vendredi 4 avril 2008

Un rêve de bibliothèque


Le hasard se lève d'humeur vagabonde,
parfois. Ce matin, par exemple, je décide d'aller m'inscrire à la bibliothèque municipale du quartier (dix minutes en voiture de la maison).

Je demande au jeune homme de l'accueil ce qu'il faut faire pour me cultiver en américain. Il me dit : " Donnez-moi votre carte d'identité (le permis de conduire), remplissez cette feuille et c'est tout." Gratuit en plus.

Puis il m'enjoint à choisir ma carte magnétique entre quatre modèles disponibles : parmi les illustrations, une boussole, des livres, une grenouille... Et Martin Luther King. Le MLK, assassiné il y a quarante ans, au jour près, à Memphis.
Je choisis cette carte. Bon, d'accord, le slogan est un peu nunuche "discover your dream at the library". Mais, moi, ça me touche tout ce qui est relié à la bibliothèque, aux bouquins, à la transmission, la connaissance, l'émancipation. Grandir, quoi. Devenir meilleur.

Ca n'a aucun rapport, mais j'avais bien aimé un panneau vu chez le conseiller fiscal. "Vous trouvez que l'éducation coûte chère ? Essayez l'ignorance."

Bref, le réseau de bibliothèques de DC m'a l'air épatant. A part que les livres de non fiction soient un peu vieux, je trouve très bien qu'on puisse :
- commander les bouquins sur Internet ; il y a une base de données de tous les livres et documents disponibles sur chacune des 29 librairies. C'est en Anglais, en Espagnol et en Français.
- emprunter cinquante ouvrages pour trois semaines. (bon, je vais commencer par un).
- avoir accès à Internet deux fois par jour. Toujours gratuitement.

Mon premier livre américain emprunté, c'est un bouquin de la National Geographic qui s'appelle "Living at the White house." En fait, je fais des recherches sur les secrets croustillants de la Capitale de l'Empire. Sauf que là, le petit ouvrage raconte la vie quotidienne des présidents... Ça s'arrête à Jimmy Carter. C'est délicieux.

Lindon B. Johnson en famille.


Jimmy Carter, sa femme, sa fille, son fils et sa bru.


J'ai retenu que Mme Johnson (Lady Bird) tenait absolument à ce que ses enfants vivent à la Maison Blanche et y invitent leurs amis. "Il faut qu'il y ait de la vie ici, c'est la maison des Américains."


A propos de bibliothèque, des sketches très courts et anglais. Ça s'appelle Trigger Happy TV. Je vous en mets trois pour le prix d'un car je vais me reposer demain et dimanche.

Comment se comporter dans une bibliothèque.



Téléphone portable à la bibliothèque.



Le même aux toilettes (peut-être celles de la bibliothèque).



La chanson du jour : de la musique électronique et des tas de mots dans le clip d'Alex Gopher, "The child".


Et la liste "des activités à la bibliothèque"
- lire les bandes dessinées debout (à 7 ans)
- lire tout le samedi après-midi les livres 1001 soleils (Gallimard) dans une petite salle (à 8-12 ans)
- choisir livres et magazines pendant une heure, tous les samedis, avant de les dévorer dès le retour à la maison (à 12- 15 ans)
- tenter d'apercevoir la fille de la bibliothécaire, qui m'ignorait totalement (à 14 ans)
- draguer les étudiantes en lettres modernes en entamant la conversation sur Kundera ou Diderot (à 19-22 ans).
- demander à la bibliothécaire ce qu'est devenue sa fille (secrétaire dans un bowling) (à 23 ans)
- passer des demi-journées de chômage à lire les magazines et des manuels d'informatique (en pure perte) (à 25 ans)
- m'inscrire à nouveau dans une bibliothèque municipale (à 38 ans et demi)
(maintenant, à vous de jouer)

36 commentaires:

La reine du chateau: a dit…

La biblio pendant mon enfance: nan meme pas!

Au college: je me souviens d'un livre sur les fantomes... j'avais peur de fermer l'oeil apres ca!

A la fac ici: pas de livre en french... ou si peux... mais trainer en silence... se vautrer par terre contre les etageres... sentir les vieux livres... et commander des articles a la pelle... meme que la bibliothecaire elle en pouvait plus de me voir arriver... faire des recherches a n'en plus finir... ou se cacher dans un coin pour dormir entre deux classes... ahhhh :-)

rayray a dit…

je passe vite vite, j'écoute DUEL. Ça joue présentement aux States ?
Trouve pas ton mail. La preuve...Tu peux écrire à maikeresse ? Une étoile à gagner
Bye petit mecton pochard

La reine du chateau: a dit…

wow wow wow je suis prem's!!! ca se fete!

