mercredi 20 février 2008

Tatagué

Yep. Bis repetitas, comme dit le Larousse (pages roses)… C’est la deuxième fois que je suis tagué (là, par la MèreCastor).
Comme je ne me lasse pas de ce petit plaisir (eh, oh, toi, mon ego, tu te tais et tu te couches, d’accord ? oui, c’est ça….je parle aux gens, là, OK ?), je vais donc dire que je suis tagué au carré.

Donc... Tatagué. Pourquoi pas tataguégué ? C'est comme ça, je réponds.

Pour ceux que ça intéresse, les bizarreries issues du premier tagage de Sixtine sont ici. L’idée de la chose, c’est de dire six choses sans importance sur soi, de mettre le lien de la personne qui t’a taguée (j'ai mis aussi la première, ça fait riche !), de taguer six personnes, de mettre leur lien et de les prévenir sur leur blog.

Mais j’y pense, qui dit tatagué dit Tatayet, non ? NON ?? Moi, ça m’est venu tout de suite… Rappelez-vous, Tatayet, cette peluche qui accompagnait un ventriloque dans les seventies. J’ai oublié le nom du sieur mais je me souviens de sa moustache… Comme quoi, quand l’homme disparaît, reste l’attribut… C’est bizarre, les ventriloques… Je ne sais pas vous, mais je trouvais déjà ça bizarre –autant que strange-, à l’époque, cette faculté de pouvoir dire quelque chose et montrer son contraire simultanément. Paroles et gestes désynchronisés… Fascinant même...

… Bref, j’aimais bien les moments où la bête Tatayet, -un paresseux pervers polymorphe, il faut bien le dire- en profitait pour débiter des tas d’injures en gestes ou pire… En ronchonnant. Comme de coutume avec les vidéos que je propose, hein, vous faites comme chez vous… Mais par pitié, ne regardez pas la totalité de celle-ci

Je constate -avec amertume- que la vidéo est super premier-degré. Peut-être kitsch au moment où elle passait sur Antenne 2 ou la Une. Démodée dès l'éclosion comme le Concorde ou le Futuroscope... Quelque part, j'aime ça. Et je me demande ; « on n’a plus des ventriloques, aujourd’hui, à la télé ou ailleurs ? » ; c’est-y donc que ça aurait fait son temps ?
Et en voyageant sur le ouèbe, j’ai découvert cette vidéo d’un Américain, Jeff Dunham. C'est vous qui voyez si vous avez six minutes devant vous. Sans vouloir le vanter, il joue sur tous les niveau d'humour (1er, 2ème…45ème degré, surtout à la fin) que permet la ventriloquie. C’est sous-titré en anglais. J'ai pu suivre et comme j’ai pas un niveau extraordinaire en langue locale, ça devrait aller pour ceux qui ont arrêté en terminale, on va dire…



... Mais je m’é
gare, je baguenaude et retarde l’heure fatidique. Bref +, aujourd’hui, mon nom de scène sera donc tatagué, ventriloque wébique qui donne les actions sans aucune importance de ses six clones. ATTENTION, ce qui va suivre n’est pas l’œuvre d’un robot ou d’un psychopathe mais la simple description de différentes personnalités… On le verra, au final, les moeurs d’un zom bien ordinaire, quoi.
Théoriquement, on doit donner six noms de blogs. Mais comme je vous adore tous (populiste, va !), je change une règle. Pas de victime, si ce n’est volontaire… Bref ++, chacun peut répondre en commentaire (ou ailleurs). C’est parti !

1er clone : il prend en photo des plaques de voiture américaine. Petit à petit, il file un mauvais coton et se transforme en collectionneur. Le jeu comporte deux contraintes, sinon, c’est pas drôle.
Règle n°1 : il ne doit prendre que les plaques des Etats déjà visités (pour l’instant, DC, Maryland, Pennsylvanie, Georgie, Caroline du Nord et du Sud).
Seconde contrainte : il ne doit imprimer (pour les punaiser au mur des toilettes du bas) que les plaques totalement lisibles (sans cache). Il a fait une bonne chasse aujourd’hui. Il en est à 59 plaques au total dont 42 imprimables. Voici sa prise de la journée (il n'aime pas particulièrement les chevaux mais les dessins).

