mercredi 26 mars 2008

L’or des braves

Les histoires d'amour suivent parfois des voies bigrement sinueuses. Ce matin, mon fidèle Washington Post narrait les aventures de Garen Cuttler. L’histoire est en deux temps.

Premier épisode : le 22 mars dernier paraît un article sur les effets de la flambée des cours des matières premières précieuses, en particulier, l’or. Parmi les victimes collatérales, les jh qui souhaitent offrir un bijou à leur dulcinée.

Dont Garen Cuttler, interrogé par la reporter, dans une bijouterie. Après moultes hésitations (tout acheter dans ce magasin, ou acheter le diamant seul et le faire monter sur un anneau ailleurs…), il opte pour un anneau de platine à 1000 dollars et plusieurs milliers de dollars dans un diamant de 1,3 carat.

Ce bijou, il l’offrira à sa belle dès qu’elle aura lu l’article. C'est la dernière phrase du papier et la fin du premier épisode.

C’est là que ça devient intéressant, comme dans "La Rose pourpre du Caire" (quand le héros quitte l’écran…). La jf n’est pas au courant des intentions de son Garen. Elle va tout découvrir dans le journal. Notre héros amoureux doit donc se débrouiller pour se déclarer à sa belle le jour ou le lendemain de la parution de l’article.

Deuxième épisode : un second article, paru ce matin, raconte en détail, les coulisses de l’histoire. Je vous passe toutes les péripéties car la journaliste a ignoré jusqu’au dernier moment quand paraîtrait le papier. Et Garen s’est rongé les ongles en attendant que le bijoutier ait fini sa bague…


Bref, il y a souvent des morceaux de vraie vie derrière les papiers des journaux, des histoires qui se poursuivent et même -osons le dire-, des cours de vie qui dépendent de la date de parution d’un article.

Il y a tout dans ces deux papiers. De l’argent, du rituel, de l’amour et du journalisme à l’américaine. Les coulisses du reportage méritent un autre article ? "Allez, coco, on y va". Du moment que c’est une « good story ». J’en redemande.


Parmi les demandes en mariage originales, on connaît les affiches 4X3, les messages tirés par des avions ou, plus lourd, le SMS. Ici, on a la vidéo de l'Anglais Tom Lane, projetée dans un cinéma.
(Attention, scène romantique pouvant mouiller des yeux trop sensibles).



A la fin de cette vidéo, la jeune fille, qui croyait son fiancé au travail, le découvre sur un siège, derrière elle. Après, le genou à terre…. Violons… (Sous vos applaudissements).


Un nouveau comics dans mon Quotidien… Il raconte la vie d’un père au foyer. Le « strip » est en test auprès des lecteurs. Aujourd'hui : "de l'utilité des enfants en lieu passant"...




- "Oh, il est adorable : êtes-vous un père célibataire ?
- Non, ma femme est au travail
- oh, comme c'est charmant.
- maman, qu'est-ce que c'est qu'un aimant à femmes ?"

(J’ai bien souvent remarqué, d’un œil blasé et néanmoins professionnel, l’effet bœuf de la présence d’un enfant à mes côtés –parfois emprunté, souvent le mien- sur la gente féminine des jardins publics).


La chanson du jour : Adriano Celentano chante "L'emozione non ha voce"


Et la liste des « films romantiques »
- Titanic ( romantique-aquatique)
- Quatre mariages… (Hugh offrait des fleurs)
- Elle et lui (« deux oui pour un nom »)
- Sur la route de Madison (ah, ces ponts, ah, ce feu rouge à la fin du film...)
- Docteur Jivago (ah, ces blanches plaines de Russie)
- Love Story (je me rappelle que c’était vaguement triste…)
(maintenant, à vous de jouer)

24 commentaires:

rayray a dit…

Je reviendrai commenter plus à fond mais je dois tout de suite ajouter que Love Story c'était TRÈS TRès triste, la fille découvre qu'elle a le cancer. Cé ti pas assez triste ça !

(Viens pas me voir pour rien, j'ai pas poster ce soir )

Bisous de ta raynette préférée...

Arty a dit…

Et "Docteur Jivago" c'est pas triste ????
De toutes les façons je crois que romantique rime souvent avec dramatique non ?


