vendredi 8 février 2008

L'histoire et le bibliothécaire

Une anecdote sur le sujet à la mode. Des journalistes me rapportent combien les meetings d’Obama se sont transformés, ces derniers jours, en rassemblements quasi religieux. On avait remarqué l'évolution de ses discours télévisés depuis les premières primaires vers des accents de prêche. Aujourd’hui, les gens veulent voir le phénomène, partager quelque chose, le souffle du charisme peut-être...

Problème : quand le candidat veut évoquer les sujets sérieux, le public psalmodie à chacune de ses phrases « yes we can ». Le leitmotiv de son discours post-défaite du New-Hampshire est devenu un mantra. Entonné par des vedettes, c’est une des vidéos les plus visitées sur le Net. Un pur moment d'histoire en marche ?

Photo prise hier à Alexandria, dans la banlieue de Washington (merci Régis). En l'agrandissant, on peut imaginer qu'il y a des problèmes de voisinage en vue…


Quizz historique ; vous vous rappelez qui était l’adversaire démocrate de Reagan en 1984 ? Moi pas. Jetez un coup d’œil dans le rétro.


J'aime bien quand mes amis (et vous, et vous et vous...) me donnent leurs coups de cœur. En voici un : « Le bibliothécaire » (Folio policier) de Larry Beinhart. Impossible de se détacher avant la fin de ce « page turner » comme on dit ici (merci Charlotte). Sur fond –romancé- des derniers jours de la compétition présidentielle (président républicain contre femme démocrate), le bouquin raconte comment les services secrets sont prêts à tout pour que le Président ne perde pas le pouvoir. Un engrenage dans lequel se trouve pris un bibliothécaire. Haletant et bien écrit, ce réquisitoire contre l’administration Bush analyse très finement le fonctionnement de nos démocraties médiatiques. Extrait.

« A l’ère de l’information, celle-ci est devenue tellement pléthorique qu’il est maintenant extraordinairement difficile de la classer, de la percevoir clairement et de la hiérarchiser. Et puis survient un fait divers quelconque qui, pour des raisons mystérieuses, captive le monde entier, et la frénésie s’empare des médias. Comme dans les cas de Clinton et de Lewinsky, ou comme dans l’affaire O.J. Simpson. Alors, d’un bout à l’autre de la planète, tout le monde est soudain au courant, dans le moindre détail. A côté de cela, il y a les Faits Fumeux, des choses importantes sur lesquelles les gens sont apparemment aussi incapables de se concentrer que sur les gouttelettes individuelles dont le brouillard est composé. On connaît ces Faits, mais sans les connaître. »

La chanson du jour : Beirut chante "Nantes

Et la liste des « titres de livres avec des chiffres dedans »
- Les contes des 1001 nuits (le livre des contes sans fin, le rêve quoi…)
- Le club des 5 (toute une enfance)
- Le signe des 4 (Conan Doyle, toute une adolescence)
- Une histoire du monde en 10 chapitres et demi (Julian Barnes, humour anglais)
- Le tour du monde en 80 jours (toute une aventure)
(maintenant, à vous de jouer)

Pause week-end

7 commentaires:

Sixtine a dit…

Le Kloub6 ^^

Ah oué mais c'est pas un liv'

Yibus a dit…

Pour les non initiés, le Kloub6, c'est "close to my pomme", un des plus formidables blogues que j'aime bien recommandé sur mon site à moi. Allez-y, vous serez reçus comme à la maison.

tirui a dit…

"cent mille millards de poemes" de Queneau me semble avoir établi un record en matiere de grand nombre dans un titre de livre. ;-)

Yibus a dit…

Et si toi, l'illustre matheux-littéraire, tu divises par 10 (en gros, hein), tu obtiens les "11 000 verges" d'Apollinaire, non ?? :-)

Flo a dit…

Le Clan des 7: pas aussi bien que le Club des 5, mais quand j'avais lu et relu tous mes Clubs des 5, il fallait bien trouver autre chose a me mettre sous la dent le soir avant de m'endormir.

zarlot a dit…

A ne pas manquer aussi, la parodie anti-McCain:

http://www.youtube.com/watch?v=3gwqEneBKUs&v3

Contente que le bibliothécaire t'ait plu, c'est vraiment LE livre à lire ici en ce moment!

PS: je fais court, c'est le premier post de ma vie sur un blog...

A+

Charlotte

Yibus a dit…

@zarlot : merci de l'effort. tu feras plus long la prochaine fois... En tout cas, welcome.
Sinon, je viens de finir "Intime pulsion" de Minette Walters, qui raconte comment une manif dégénère dans une banlieue de Londres. Saisissant, aucune zone de confort pour le lecteur dans ce livre, raconté heure par heure comme une enquête journalistique... A lire quand on a plutôt la pêche.