'abuse.. ) : ses "zips" me fascinent, à la fois ouvertures dans la peinture, ruptures et passages.. le zip représente ce basculement, ce moment où tout est possible, comparable aux moments d'extase/communion divin-humain souvent peints dans les tableaux classiques et baroques.. la notion de passage en général me fascine.. les ponts, le "entre chien et loup", les portes etc. bon je m'enflamme toute seule (la fougue de la jeunesse..) j'arrête!

James a dit…

Pyrrha-na, si ça peut te rassurer, je suis américain et je ne suis allé à NY qu'une seule fois . . . il y a 19 ans. Pareil pour DC, Philadelphie et Boston.

Yibus a dit…

@ pyrrha-na

1) Pas de souci, tu débarques quand tu veux. Tu as un crédit de trois jours dans la chambre d'amis. Après, tu vas à NY, 30 dollars (20 euros- pour 4 heures de bus.

2) je stéréotypais mon propre langage de quand j'avais 15 à 25 ans. Mais tu as raison, je me sens vieux. Je n'aime quasiment plus que le disco. :-)

3) Merci de me renseigner sur ce mouvement que je ne connaissais pas. J'ai découvert Rothko il y a quelques semaines et l'impression de puissance et de légèreté dégagée par ses toiles m'a, depuis, irrigué.
Pour Newman, je viens d'aller sur le Net voir quelques toiles supplémentaires (j'en avais vu une ou deux) et des trucs sur sa vie ; je dirais que ça me touche moins, mais bon, une première impression.
Et c'est drôle, il y a son obélisque inversé dans le jardin du MoMa. Un bonheur pour les yeux et un défi à la gravité que les enfants n'ont pas manqué de commenter.

Yibus a dit…

@ James : pas mieux. Parisien depuis dix ans, je suis allé une fois en haut de la tour Eiffel... Et j'avais le vertige.

Catherine a dit…

Woody Allen. Sinon, rien, New York ne m'attire pas du tout.

Yibus a dit…

@ catherine : évidemment, Woody... Annie Hall est un de mes films préférés. Et récemment, moins, hormis "Match point". Washington est plus calme que NY, et aussi bien fourni en musées (et il y a la campagne à côté)

Flo a dit…

New York: quelques jours avec ma famille d'accueil pendant mon premier sejour aux US quand j'avais 16 ans. Descendus au Plaza, s'il-vous-plait... Monuments et shopping. Souvenir marquant: la montre qui s'est arretee qund la bombe est tombee sur Hiroshima, exposee aux Nations-Unies. New York, c'est aussi, inevitablement, le 11 septembre.

a l'ouest a dit…

Yibus, tu passeras dans mon bureau, j'ai un boulot pour toi ;)