Alors :
Autant en emporte le vent (triste aussi non ?)
Pretty woman (avec un happy end donc pas crédible du tout)

C'est Alice ! a dit…

Ah la la, cette demande en mariage au ciné, j'adooore ! C'est kitchissime mais moi à la place de la madame, j'aurais fondue en larmes !!
Et j'avoue que quand JoeCocker a commencé à chanter, j'ai eu un petit frisson ... que d'émotions !

Pour les films romantiques, j'ajouterais bien LOVE ACTUALLY tellement débordant d'amour sous toutes ses formes qu'à la fin tu te dis que c'est bien vrai que 'all you need is love'.
Dans le genre trop jouli mais fin trop injuste, y a LA CITE DES ANGES, avec Meg et Nicholas, à chaque fois je me dis que c'est dégueulasse que çà finisse comme çà !

Flo a dit…

J'allais dire Love Actually, mais je me rends compte que je ne fais que rencherir, Alice l'ayant deja mentionne. Il n'y a pas beaucoup de films francais dans la liste. Alors je me pose la question suivante: "Le cinema francais sait-il etre romantique?" Vous avez 4 heures...

Arty a dit…

Flo>
Je propose "les Bronzés font du ski" !

Yibus a dit…

@ Rayray : j'arrête pas d'aller te voir mais t'es jamais là :) et tu mets plus de nouvelles...

Sinon, Love Story, c'est la tuerie de la mort des larmes de tout le corps...

@ Arty : oh que si, c'est super triste... D'accord avec toi sur la rime riche...

Sur wikipedia, une liste de 400 films romantiques.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:Film_romantique

@ c'est alice : Love actually, c'est celui où Hugh joue le Tony Blair ? (j'avais bien aimé).
Cité des anges, pas vu, vais louer sur Netflix (vidéo par correspondance aux US, génial)

@ Flo : dans la liste que j'ai mentionnée dans le comm au comm de Arty, j'en vois peu des films français.. Y'a Pauline à la plage (j'adore Rohmer, mais bon, ouais, à la rigueur...)
Sans réfléchir, je dirais "un homme, une femme"... Et pis c'est tout...

Réponse ultra-rapide et sans réfléchir (bis) à ta dissert.
1) Le film romantique est une pure convention de cinéma inventée par les USA...
2) Le cinéma américain, constitué en industrie, en déverse quelques milliers depuis des décennies.
3) Le film romantique french se doit donc d'être un peu en dehors des clous, donc "à la française", donc catalogué pas tout à fait romantique... Soit film intimiste, mais peu de grande fresque (ah, si, on pourrait dire "L'amant"...)

Qu'en pensez-vous ?

La reine du chateau: a dit…

Le grand bleu
Sweet november
La fille sur le pont
the notebook
City of angel

oui moi je pleurs tout le temps en les regardant! pire qu'une eponge mon piti coeur! ;-)

tirui a dit…

j'ai versé une larme à des films français, comme "la discrète" et d'autres mais ça ne me revient pas sur le moment.
Mais c'est vrai que pour moi l'archétype du film romantique qui me fait pleurer ce sont les différentes versions des "4 filles du dr March", et elles sont toutes anglo saxonnes

rayray a dit…

je vais mettre des nouvelles bientôt. Encore pas rapport : j'ai une demande spéciale pour une chanson : Calling america de Tom Cochrane. Je l'ai entendu ce matin pour la première fois ! Bien aimé

À peluches mon préféré de tous les yibus de la terre entière !

en échange je vais mettre ma liste de films...

Yibus a dit…

@ Arty : "les bronzés font du ski romantique", bien plus original que du ski nautique, en effet.

@ la Reine : je vais aller voir leur transcription en Français (sauf le Grand bleu, hein...)

Sinon le film romantique a une seule fonction, la lacrymale... (Ne pas pleurer, ce serait péché) (huhuh)

@ tirui : ah, c'est marrant, "la discrète", j'avais bien-bien aimé... Et c'est vrai, c'est triste à la fin (ils se quittent, non).

Mais pas plus triste que Judith Godrèche qui croit qu'elle a gagné le César (alors que c'était Judith Henry) (bourde de Vanessa Paradis)

@ Rayray : oh, oui, mets ta liste de films... J'adore les listes (mais chut, personne n'est au courant)
(m'en vais écouter la chanson)

la Mère Castor a dit…

La leçon de piano, sans hésiter !