Yibus a dit…

@ la Reine : orgie de car-en-sac... et d'odeurs de vieux livres et de bouquins des bouquineries...
enivrons-nous des pages...

(j'imagine la tête de la bibliothécaire... Nan, pas elle, pas encore elle... J'suis en arrêt maladie, elle s'effondre assommée sous la tonne de recherches)

(remarque, maintenant que tu le dis, j'ai bien énervé les bibliothécaires au cours de mes séjours... Le mec bavard, à propos de tout et de rien, qui glande, qui parle, va chercher une boisson et passe des après-midi là...)

@ Rayray : sais pas ce que c'est ; DUEL ?? Vais voir sur "Tontuyau"

@ La Reine : selon le compteur de la Pomme, ça s'est joué à 2 secondes....

(ça fait peur, des fois, le temps)

(la vie est faite de morceaux qui ne joignent pas, disait le chanteur suisse Jean Bart in "affaires classées avec fracas et pertes...)

La reine du chateau: a dit…

2 secondes... wow je suis trop trop forte moi!!

DUEL c'est le jeu a la teloche que mon corress a vendu aux americains (super rare!!) et partout ailleurs dans le monde! si c'est vrai... suis super fiere de mon corress-de-beau-frere

rayray a dit…

wow, tu connais tontuyau.com toi ! Un vrai journaliste ! C'est comme you tube en français hihi SONT FOUS ces québécois hihi ! Tout le monde est fou finalement.

Regarde madame reine t'as donné la réponse. C'est toute une émission . Très grande envergure. Des immenses prix à gagner. Et c'est le Corres à Reine qui est d'abord le Corres à Dju qui a vendu ça aux amAricains ! Tu connais Elvis Gratton ? C'est lui qui dit : eux ots ils l'ont l'affaire les amaricains. Un autre personnage québécois crampant.
A+, j'ai fait un com sans lire le billet nananan

J'ai juste remarqué 38 ans et 1/2... la demie compte à 38 ans ! C'est rigoulotte...
xxx

isa a dit…

ah les bibliothèques !!!
j'y ai passé mes mercredis et samedis après-midi dès l'âge de huit ans !!
La collection 1001 soleils, limite Madeleine de Proust - il en reste encore dans certains rayons de BM, si, si !! -puis le CDI du collège et du lycée dès que possible, la Bu...
et j'ai effectivement lu debout/assise/vautrée des Bd, des romans Gallimard et autres, toutes les revues possibles gratuitement, ou presque, Kundera en fac de Lettres !! (j' avais aussi une vie extérieure, hein, dont panic....)
Du coup j'y travaille comme ça je peux continuer à le faire toute la journée, et être payée pour inciter les autres à faire de même !! que demander de plus, non ????

Les Pitous a dit…

La vie passe plus vite quand on lit (je ne sais pas si c'est un argument très vendeur). Voir ta vie de lecteur résumée en ces quelques lignes, c'est très mignon, mais vaguement inquiétant : maintenant, si j'entends l'oreille, je m'entends vieillir.

Plus jeune, je n'étais pas très branché bibliothèque municipale : j'avais tous les livres qu'il fallait à la maison (flemmard, mais chanceux).

P.S. : tu n'as pas un moyen pour limiter le nombre de lettres pour le code antispam? Parce que ldlbtvbd c'est un poil long.

Une fille qui se prend pour la fée clochette a dit…

c'est bien qu'on puisse s'inscrire aussi vite et sans avoir besoin de passer par la case "prouve moi que tu as un domicile"
La bibliothèque pour moi c'est plutôt les familiales, dans lesquelles j'ai pioché et pioche toujours (j'ai de la marge avant de tout lire), éclusé les bouquins pour enfants, lu lu lu et relu les Asterix reliés, cherchés et trouvés tous les bouquins de psycho maternels, crées mes propres bibliothèques.
Pour le lieu, c'est lire tous les 4 As qui passaient sous la main, lors de mes vacances en corse à 9ans,c'est pousser la porte de la BU de la fac pleine à rabord et faire demi-tour pour aller dans l'autre beaucoup plus calme, c'est attendre parfois peu, parfois plus dans la queue de celle de Beaubourg et tourner pour trouver LA place idéale, et puis c'est râler contre les bibliothécaires de celle de l'iufm (parce qu'elles sont pas polies, parce qu'elles ont l'air de détester leur métier, parce qu'elles parlent très fort en se fichant qu'on travaille).. ah et j'oubliais c'est pousser une fois la porte de celle de la montagne Sainte-Geneviève dans le 5ieme et passer plus de temps à l'admirer, s'empreindre(?)de son atmosphère sombre aux lumières vertes..

