mercredi 16 avril 2008

Carnet du Connecticut

Tout d'abord, merci à tous pour vos messages du dernier billet.

Pour le blogueur à domicile que je suis, c'était drôle de les découvrir ce soir, en arrivant au Super 8 hotel situé près de Mystic dans le Connecticut.

Le wi-fi est gratuit dans certains hôtels de cette chaîne économique. Le rythme des billets de ce carnet de voyage (avec photos et sans vidéo) sera fonction de "l'Internet friendship" des hôtels réservés.

En tout cas, frigo et micro-ondes dans la chambre permettent d'acheter le pique-nique du lendemain midi. Ce sera salades à tous les étages (crudités et fruits) tant les derniers jours ont été riches de menus dignes des sumotori.

De Philadelphie, merveilleuse ville, que nous avons montrée en coup de vent à nos visiteurs d'une semaine, j'ai remarqué un mur peint parmi des centaines...


... Et ce joli troll en forme de gardien de nuit derrière une vitrine d'immeuble.


Nous avons fait un saut de puce à New-York, pour y déposer nos visiteurs qui y resteront trois jours. Une vue de Manhattan depuis la voiture...


C'est ce matin que notre balade en Nouvelle-Angleterre a commencé. La journée Connecticut a été marquée du sceau de l'architecture avec une balade à Yale. L'université, implantée au coeur de la ville de New-Haven, s'inspire des universités anglaises.






Mon coup de coeur a été, cet après-midi, la visite de la maison de Mark Twain située à Hartford.



Pour un coup d'oeil virtuel des principales pièces, c'est ici.

On sent que le romancier a voulu créer, avec son architecte, un espace de travail et un espace familial. C'est chaleureux, il y a une magnifique véranda aménagée en jardin d'hiver qui prolonge la bibliothèque.

Romancier reconnu, Twain se voulait aussi homme d'affaires. Il fut si mauvais qu'il accumula les banqueroutes. Dans ce cas-là, il avait deux solutions pour se renflouer : écrire un nouveau livre ou accepter un tour de lecture de ses oeuvres dans divers pays.
Une anecdote d'écrivain : sa salle de billard, au deuxième étage, était aussi sa salle d'écriture. Il s'y enfermait du matin au soir et alignait ses 9500 mots par jour (soit 47 500 signes !)... Le billard l'aidait à trouver son inspiration. Il redescendait le soir après avoir gratté et jouait avec ses enfants, dînait et lisait...

La chanson du jour : "Kalashnikov" de Goran Bregovic.



Et la liste "des maisons d'écrivains visitées"
- Maison Tolstoï (à Moscou, sobre voire austère)
- Maison Gorki (à Moscou, très beau style art nouveau)
(maintenant, à vous de jouer)

17 commentaires:

La reine du chateau: a dit…

ah c'est tres bien le wi-fi gratos qui nous permet de suivre les aventures de la famille-Yibus! j'adore les photos.
Pour les maisons d'ecrivains.... nan j'ai rien!... je pioche!
des bisous et j'ai hate de te relire des que tu arrives ailleurs!

C'est Alice ! a dit…

C'est gentil de venir nous faire coucou ! Passe d'excellente vacances !
Pour les maisons d'écrivains, comme LaReine, je pioche, aucun souvenir, ou alors çà m'a vraiment pas marqué !
Biz

pyrrha-Na a dit…

moi il y a une maison que j'ai adorée lorsque j'étais au collège, c'était devenu le concept idéal de ma future maison :
la maison de Pierre Loti à Rochefort (ouais ça pète un peu moins que Moscou)
Un style pour chaque pièce : du salon moyen-âge jusqu'à une pseudo mosquée (si mes souvenirs sont bons).

Llyn a dit…

Je te souhaite de très bonnes vacances! J'aime bien les billets qui forment des "carnets de route" ^^
Pour les maison d'écrivains, j'ai visité le château de naissance de Joachim du Bellay et le pavillon de Flaubert, à Croisset. C'est finalement drôlement peu... En tout cas, la maison de Mark Twain est très belle, de façade! J'adore ce genre d'architecture :)
Bonne route et bonnes visites!

Sixtine a dit…

Maison de Victor Hugo en exil à Guernesey, trooop bizaaarre, petite et haute et sombre, pleine de livres (hélas intouchables dans leurs bibliothèques fermées à clef, aaaah, toucher un livre lu par Victor ...) et d'allusions aux esprits ... et avec une vue sublime sur la mer.
Totalement extravagante.

Arty a dit…

Je sèche question maisons d'écrivains visitées...
Mais ravie de pouvoir te suivre dans ton voyage. J'espère que ça va continuer !

Mary a dit…

Maison d'Hemingway a Key West. A l'image du personnage, des chats par dizaines, un jardin merveilleux, des objets detournes (la pissotiere de son bar prefere transformee en fontaine dans le jardin), un guichetier qui pourrait etre un heros des roman.
Un endroit magique!