Arty a dit…

Yibus>
L'amant ? Why not...
Mais quand j'ai l'image de Duras qui me vient à l'esprit je ne trouve plus ça romantique du tout...
:)

Yibus a dit…

@ la mère Castor : oui, oui (la musique de Nyman nous accompagnant dans la voiture, dans des gorges du sud de la France...)
Et Jane Campion, talentueuse et sensible portraitiste de femmes...

@ Arty : je me moquais un peu avec l'Amant, que je trouve super-pompier comme film...
En revanche, Duras, jeune, pas d'accord avec toi... Elle dégage quelque chose... (pas la Duras du "forcément sublime")

rayray a dit…

Encore Rayray yes avec sa liste :

Le déclin de l'empire américain (film québécois)(bin non j'déconne hihi)

1. The Jacket

2. Dr Givago

3. Totoro (hihi) oui j'ai pieuré à cause de la maman à l'hôpital quié malade.

4. Into the wild (+ ou- romantique mais beau)

5. Un namour de yibus.

6. Bleu (trois couleurs)

7. Le pianiste (peut-être pas romantique mais beau)


Et j'ai collé mon 1er post de la semaine, juste pour toi mon yibus (tu crois que les autres vont être jalouses :--)

rayray a dit…

..et pis la musique que j'ai en tête : un Nocturne de Chopin (B Flat Minor)et Scorpions : send me an Angel. Je les ai écoutés en boucle toute la semaine.

Eusse kil y a autre chose que tu veux savoir ? Et moi je veux savoir ce sera quoi ta prochaine liste !

A+ mon beau blond (on peut au moins savoir si t'es roux, brun ou blond ... ou autre )

Noelia a dit…

Oh! Je n'arrive pas à croire que personne n'ai mentionné "When Harry met Sally"! :-O (et oui, "Love Actually" très bien aussi)

C'est bien mieux que tous ces films où l'amour est impossible parce qu'il y en a un des 2 qui meurt à la fin... Quelle perte de temps! (j'dois avouer que City of Angels était très beau... mais bon, la fin m'a donné un goût amer)

Yibus a dit…

@ Rayray : un amour de Yibus (ah, comparaison mortelle avec ce Swann, du côté duquel j'irais bien... ahah)

La prochaine liste (peux pas te dire, elle se fait deux minutes avant de s'écrire en fonction de la tête, de l'impro te dis-je) (eh oui)

@ Noellia : bienvenue, benvenido, welcome et wilkommen (peut-être bemvindo) (car je crois que tu parles toutes ces langues, waouh)...

Indeed, madame ma femme me disait en lisant les commentaires ; "c'est dingue, personne n'a mis "quand Harry..." " et je suis bien d'accord...
(mais des fois, pleurer de tristesse, c'est pas mal non plus...)

rayray a dit…

MAIS NON ! c'EST DISNEY, UN AMOUR DE COCCINELLE (COMME COCOCINEL HAIHAIAHIAHIAH)
A+

Yibus a dit…

@ Rayray : bravo, je captais pas (tu es vraiment trop drôle et moi pas assez)
(ça existe des transferts de drôlerie à travers écrans d'ordis ?)

rayray a dit…

euh... je ne sais pas pour les transferts de drôlerie...

Une choses est certaine par contre, si m'mam Yibus ne lisait pas ton blog, on pourrait crouiser plus, comme moi avec les autres, là, tu comprends... hahaha surtout quand il se fait taaaard .

Bonjour madame yibus ! Contente de faire vot connaissance

Llyn a dit…

Hum, tout de suite à l'esprit : Retour à Cold Mountain, The Hours, Daisy et Il Mare.

L'histoire de ce pauvre garçon coincé avec sa bague de fiançailles et ses angoisses se termine bien j'espère?

Bonne journée! :)

Yibus a dit…

Llyn : oui, rassure-toi, tout se termine en beauté (et ils eurent beaucoup de "petits glaçons et de petites billes" dirait le Prince de Motordu) (hihi)
j'ai bien aimé Retour à Cold mountain

Aurélie a dit…

Franchement, "Love Actually", c'est tres marshmallow et moyennement credible en general... Toujours avec Hugh Grant (et Drew Barrymore!) il y a "Music And Lyrics" que je trouve autrement fameux :-)
Sinon, en film francais, "Les poupees russes" sans hesiter.

Yibus a dit…

@ aurélie ; je te dirai bientôt pour "music and lyrics", il est dans les 3 prochains films de notre liste Netflix...
Les poupées russes, oui, bien-bien (malgré Duris.... oooohh, j'entends le choeur des jf outragées) (ahah)