Une fille qui se prend pour la fée clochette a dit…

Ps: je note que l'anti-spam a un nombre de lettres qui varient!
Pour le comm' précédent ça devait etre un truc comme ndzwlvqt et là c'est torzw.. ça se moque de nous? :)

Yibus a dit…

@ la Reine : bon, je vais regarder et me forcer (je n'aime pas la télé à part le sport et les élections)

(ce qui revient au même)


@ Rayray : la demi compte tout le temps (même au bar)

(traduction ; en France, quand tu veux une bière dans un bar, tu dis "un demi, sil vous plaît)

@ Isa : welcome back (bibliothécaire, deuxième métier si je n'avais pas été journaliste)

(bon, madame me dit que c'est la deuxième liste sur les "bibales", on pourrait en faire un bouquin ; d'ailleurs, ça existe un bouquin sur une vie dans une bibliothèque ??)

@ les pitous : c'est vrai, c'est "Plus belle la vie" (et plus vite) avec les bouquins.

Ça m'eut fait peur mais depuis hier soir, ça va mieux (j'ai intégré que j'étais mortel...)

(sans rire)

(le code ; ça veut dire : libidineux, libidineux, tv, bd, c'est un classique de l'espionnage est-ouest)

@ la fée : "la bibliothèque, c'est la vie", que je disais du haut de mes 15 ans.
La familiale, super... Ce serait génial si les enfants, devenus plus grands allaient y faire un tour (sauf que les bouquins son en France), hum, compliqué...

(alors, allons dans les bibliothèques publiques)

(les codes anti-spam me font penser à des claviers de l'espace)
(les cousins d'azertyu et de l'américain)

Est a dit…

j'ai beaucoup demenage mais je me suis toujours inscrite dans la bibliotheque correspondante. J;ai des souvenirs depuis toute petite... Bibiotheques neuves, moches, qui sentent le vieux livres. Ou l'on n'emprunte que 5 livres a la fois ( malheur!!!)
Si je devais acheter tous les livres que j'ai lu je serais ruinee!
Malheureusement cela n'a jamais aide mon orthographe ou ma grammaire.
En tout cas je suis toujours un book worm meme aux US. POur nous pas de limite si je veux prendre un chariot de bouquin pas de probleme du moment que je les ramene dans les temps...
La BU ici c'est l'excuse pour faire la sieste au boult, dommage y'a les baies vitrees devant le passage sur le chemin du Starbuck... Pas discret
Happy reading !!!

Sixtine a dit…

Passer tous mes mercredis après-midi assise par terre à lire, lire lire dans une petite bibliothèque de quartier, puis en partir avec un grand sac plein de BD et livres pour tenir la semaine (entre 5 et 12 ans)

Plume Vive a dit…

Bibliothèque...

Aujourd'hui, c'est avec mes lutins, le mardi soir, tous les 15 jours, dans un petit village, elle doit faire dans les 90 m² au plus, ambiance feutrée typique, silence absolu, juste le chuchotement des enfants, 95 % de la clientèle... 3 euros l'année par famille et un choix plutôt correct en rapport avec la taille des lieux.

Hier, mon sanctuaire, le CDI du collège : j'y passais mes heures de permanences, d'avant cours et mes interclasses quand je pouvais...

Ariana Lamento a dit…

Mon meilleur souvenir de bibli (il y en a trop, ma mère était directrice d'une très grande bibliothèque en France), c'est pendant mes années pas trop légales aux US, à la bibliothèque musicale de UCSD, 1000 fois mieux fournie en musique ancienne que toutes celles que j'avais pu visiter jusque là, j'y restais 5 à 6 heures par jour, recopiant des articles, cherchant des références, photocopiant des partoches, pleurant de bonheur devant toute cette richesse offerte.
Un peu grandiose, certes, mais vrai!

Yibus a dit…

@ est : merci pour l'expression "book worm", très parlante.