2ème clone : il abhorre le mot "sympa" (mot fourre-tout de la conversation de base).

3ème clone : il lui faut, quand il mange un plat où se côtoient ce qu'il aime et ce qu'il aime moins, avoir, à chaque bouchée, un mélange moitié-moitié de bon et de moins bon.... Soit autant de faux-filet que de flageolets.

4ème clone : il s’exclame à haute voix « ah, p….n, il est vraiment fort, celui-là », « bien joué » ou encore « top of the pops » quand il lit une phrase de belle tournure, poétique ou qui sonne juste dans un livre (généralement un rythme ternaire, ce qui fait ; tata, tata, tata…). Ce qui en ce moment, se produit tous les jours avec les Chroniques de la Montagne d’Alexandre Vialatte.

5ème clone : il arrête chaque film visionné en DVD en compagnie de madame au bout d’une heure. Pas plus ni moins, c'est le jeu. Hormis la joie de saisir la beauté –fugace, oh que oui…- de l’image ainsi broyée en plein vol, cet acte lui permet de restaurer le corps : boire un coca-light, manger des céréales ou des Twix…

6ème clone : il se ronge les ongles.

La chanson du jour : Brigitte Fontaine mâche "Le nougat"


La liste des « livres de science-fiction et anti-utopies»
- "Le meilleur des mondes"
- "1984" (étudié en classe d’anglais cette année-là, rien compris)
- "La possibilité d’une île" (par ce petit farceur de Houellebecq qui raconte la construction –et le succès- d’une secte, tiens, tiens…)
- La série des "Robots" (j’ai tout aimé)
- "Nous autres" (d’un auteur russe, Zamiatine, son livre aurait inspiré Huxley)
- Le premier tome de la série "Le fleuve de l’éternité" (il y a cinq tomes, au deuxième, je me suis ennuyé)
(maintenant à vous de jouer... Et des conseils en SF ne seraient pas de refus…)

8 commentaires:

Paris 19 a dit…

Salut Yibus, il faut que tu lise les ouvrages de Gustave Le Rouge (Le Prisonnier de la Planète Mars - 1908 La Guerre des Vampires - 1909) c'est assez génial dans le genre. Tu vois ça me rassure je passe pas mon temps à ne dire que des conneries.
A+

Sixtine a dit…

Je trouve ton billet sympa.

Hu hu hu

la Mère Castor a dit…

les ventriloques on en voyait à la télé noir et blanc de ma jeunesse, ça me fascinait et ça me faisait peur en même temps. Il y a un film américain composé de sketches avec une histoire assez glauque de ventriloque. Je fais ma savante mais je ne me souviens plus du titre. Quand je l'ai vu j'ai compris pourquoi ça me foutait les boules.

Yibus a dit…

@paris19 : merci pour la littérature (euh, on va commander par Amaz.)... Par ailleurs, je ne sais que dire... et reste cois

@sixtine : mes gouttes docteur...

@la mère castor : j'aimerais bien savoir le titre du film... C'est seulement en écrivant le truc hier que je me suis rendu compte combien, à l'époque, ça m'impressionnait...

Marie a dit…

Salut le Monsieur qui ventriloque sur le blog des gens en vacances pour que les tuyaux gèlent pas. Je qualifierai cette démarche de très sympa, et je t'envoie 28 remerciements pour tes 12 ventriloqueries, théoriquement.

Yibus a dit…

@marie : tout le plaisir était pour moi, dame Marie... Maaaaiiiisss "très sympa" ???? Encore une dose de cahous mister pharmacien....

tirui a dit…

ça va me donner un mauvais point si j'avoue que j'ai lu tout le fleuve d'éternité (bien que j'ai préféré la saga des hommes-dieux du même Farmer)

du coup tu vas considérer avec méfiance mes suggestions d'anti-utopies :-D
Ballard : sécheresse, la forêt de cristal
Simak : demain les chiens
Bordage : le cycle de Wang
Houssin : les vautours
Priest : le monde inverti
et tout Philip K. Dick, évidemment.

Yibus a dit…

@tirui : merci pour les suggestions, je vais (enfin) me lancer dans la lecture de livres en anglais, avec cette liste... Allez, courage...