jeudi 31 janvier 2008

Thriller 25

C’est le nom de code de l’opération musico-commerciale de l’année. Le 11 février prochain sort partout -en tout cas sur la terre - la réédition de l’album "Thriller" ; 25 ans après l’original, il est revisité par les ténors de la production actuelle, Kanye West, entre autres.
« Billy Jean », « Beat it », « The girl is Mine » et « Thriller »… Sept titres sur les neuf composant l’album, sortiront en 45 tours. Le 33 tours, classé pendant trois ans dans les 200 meilleures ventes américaines, sera vendu entre 60 et 100 millions d’exemplaires. Certains disent qu'il a influencé le cours de la musique.

C'est, de l'avis général, l’album qui a intronisé Michael Jackson, le Roi de la pop. Son chapeau, ses gants argentés et le moonwalk inspiré du mime Marceau.

Je me souviens aussi du clip de "Thriller", un moyen-métrage de 12 minutes tourné par John Landis... Ses zombies, la veste de cuir rouge de MJ et cette chorégraphie ! Avant de vadrouiller sur le Net parmi les centaines de reprises, j’ignorais à quel point ce morceau avait marqué une génération américaine. En témoigne ce passage du film « 30 ans sinon rien » avec la « so cute » Jennifer Garner. Mener une opération séduction sur "Thriller", fallait oser.

La version mariage n’est pas mal non plus.

Autres avatars réjouissants ; des squelettes en Lego sortent de leur tombe ici, une petite animation bien agencée par ici, ou à la mode indienne par là. Plus récemment, plus de 1500 détenus d’une prison philippine se déhanchent en chœur sur Thriller. Un des plus gros hits du moment avec 11 millions de clics. C’est .
J’ai aussi découvert que les fanfares des clubs de football américain se livrent une compétition de la meilleure interprétation de "Thriller". J’aime bien celle-ci, en version courte.

Last but not least, la version dans le métro londonien vaut le détour, ne serait-ce que pour l'expression des passagers. Je crois qu'on peut la qualifier de "placide".

La chanson du jour de la nouvelle star ultime ; Christophe- la tortue- Willem revisite « Last dance » de Donna Summer.

Qui dit "Thriller" me ramène illico presto à une adolescence idyllique et à la liste « des excuses pour ne pas danser à la boum». Vous vous rappelez ? La pénombre, l'introduction de « Still loving you » des inépuisables Scorpions, on se lance et..
- Ah non, je viens de danser cinq slows, je suis épuisée, mal aux pieds...
- Euh, là, pas vraiment, j’attends une copine.
- Tiens, tu ne veux pas plutôt danser avec Laetitia, moi, je vais me prendre un verre de Malibu-orange.
- Non comprendo bien el frances !!!
(Maintenant, c’est à vous de commenter sur l'excuse qui tue...)

5 commentaires:

Woodchuck a dit…

Excellent l'extrait de "30 ans sinon rien". Ca me rappelle mes chorégraphies de Thriller en pyjama quand j'avais douze ans. Oups je m’égare là...

Yibus a dit…

@woodchuck ; oups, bon je vais éviter de parler des strip-tease de la Brit-Brit..

HELENE J a dit…

Ahh Thriller, souvenirs souvenirs!
Je me souviens de l'exclu du clip sur "sacrée soirée" (ouf les références!), j'avais sept ans!

Yibus a dit…

@ helenej ; ah, au moins tu avais le droit de regarder "Sacrée soirée". Pas comme d'autres qui devaient se coucher à 20h30 et n'avaient que Drucker le samedi (ourps).

Anonyme a dit…

Hey,

I have a message for the webmaster/admin here at potomacmicmac.blogspot.com.

Can I use some of the information from this post right above if I provide a link back to this site?

Thanks,
Harry