Elise a dit…

Comme Sixtine la maison de Victor Hugo à Guernesey. Des miroirs et des recoins partout, pour se cacher mais tout observer.
Sympa de nous faire partager en live tes impressions. Et vive le wi-fi dans les hotels.

plumevive a dit…

mon commentaire n'a pas été enregistré ?

je souhaitais donc de bonnes vacances à notre ami et me désolais à mon tour de ne pas avoir visité encore une maison d'écrivain...

tirui a dit…

j'aurais peut-être du visiter plutot sa maison de Guernesey alors, parce que l'appartement de Victor Hugo à Paris ne m'a pas fasciné du centième de ses mots.
même si pas transformé en musée vieux et poussiéreux, le domicile d'un écrivain a-t-il le moindre intéret, je me pose la question.
c'est plutot dans sa tête qu'il faudrait pénétrer, la richesse d'un écrivain est toute intérieure, nan ?

Les Pitous a dit…

- demeure de Montaigne. Souvenir de môme émerveillé.
- à Nohant, la maison de Sand.
- Plus près de nous, Prévert à Omonville-la-petite.
- Maison de Loti, difficile à oublier...

Sinon, c'est bien gentil de chouchouter vos visiteurs ;)

plumevive a dit…

pénétrer dans la tête d'un écrivain briserait le charme à mon avis, Tirui... alors que s'imprégner de son environnement peut parfois faire comprendre certaines choses... même les visites télévisuelles d'antres d'artistes en tout genre m'ont donné l'opportunité de mieux les connaitre !

Alcib a dit…

J'ai visité peu de maisons d'écrivains (j'ai une bonne excuse : Montréal est encore loin de la France).
J'ai tout de même vu celle de Victor Hugo, place des Vosges ; puis celle de Chateaubriand à la Vallée-aux-Loups. J'ai dormi dans le même hôtel que Michel del Castillo. J'ai vécu rue Campagne-Première où de nombreux poètes et artiste-peintres ont habité (Elsa Triolet, à l'hôtel Istria, par exemple). J'ai aussi habité en face de chez Jean-Paul Sartre, boulevard Raspail. Le propriétaire du studio que je louais rue Campagne-Première habitait au 11, rue Schoelcher, le même immeuble que Simone de Beauvoir...
Au Québec, j'aurai été à plusieurs reprises chez Yves Thériault (alors qu'il était vivant), dans la maison d'Émile Nelligan qu'habitait alors le pianiste André Gagnon. J'ai vu la maison d'été de Gabrielle Roy, à Petite-Rivière-Saint-François et, chaque fois que je passe square Saint-Louis à Montréal, je rêve d'habiter le grand appartement que Michel Tremblay a quitté, sur deux éages, avec son bureau qui donnait sur une immense terrasse en face du square, avec vue sur le mont Royal.

Dans le Maine, à Mont-Désert, il y a Petite Plaisance, la maison de Marguerite Yourcenar; on peut la visiter, sur réservation je crois.

Yibus a dit…

@ la reine : merci, des bises à toi aussi. Je viens de me rebrancher sur le wi-fi gratos de l'hôtel.

@ c'est alice : elles sont plutôt pas mal pour l'instant...

@pyrrha-na : donc, on ira voir la maison de Loti à Rochefort en même temps que les demoiselles et la corderie royale.

@ Llyn : merci et je vais essayer d'en faire le plus souvent possible, en fonction de l'état du wi-fi local...

@ Sixtine : c'est comme la bibliothèque du Vatican, totalement impraticable... Tout comme le plafond de ta chapelle, dans le même Vatican... (uhuhu)

@ arty : on va essayer. Sache que les belles photos sont toutes (ou presque) prises par madame avec un bel appareil (et un bon oeil aussi).

@ mary : ah... Hemingway, la Floride, c'est pour noël ou les prochaines vacances d'avril...

@ élise : je suis bien d'accord pour le hourra wifiesque... Sauf que, hier soir, je me suis escrimé en vain à essayer de me connecter... problème d'ordi sans doute...

@ tirui : pour la maison de Mark Twain, je ne connais l'écrivain que de réputation et par le dessin animé Tom Sawyer et j'ai l'impression, grâce à l'excellente et très intime visite de la guide, de mieux comprendre sa vie et sa manière de créer... Ca m'a donné envie de le lire.

@ les pitous : je note pour Loti, donc et pour Prévert... De rien de rien, ici, c'est le 001 (indicatif USA) code chouchou

@ Alcib : bienvenue sur le blog et merci pour ton commentaire.
Je vais aller sur "ton tuyau" car je ne connais aucun des Québecquois dont tu parles...
Quant au Maine, on y va dans trois jours...

James a dit…

J'aime le campus de Yale, mais j'ai trouvé la ville de New Haven, en dehors du campus, pas très agréable. (C'est parfois le cas avec les villes universitaires; c'est pareil pour Duke University, à Durham, NC.)

Quant à Mark Twain, son roman le plus célèbre est Huckleberry Finn. Ce roman est un peu controversé aujourd'hui, car il contient souvent le mot "nigger" - mais le complot lui-même n'est pas raciste. L'utilisation du mot est simplement une reflexion de la culture du Sud profond avant la Guerre de Sécession. Personellement, je l'aime bien.

Yibus a dit…

@ James : merci pour la précision sur Twain et sur New-Haven, que nous n'avons pas vu, venus spécialement pour Yale.

Plume Vive a dit…

Le Maine dans 3 jours, mon rêve de toute une vie, provençale que je suis !

Vraiment, bonne route Yibus... vais aller voir le prochain compte rendu d'étape...