A propos de livre et de Starbucks, je remarque que, autant les gens lisent, regardent leur ordi dans ce caé, autant je vois très peu de gens se parler... Dommage

(pourtant, il n'est pas recommandé d'être silencieux comme à la library)


@ Sixtine : et après, tu ne lisais plus dans les bibals mais chez toi des livres (plus sérieux, disent des parents) pour le plaisir ou le boulot ?

(Question trop longue)

(C'est dut de lire des livres d'auteurs, je trouve, dans ce lieu public, tu ne penses pas ?)


@ plume vive ; bienvenue ici bas... Merci de ta visite... Ah la bibliothèque du collège et du lycée, un havre de paix, un sanctuaire...

(elle a l'air chouette, ta bibliothèque de village... à Paris, je n'y suis jamais allé avec les enfants... Considérant qu'on avait ce qu'il fallait à la maison... hum, hum, pas forcément une bonne idée)

@ ariana ; je connais très peu la musique classique mais j'imagine que c'est comme pour un archéologue trouver un endroit avec des tas d'objets anciens... Un étourdissement, un émerveillement sans fin...

(euh, "années pas très légales" : vous pourriez être plus explicite mademoiselle ?? :-) )

(Comme pou les bouquins, j'imagine que tu as un dialogue intime, à travers le temps, avec les compositeurs...)

Flo a dit…

Premiers souvenirs de bibliotheque: 1) quand j'ai fait la demande et obtenu ma premiere carte de membre (elle etait verte)a la bibliotheque municipale de Marly a l'age de 8 ans; 2) la 1ere fois ou j'ai ose quitter le coin "jeunesse" pour m'aventurer dans les rayons de livres pour les adultes; 3) quand j'en ai sorti un livre dont l'action se passait a Khartoum quand j'avais 12 ans (j'en vois encore la couverture, mais je ne me souviens plus du titre), livre que j'ai oublie dans un placard de l'appartement que nous avions loue dans les Vosges pour les vacances de fevrier... 1er (et seul) livre perdu (et j'en ai emprunte beaucoup depuis).

Yibus a dit…

@ Flo : c'est marrant l'effet que ça fait de passer du rayon "jeunesse" à celui "d'adultes". Quand tu le regardes pendant des années, tu te demandes ce qu'il y a et puis tu y accèdes...

(puissance de la littérature, qui rime souvent avec secret, je trouve)

rayray a dit…

(Cé kwa l'idée de tout mettre entre () chez la Queen de tous les Freddy Mercuray de la terre) ?

(Si je dis ça ici, c'est que j'espère que tu iras voir mon com chez elle hihi...et en rajouter une couche peut-être HAHAH_

le tout entre parenthèses hahah
Bisous mon bébé yibus

HELENE J a dit…

Ahh les bibliothèques, l'odeur des vieilles bibliotheques, les bruits de pas feutrés sur le vieux parquets, les chuchotements, les recherches, les lampres vertes , les heures passées, bon ca c'était le bibliotheque ste genevieve à Paris...snif !
A présent oui c'est le rayon enfants, assis sur des petits canapés rouges bleus et jaunes criards où l'on reconnait une forme de grenouille et boeuf, loup et agneau , ...sympa! Des tonnes de livres pour les petits, l'heure de contes pour les enfants avec les conteuses passionantes, et les livres chez les grands, pas trop le temps d'y passer, je n'aime pas bcp la selection, je devrais y faire plus attention...Je me rattrape donc avec les Poche à 5 euros que je devore ...Car le pb avec les livres, c'est que moi j'aime les garder!
Ici 15 euros par an et gare si tu rends ton bouquin en retard : amende!!

Mary a dit…

Pour moi, ecoliere se campagne, mon premier souvenir de bibliotheque fut Le Bibliobus. On y entrait a tour de role, c'etait impressionnant.
Et puis, il y avait la bibliotheque de la classe, en CM1-CM2 , ses livres a l'odeur de vieux et les fiches d'emprunt soigneusement remplies au stylo plume ...

Yibus a dit…

@ helene : j'ai fait gaffe aux amendes ; ça va, ici, c'est 20 centes par bouquin e nretard...

@ mary : bienvenue Mary sur le blog. Oh ui, le bibliobus, j'y suis entré une fois, plus trop de souvenir, ça me faisait penser aux camionnettes de crémerie qui itinéraient dans les villages
(comme si les livres y étaient sous cellophane)

C'est Alice ! a dit…

Etudiante, je n'aimais pas trop apprendre à la bibliothèque rapport à ce que je suis facilement déconcentrable, les gens qui rentrent, qui se lèvent, qui bougent, et hop je lève les yeux de mon travail et je regarde ... efficacité zéro. Donc révisions à la maison, la biblio c'était du coup plutôt pour mater les garçons (je te rejoins sur ce point, donc)

la Mère Castor a dit…

Aller chercher une grosse piles d'albums et les lire aux enfants le mercredi. Remplir un caddie et un grand sac de livres et aller les porter aux personnes âgées, chez elles. en profiter pour discuter, boire un café, les écouter.

Yibus a dit…

@ c'est Alice : pas mieux que toi. Donc, je passais beaucoup de temps dans les bibliothèques...

@ la mère Castor : c'est bien les livres... Ce n'est pas que de la lecture pour soi.

rayray a dit…

"HIER séance de peinture enfantine qui s'est déroulée dans un bon esprit (mais il ne reste plus aucune couleur et les dessins sèchent)" et de la peinture yen avait partout hihi !

(nan même pas pieuré, pas triste du tout au contraire, même pas fassée hihi. Tentative ratée de .....)
Bon lundi yibus

Alors c'est bien ça le truc pour avoir plusieurs coms sur un billet ? Ne pas publier....

Yibus a dit…

@ Rayray : c'est bien connu...
Plus c'est court (le billet), plus c'est long (la liste de commentaires)

C'était la maxime intelligente du début de semaine.

rayray a dit…

ouais, tu parles du billet du dimanche de la reine là là hihi ! En effet, ça a bien fonctionné.
A+

rayray a dit…

bon bon bon. Tu passes en vitesse chez moi. Je me dis : a'yest, il a posté. Niet.

Alors je me dis : ah le coquin, il veut son 30 coms pour cet article avant de publier ...

rayray a dit…

alors t'es content là, tu l'as ton compte rond, bien rond !!!!

Yibus a dit…

@ Rayray : c'était pas du tout ça, mais ça fait plaisir... (Voilà, c'est fait, à quand les quarante ? Ahahahah)

(j'étais en train de réfléchir à ce que j'allais écrire...)

(et j'ai mis une magnifique chanson)

rayray a dit…

quarante... c'est l'an prochain non ! là t'as 38 ET LA DEMIE... bientôt quarante ! Nous on dit : quà rentre, quà rentre pas, pas grave hahaha ! toi Comprende ???

ok si tu m'aides, on pourrait se rendre à 40, quà rentre ou non hahah !

Oui elle est belle la chanson du GRAND Robert ! Bravo, bravissimo

rayray a dit…

ET PIS J'AI RIEN CONTRE LES ( ) MAIS CÉ QUOI L'IDÉE !!!! De tout mettre entre ( ) hein ! Cé quoi ?

Yibus a dit…

@ Rayray : l'idée des (), c'est de dire qu'on dit les choses comme ça, en passant, que c'est pas important

(comme si c'était écrit en tout petit, mais ça, je ne sais pas faire)

(j'apprendrai peut-être un jour)

(à quarante)

(mais dis, t'es en forme, ce soir)

Llyn a dit…

En primaire, exaltation des samedi matins passés à la bibliothèque. Découverte des bandes dessinées, assise sur les coussins verts et jaunes du coin lecture.
Au collège, mine déconfite de la bibliothécaire qui n'en revenait pas de me voir tous les trois jours avec une pile de livres. Heures passés au CDI à réunir de la documentation sur les cétacés pour un exposé, premiers contacts avec l'outil informatique.
Au lycée, je me souviens surtout des heures à bosser mes exercices de maths et de physiques, et mon challenge de lire tous les livres de l'étagère "histoire".
A la fac, exercice de yoga dans la salle de bibliographie, harcèlement des responsables du prêt entre bibliothèques, sieste à la BS parce que journée trop longue, longue discussion avec une amie thésarde autour de la photocopieuse, odeur particulière du coin revues, crise de nerf du magasinier qui n'en pouvait plus d'aller me chercher les vieux bouquins de la fin du XIXème, encore là à la fermeture pendant toute la troisième année...

Tu as bien fait de te réinscrire à la bibliothèque, c'est la porte ouverte à plein d'aventures ^^

Yibus a dit…

@ Llyn ; ah les challenges de la bibliothèque... Voulais lire tous les bouquins en "A" au collège. J'ai dû m'arrêter au cinquantième. Un "V" avait l'air trop alléchant...

La bibliothèque c'est, en effet, l'aventure au coin de la rue ou du rayon de livres.